19 avr 2018

Manager l'énergie ou comment concilier économies et responsabilités

Pour les collectivités territoriales, l’optimisation de la performance énergétique globale des bâtiments s’impose comme un enjeu de premier plan. EDF et ses filiales disposent de solutions performantes, progressives et à haute valeur ajoutée technologique, afin de répondre au mieux aux besoins des acteurs locaux dans leurs projets de rénovation énergétique ou d’aménagement du territoire.
​​​​​​​

Consommer la juste quantité d’énergie pour satisfaire un besoin (chauffer ou refroidir un lieu par exemple) : tel est l’objectif poursuivi au travers de toute démarche d’efficacité énergétique. « Dans le domaine du bâtiment, on considère d’abord les approches passives, qui s’attachent à renforcer la performance de l’enveloppe des bâtiments et de leur isolation, explique Jean-Noël Guillot, directeur adjoint d’EDF Collectivités.

S’ajoutent les approches actives, qui visent à améliorer le rendement des équipements de production d’énergie par des actions de réglage et/ou de régulation. »

Sur ce dernier volet, l’amélioration continue des solutions de collecte, de visualisation et d’analyse des données de consommation a, depuis une dizaine d’années, fait émerger un savoir-faire en matière de management de l’énergie. « L’enjeu est de piloter l’énergie avec le même degré de maîtrise que les ressources considérées primordiales pour l’activité des organisations, comme les compétences, explique Frédéric Weiland, directeur général de Netseenergy, filiale du groupe EDF. Dans cette logique, tous les leviers d’amélioration doivent être mobilisés, y compris la sensibilisation des occupants à la nécessité d’adopter des comportements plus sobres. »

SO DIGITAL : UN PREMIER PAS SUR LE CHEMIN DE L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

Sabine BonnetConstruite en 1996, la médiathèque de La Rochelle est devenue, au fil du temps, un site énergivore.
Au point d’inciter la communauté d’agglomération à envisager une opération de rénovation couvrant à la fois l’enveloppe du bâtiment et ses équipements.

Désireuse de conforter les choix pressentis par une approche théorique, la collectivité a choisi So Digital de Netseenergy. « Avec ce service, nous analysons les données des compteurs télérelevés pour en extraire des préconisations d’action, que nous présentons dans un rapport personnalisé, explique Aymeric Jouy, energy manager. Avec 52 000 valeurs mesurées sur une année, nous allons beaucoup plus loin qu’en exploitant douze factures : c’est tout l’intérêt d’avoir une technologie nourrie par la data science ! »

Outre son caractère innovant, So Digital se distingue par sa facilité de mise en œuvre (pas d’intervention sur site), son coût modique (le temps de retour sur investissement est de quelques mois, une fois engagé le plan d’économies d’énergie) et la rapidité de livraison de l’audit (moins de cinq jours à partir de la réception des données). « L’offre de Netseenergy nous a permis d’avoir un aperçu du comportement énergétique du bâtiment et de conforter les premières pistes d’améliorations et de travaux, indique Frédéric Derocq, chargé de l’énergie au sein de la communauté d’agglomération de La Rochelle. Nous avons d’autres sites destinés à être réhabilités au plan énergétique et nous ferons sans doute de nouveau appel à So Digital. »

15 à 30 % d’efficacité énergétique en plus, en un temps réduit

Si l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments publics s’impose comme une priorité, c’est parce qu’ils représentent près des trois quarts de la consommation énergétique des collectivités territoriales. Soit un gisement massif d’économies. « Déployer un système de management de l’énergie, c’est se donner les moyens de gagner rapidement 15 à 30 % d’efficacité énergétique sur l’ensemble de son patrimoine, avec une facture et une empreinte carbone réduites dans les mêmes proportions. Les collectivités en sont conscientes et elles sont nombreuses à lancer des appels d’offres publics témoignant d’une demande de plus en plus structurée », souligne Frédéric Weiland.

