20 avr 2018

Les DESC, pionniers de la production industrielle d’économies d’énergie

Spécialistes du pilotage de l’efficacité énergétique des sites clients, les Dalkia Energy Savings Centers (DESC) associent un réseau numérique à un réseau humain d’analystes et de techniciens. Ce modèle d’organisation leur permet de mettre en œuvre leurs propres préconisations en réduisant au maximum les délais d’intervention.
​​​​​​​

Rassembler, sur un seul et même espace, les meilleurs spécialistes en économies d’énergie : c’est le choix opéré par Dalkia, filiale du groupe EDF, avec le déploiement des Dalkia Energy Savings Centers (DESC). La première antenne régionale a été ouverte en 2013. Elles sont aujourd’hui au nombre de sept et couvrent l’ensemble du territoire : Lille, Nancy, Paris, Tours, Toulouse, Marseille et Lyon. « L’idée à l’origine des DESC est de dédier des ressources pour pouvoir analyser efficacement les données, en nombre croissant depuis quelques années, qui proviennent des bâtiments instrumentés, explique Jean-Philippe Laurent, directeur commerce et marketing de Dalkia. Chaque installation équipée est modélisée pour suivre au plus près toutes les sources d’énergie. La mission de nos experts consiste notamment à identifier les écarts, en s’appuyant sur la réalisation de courbes énergétiques et la gestion de tableaux de bord. »


Grâce aux DESC, les dérives de consommation d’énergie sont immédiatement corrigées depuis les centres de pilotage ou lors d’interventions sur le terrain. Cette réactivité est un véritable « plus » dans la recherche d’économies d’énergie.
Autre facteur prépondérant pour accélérer les interventions : le lien établi entre les 150 analystes énergétiques et les 13 000 techniciens positionnés dans les secteurs d’activité, au cœur des villes et des départements.
Ces collaborateurs ont généralement une très bonne connaissance des sites. Ainsi, dès qu’une piste d’amélioration est détectée chez un client, un analyste va à sa rencontre pour déterminer et pour réaliser les actions de progrès. « Il s’agit d’une approche très mobilisatrice pour nos techniciens, qu’elle contribue à faire grandir dans la compréhension des enjeux des clients et dans la maîtrise des outils à déployer pour leur donner satisfaction »,
note Jean-Philippe Laurent.
 

L’intelligence artificielle fait ses premiers pas

Jusqu’à la mise en place des DESC, les économies d’énergie générées par Dalkia sur ses contrats étaient de l’ordre de 20 %.
Aujourd’hui, le gain moyen se situe autour de 35 % pour les bâtiments qui n’étaient pas équipés auparavant. « Dans neuf lycées de la région Rhône-Alpes, notre action a débouché sur une diminution de la facture de l’ordre de 40 %. S’agissant de l’empreinte carbone, le résultat est même de - 42 %, souligne Jean-Philippe Laurent. Avec de tels résultats, les clients amortissent le coût de nos services en seulement un à deux ans. »

Du point de vue des collectivités, la valeur ajoutée de l’offre tient aussi à l’engagement de Dalkia : une fois chiffré le potentiel de gain, l’entreprise s’engage sur un résultat exprimé en pourcentage d’économies réalisées – à charge pour elle de verser des pénalités si sa performance n’est pas à la hauteur.
Cette garantie va de pair avec la capacité à délivrer une vision précise et claire sur la consommation réelle et sur l’impact des actions d’amélioration effectuées. L’accent est donc mis sur l’ergonomie du reporting : voilà pourquoi Dalkia s’apprête à mettre en test un nouvel espace client.

Au fil des ans, les DESC bénéficient d’évolutions qui contribuent à accroître leur puissance d’analyse. En 2017, l’intelligence artificielle a été introduite sous la forme d’un système de machine learning. « Les algorithmes proposent des sites identifiés comme étant en dérive et nos analystes confirment ou corrigent ces appréciations.
En apprenant de la réponse des analystes, les algorithmes fournissent des réponses de plus en plus pertinentes », détaille Jean-Philippe Laurent. Depuis mars 2018, cette solution est progressivement généralisée sur les 30 000 sites supervisés par les DESC.


Pour aller plus loin :
Haut de page