28 sep 2017

Quand rénovation énergétique rime avec production photovoltaïque

4 500 logements réhabilités dans 42 communes de Seine-Maritime. Le programme de rénovation à grande échelle initié par Habitat 76 est emblématique de l’immense gisement d’économies réalisables dans l’habitat ancien. Retour sur le plus grand projet de rénovation énergétique avec production d’électricité photovoltaïque conduit dans l’immobilier d’habitation en France.
 
Combiner une vaste opération de rénovation énergétique à la production décentralisée d’énergie renouvelable solaire, tel était l’enjeu du projet mené par Optimal Solutions et Dalkia, deux filiales d’EDF, pour le compte du bailleur social normand Habitat 76. « À l’occasion de la programmation de la réfection des couvertures de bâtiments, Habitat 76 s’est interrogé sur l’opportunité d’intégrer à celles-ci des panneaux photovoltaïques afin de participer au financement d’une partie des travaux, explique Julien Halley, ingénieur projet chez Optimal Solutions, d’où l’installation de ces derniers destinés à produire de l’électricité issue de sources d’énergie renouvelables, revendue à EDF. »
Le programme photovoltaïque, de grande ampleur, comprend l’implantation de 188 centrales photovoltaïques (3,7 MW de puissance installée) capables de résister à des vents violents. L’opération de rénovation thermique repose sur l’isolation des combles, des caves, ainsi que sur la réfection des toitures.
 
Une association gagnante
Remporté en 2010 suite à un appel d’offres, le projet s’est avéré novateur à plus d’un titre.
« Contrairement aux marchés allotis, plus traditionnels, il s’agissait d’un contrat de conception, réalisation, exploitation, maintenance (CREM) avec un engagement de performance énergétique, précise Julien Halley.
Mandataire d’un groupement d’entreprises locales, Optimal Solutions a assuré le pilotage de l’opération, en lien avec l’équipe de maîtrise d’œuvre (architectes et bureaux d’études) et les entreprises partenaires pour la réalisation des travaux de rénovation. Quant à l’exploitant, Dalkia, il a été impliqué dès la phase de conception du projet. Nous avons conçu la solution ensemble : un élément essentiel, Dalkia étant garant de la garantie de performance énergétique pendant vingt ans, soit la durée du contrat de rachat de l’électricité par EDF dans le cadre de son obligation d’achat à Habitat 76. »
Autre caractéristique notable : le large périmètre de l’opération, puisque les 255 bâtiments concernés sont répartis sur 42 communes de Seine-Maritime. Les travaux, réalisés en milieu occupé par des entreprises locales, ont duré trois ans au total.
 
Une solution complète
Isolation permettant de réduire les déperditions d’énergie et d’améliorer le confort thermique, dimensionnement et pose de panneaux photovoltaïques spécifiques, mise en place d’outils de pilotage et de gestion centralisés pour suivre la production d’électricité en temps réel… : le binôme Optimal Solutions-Dalkia a proposé une solution clés en main. « La conception maîtrisée est la clé de la réussite d’un tel projet : nous avons su dimensionner les centrales photovoltaïques et prévoir avec précision leur rendement via notre propre bureau d’études et nos compétences internes, souligne Julien Halley. Quant à la phase de travaux, elle a été gérée de manière optimale, dans le respect et l’optimisation des délais, tout en veillant constamment aux conditions de sécurité (zéro accident sur ce chantier de grande ampleur). » Depuis 2012, c’est Dalkia qui assure le suivi et l’entretien du parc photovoltaïque d’Habitat 76, avec une équipe ad hoc. « Nous supervisons les installations au quotidien, à l’aide d’une équipe de quatre techniciens. Ces derniers interviennent dès qu’un incident se produit, par exemple une microcoupure, pour réarmer les disjoncteurs. Ils réalisent également toutes les opérations de maintenance préventive sur les centrales », détaille Laurent Falaise, chef d’exploitation de l’agence Dalkia de Rouen. Dans le cadre du contrat de performance énergétique conclu avec Habitat 76, Dalkia s’engage sur une cible de production (dans une fourchette de + /– 2 %), avec des pénalités à la clé en cas de non atteinte de l’objectif.
« Concrètement, la performance des installationsest calculée à partir d’une formule complexe, tenant compte de l’ensoleillement et du taux de vieillissement des panneaux notamment, explique-t-il. Le nombre de jours d’ensoleillement annuel nous est fourni par une sonde de Météo France implantée à proximité d’Yvetot. »
Après une phase de calage et d’optimisation des performances, les résultats sont au rendez-vous. « Nous affichons un bilan bénéficiaire. En 2016, la production d’électricité a par exemple été supérieure de 1,5 % à la cible visée », se félicite Julien Halley.
 
Pour en savoir plus sur l’exploitation des sources d’énergies locales

Pour en savoir plus sur la transition énergétique :

Haut de page