15 déc 2017

Un concentré d’innovations pour alimenter l’éco-quartier de Nanterre

Dans le cadre du projet d’aménagement « Coeur de quartier », Optimal Solutions, filiale de Dalkia, groupe EDF, a signé un contrat de 27 ans pour concevoir, réaliser, exploiter et maintenir un système énergétique innovant. Au coeur du dispositif : un double smart grid thermique et électrique qui constitue une première en France et atteste l’expertise d’EDF et ses filiales dans la gestion de la production décentralisée.

L’éco-quartier de Nanterre : un projet doublement smart 

C’est à ce jour l’un des principaux projets initiés dans le cadre du Grand Paris. Il se nomme «Coeur de quartier» et vise à créer, au pied de la nouvelle gare de Nanterre Université (92), un pôle de vie mixant logements, bureaux, commerces et espaces verts sur une surface immobilière de 120 000 m2. Les initiateurs de cette démarche de reconfiguration urbaine ont fait de la performance énergétique un enjeu prioritaire. Ambitions affichées : lutter contre la précarité énergétique en allégeant la facture pour les habitants ; favoriser la solidarité énergétique et recourir aux énergies locales à la hauteur de 40 % au moins de la consommation énergétique totale.
De quoi inciter Optimal Solutions à répondre, aux côtés de Bouygues Immobilier, à l’appel à projets lancé par la ville de Nanterre et l’établissement public d’aménagement de la Défense Seine Arche (EPADESA).

« Pour le Groupe, devenir un acteur majeur de la transition énergétique est une volonté forte. La direction Commerce Île-de-France a vu notamment dans le projet “Coeur de quartier”, la possibilité de mobiliser les solutions énergétiques existantes au sein du groupe EDF, au service d’un territoire qui compte beaucoup à nos yeux », explique Catherine Chabrol, directrice de développement territorial Hauts-de-Seine d’EDF.
 
      

60 % d’énergies renouvelables et de récupération

La participation du groupe EDF au projet d’éco-quartier se concrétise aujourd’hui aux côtés de Bouygues Immobilier qui s’est vu confier la réalisation des lots Ouest – dits « Nanterre Coeur Université ». Soit notamment 26 000 m2 de bureaux, 13 000 m2 de commerces et 450 logements.
Pour alimenter cet ensemble en chaleur et en froid, tout en optimisant la part des énergies renouvelables, la conception d’une solution énergétique innovante s’est imposée comme une nécessité. Invitée à travailler sur le sujet, Optimal Solutions a su convaincre avec une réponse pionnière, durable et assortie de garanties de performance.

« Nous avons sans aucun doute bénéficié de la confiance que nous accorde Bouygues Immobilier, ajoute Christophe Rodriguez, directeur Technique et Innovation d’Optimal Solutions.
À Roquebrune-Cap-Martin (06), nous avons collaboré sur un éco-quartier innovant, dont les bâtiments sont chauffés par les effluents d’une station d’épuration. Le dispositif fonctionne depuis trois ans et tient toutes ses promesses. »


À Nanterre, Optimal Solutions a développé, en synergie avec EDF Energies Nouvelles Réparties, un double smart grid thermique et électrique (voir schéma ci-contre).
Un dispositif qui permet de piloter la production de chauffage, la climatisation et l’eau chaude sanitaire en intégrant 60 % d’énergies renouvelables et de récupération.

Les meilleures solutions pour maîtriser les coûts

 Pas moins de cinq sources d’énergies locales sont mobilisées conjointement. Pour exploiter les ressources géothermiques du sous-sol, 90 sondes souterraines ont été installées à 150 mètres sous terre et connectées à des pompes à chaleur. Plus de 3 000 m2 de modules photovoltaïques servent à capter l’énergie du soleil. D’autres équipements complètent le mix énergétique : dispositif de récupération de la chaleur des eaux usées, dispositif de récupération de la chaleur de l’air extérieur, centrale de cogénération fonctionnant à la biomasse.