Face à ces attentes, EDF et ses filiales proposent des solutions pour répondre aux besoins des acteurs locaux, que ce soit à l’échelle d’un bâtiment isolé, d’un parc de sites, ou d’un réseau de chaleur ou d’éclairage.
Le Groupe a également développé des compétences dans la conception et la réalisation de nouveaux quartiers, avec la capacité de garantir les meilleurs niveaux de performance énergétique des patrimoines neufs, tout en valorisant les énergies renouvelables avec des solutions et usages énergétiques bas carbone.
“Il y a encore une dizaine d’années, il fallait évangéliser sur l’intérêt de mesurer les consommations énergétiques afin de les maîtriser. C’est devenu une évidence et, pour beaucoup de collectivités, le management de l’énergie fait aujourd’hui partie intégrante de l’activité quotidienne.”
Frédéric Weiland, directeur général de Netseenergy
En pratique, plusieurs niveaux d’intervention coexistent. « EDF et ses filiales sont d’abord en mesure de conseiller leurs clients pour les aider à définir et à chiffrer le coût d’une stratégie de performance énergétique à l’échelle de leur patrimoine, en ciblant les bâtiments à privilégier, indique Jean-Noël Guillot. Cette esquisse peut ensuite s’enrichir d’une approche plus dynamique reposant sur la mesure instantanée des consommations. »

Cette catégorie est composée de deux services proposés par Netseenergy : So Digital (audit énergétique à distance, basé sur des algorithmes avancés d’analyse des courbes de charges) et So Agile (audit énergétique approfondi, établi sur la base de mesures temporaires des usages significatifs d’un site).

Du conseil à la mise en œuvre des préconisations

En associant la mise à disposition d’une plateforme logicielle de pilotage énergétique – iBoard – à l’accompagnement personnalisé d’un energy manager, le service So Wize de Netseenergy va plus loin. Il offre ainsi la possibilité de monitorer les consommations en temps réel, de gérer de manière intégrée les plans d’amélioration des performances et de donner l’alerte en cas de dérive.

Pour répondre aux besoins des collectivités, il est possible de prévoir des services incluant la mise en œuvre concrète des préconisations.
Un exemple ? Revoir le réglage d’un groupe de production de froid implanté dans un hôpital public et dont la température d’eau glacée est trop basse, avec pour conséquence une consommation d’énergie excessive, ou encore identifier un talon de consommation anormal.

Pour faciliter la réalisation de ce type de prestations techniques – à laquelle s’ajoute un engagement sur les économies réalisées dans la durée – Dalkia, filiale du groupe EDF, a choisi de rassembler ses experts en analyse énergétique, dans ses Dalkia Energy Savings Centers (DESC).

Ainsi, les clients peuvent définir leurs besoins en fonction de leur degré de maturité et de leur capacité financière. Au plan technologique sont pris en compte les derniers développements en matière de data science et d’intelligence artificielle. « Grâce à notre bonne connaissance des usages énergétiques, des bâtiments et des objets connectés, nous avons la possibilité de mettre au point des algorithmes toujours plus précis, de façon à rapprocher nos modélisations des consommations réelles », souligne Frédéric Weiland.

Coup de projecteur sur les comportements responsables 

Avec So Display, Netseenergy propose à ses clients d’agir sur les comportements des occupants des bâtiments. L’offre repose sur un afficheur dynamique, destiné à diffuser des messages (information, sensibilisation, alerte en temps réel ou dans la durée), pertinents au regard du profil et des préoccupations des utilisateurs. Dans une école, par exemple, les gains obtenus sur la consommation d’eau peuvent être traduits en « nombre de baignoires économisées » ! En plus d’être adaptable au public visé, ce service souple et didactique se prête à la valorisation des réussites en matière d’économies d’énergie. À ce titre, il peut aider les bailleurs ou les collectivités territoriales à afficher leur engagement en matière de management énergétique et, plus largement, de développement durable.
 

Des pistes pour enrichir notre savoir-faire

La maîtrise technologique sera aussi déterminante pour apporter aux collectivités des outils permettant de mesurer, en temps réel, les conditions de confort dans les bâtiments, ainsi que leur perception par les occupants.
Cette ambition figure parmi les pistes de progrès que Netseenergy s’est données.
La filiale d’EDF souhaite également faire progresser le taux de mise en œuvre des actions d’amélioration des performances énergétiques.
Elle mise pour cela sur un engagement renforcé de ses energy managers dans les programmes de conduite du changement, déployés au sein des équipes clients.

« Nous avons la conviction que c’est l’alliance de la technologie et de l’humain, qui permet de concrétiser et de garantir dans la durée les potentiels d’économies d’énergie identifiés », précise Frédéric Weiland.
Autre axe d’amélioration : l’intégration, dans les solutions de management énergétique, du pilotage des potentiels de valorisation des ENR locales (par exemple, l’autoconsommation d’électricité d’origine photovoltaïque).
De quoi diminuer les appels de puissance sur le réseau et se doter d’un levier supplémentaire d’optimisation globale de la consommation énergétique.

Pour aller plus loin :
Haut de page