28 sep 2017

Autoconsommation : quelles perspectives pour les collectivités ?

Interview d’Henri Lafontaine, directeur exécutif Groupe – pôle Clients, Services et Action régionale d’EDF

Comment expliquer l’intérêt actuel des collectivités pour l’autoconsommation ?

Les productions locales d’électricité d’énergie se sont largement développées ces dernières années, favorisées par des politiques volontaristes en lien avec la transition énergétique.
 
Le développement des technologies des énergies renouvelables, et notamment photovoltaïques, a permis une diminution de leur prix de revient. L’autoconsommation de l’énergie produite devient, par conséquent, de plus en plus intéressante économiquement, notamment pour les collectivités. À cela s’ajoutent, cette année, des évolutions réglementaires majeures qui favorisent le développement de l’autoconsommation électrique.
 
Enfin, nous vivons un mouvement sociétal de fond, une vraie évolution des consommateurs, individuels ou collectifs, qui veulent devenir « consom’acteurs » et qui souhaitent favoriser les cycles courts et la valorisation des ressources locales. Les collectivités, en dehors de l’autoconsommation, prennent également de nombreuses initiatives, pour répondre aux aspirations de leurs administrés, mais aussi parce que leurs nouvelles compétences – en matière de planification énergétique – les incitent à rechercher les solutions les plus performantes au plan technique, économique et environnemental.

L’autoconsommation va-t-elle modifier le paysage énergétique des collectivités ?

L’autoconsommation est effectivement l’un des éléments qui va modifier le paysage énergétique, tout comme le stockage de l’électricité. Nous prévoyons que le développement de l’autoconsommation individuelle sera significatif chez les particuliers, et qu’il sera rythmé par les appels d’offres de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) pour les plus gros consommateurs ou les grands bâtiments, pour pouvoir bénéficier des aides à l’installation.
 
Dans le collectif, il faudra relever des défis techniques et juridiques pour pouvoir concrétiser l’essor de l’autoconsommation sur les territoires. Nous constatons aujourd’hui que le modèle centralisé et décarboné s’enrichit de nouveaux modèles. EDF est partie prenante de cette transformation majeure avec l’émergence des systèmes énergétiques locaux. C’est bien la complémentarité entre ces modèles centralisé et décentralisés qui feront la performance et la sécurité de notre système, dans un mix énergétique bas carbone équilibré.

Comment le groupe EDF accompagne-t-il l’essor de l’autoconsommation ?

EDF, acteur de la transition énergétique, est prête à accompagner cette évolution. Nous sommes déjà présents sur certains projets d’autoconsommation aux côtés des collectivités, bailleurs sociaux ou promoteurs, et ce dès l’amont, afin d’adapter les solutions aux besoins et configurations spécifiques. Le Groupe dispose pour cela d’une palette d’offres. Pour les particuliers, EDF ENR Solaire propose une gamme modulaire « Mon Soleil & Moi ».
 
Pour les collectivités et les entreprises, les prestations autoconsommation sont personnalisées et s’appuient sur l’ensemble des compétences des filiales du Groupe comme EDF ENR Solaire, Dalkia et Netseenergy. Nous nous positionnons en architecte des solutions d’accompagnement des collectivités et acteurs territoriaux : conseil en amont et dimensionnement, financement, installation, exploitation et maintenance, pilotage de l’autoconsommation, fourniture du complément d’énergie, rachat de l’excédent et valorisation des flexibilités.
 
Nous sommes historiquement partenaires de l’ensemble de nos clients sur les sujets d’efficacité énergétique. L’autoconsommation trouve naturellement sa place dans notre accompagnement.

Quelles sont les prochaines étapes nécessaires pour le développement de l’autoconsommation sur les territoires ?

Les évolutions technologiques sur le stockage de l’électricité et la baisse des coûts des équipements sont des éléments majeurs pour la performance globale d’une production locale couplée à de l’autoconsommation.
 
Celle-ci se développera également d’autant mieux que le management et le pilotage de l’énergie seront intelligents et efficaces. L’objectif doit être de maximiser l’équilibre instantané entre production et consommation locale. Pour cela, il est nécessaire de piloter les usages, voire de les déplacer dans le temps. En cela, l’autoconsommation au sein de collectivités est une brique de nos offres smart city et smart building : nous voulons accompagner nos clients vers des usages de l’électricité plus intelligents et plus performants.
 
Concernant l’autoconsommation collective, il faudra également que les dispositions réglementaires se précisent pour en permettre l’essor. EDF et ses filiales complètent sans cesse leurs dispositifs pour pouvoir accompagner les clients.
 
 

Pour en savoir plus sur la transition énergétique :

Haut de page