« Toutes ces installations sont pilotées via un outil de gestion technique centralisée, avec pour effet de pouvoir optimiser en temps réel les consommations, et donc les niveaux de charge, à l’échelle du quartier », précise Christophe Rodriguez.


 
Tout au long du projet, Bouygues Immobilier et Optimal Solutions ont recherché les meilleures solutions pour maîtriser les coûts, qu’il s’agisse des travaux ou de la maintenance.
Quant à la maîtrise de la facturation pour les habitants, l’objectif avait été fixé à 600 euros par an et par logement (sur la base d’un T3 de 65 m2) ; il a été atteint, ce qui correspond à une réduction de 20 % par rapport aux standards. Du fait de la part limitée des énergies fossiles dans le mix, la performance de l’offre énergétique sera pérenne.
Sur le plan technique, l’innovation mise en place à Nanterre est reproductible, aussi bien en France qu’à l’étranger. Sur le plan commercial, le montage répond à la tendance dominante de l’aménagement territorial public-privé : une offre globale élaborée pour un promoteur sur un éco-quartier voulu par des collectivités.
 

UNE GESTION « ZÉRO GASPILLAGE »

 Grâce au smart grid de « Nanterre Coeur Université », il est notamment possible de récupérer les calories issues de la production de froid pour les bureaux, afin de chauffer l’eau chaude sanitaire des logements. On mutualise ainsi la réponse aux besoins des occupants, dans une logique de solidarité énergétique.
Par ailleurs, et dans la mesure où le réseau centralise la majorité des équipements de production, la puissance thermique installée a pu être calculée au plus près des besoins.
Sur le réseau électrique, un poste haute tension alimente une boucle privée, elle-même connectée à une chaufferie PAC géothermique et aux équipements de production de chauffage, eau chaude sanitaire et climatisation. Elle permet aussi de lisser les appels de puissance électrique, c’est-à-dire d’atténuer les « pics » de demande, afin de garantir une totale autoconsommation de l’électricité produite par les panneaux photovoltaïques et les cogénérations des bureaux.
60 %
des besoins énergétiques des bâtiments couverts par les énergies renouvelables
100 %
de l'électricité produite autoconsommée par les équipements électriques du réseau (pompes à chaleur par exemple)

L’interview de Patrick Jarry, maire de Nanterre

 “Construire la ville du futur”

La ville du futur doit répondre à une double urgence : celle du réchauffement climatique et celle de la ville pour tous. Nanterre est depuis longtemps une ville innovante en matière d’action sociale et de démocratie participative. Elle se veut désormais également exemplaire en termes d’écologie. Je considère en effet que le droit de vivre dans un environnement sain, où les nuisances sont réduites, est l’une des composantes indispensables du vivre-ensemble.
C’est cette double ambition qui nous a guidés pour l’opération « Coeur Université » : créer des logements diversifiés, avec une part de logements sociaux et des logements étudiants, et accessibles à tous, notamment en maîtrisant les coûts des charges énergétiques.
Dans l’appel à projets que nous avons lancé, nous avons veillé à introduire bon nombre de demandes d’innovation pour répondre aux enjeux de la transition énergétique et numérique. Face à ces défis, Bouygues Immobilier et Optimal Solutions nous ont apporté leur expérience, leur savoir-faire, ainsi que la crédibilité nécessaire pour nous inscrire dans l’avenir.
À l’heure où la métropole du Grand Paris se construit, la ville de Nanterre se veut porteuse d’un modèle social, écologique et économique alternatif, fondé sur l’innovation sociale et environnementale, favorisant de nouvelles formes de coopération entre ses habitants.


Pour en savoir plus sur les offres et solutions pour l’habitat, la rénovation et les nouveaux quartiers et de production locale d’énergie EDF Collectivités :

 
Haut de page