20 avr 2018

L’energy manager, un allié dans la chasse aux dépenses inutiles

Son rôle est d’évaluer le potentiel d’économies d’énergie des bâtiments, de répondre aux besoins des clients dans leur démarche de réduction des consommations et de les alerter sur les dérives éventuelles.

Julien Benvenuto est energy manager chez Netseenergy.
 
La médiathèque de Poissy, la blanchisserie d’une clinique à Nice, l’université de Lille, les bâtiments exploités par la Compagnie du Mont-Blanc… Ces sites ont en commun d’être placés sous la responsabilité de Julien Benvenuto, pour le pilotage de leur performance énergétique. Energy manager chez Netseenergy, il travaille auprès d’une trentaine de clients, soit environ 500 sites équipés de dispositifs d’acquisition de données de consommation. En fonction de l’offre déployée, il intervient à différents niveaux : depuis l’analyse des relevés et la transmission de rapports (sur les postes électricité, gaz et eau) jusqu’à la définition de préconisations visant à maximiser les économies d’énergie.

Il peut aussi assurer le suivi des résultats obtenus et, si nécessaire, proposer des ajustements. Notamment quand il s’agit de répondre aux normes relatives à l’éclairage des surfaces de travail, tout en limitant la demande d’électricité. « Je suis souvent conduit à recommander l’installation d’interrupteurs crépusculaires, qui déclenchent les circuits d’éclairage lorsque la luminosité tombe sous un seuil défini. Selon les spécificités locales en matière d’ensoleillement, il n’est pas rare de devoir moduler les réglages initiaux. C’est un levier important pour assurer la satisfaction du client et celle des occupants. » 

Autre exemple : le temps de chauffe prévu le matin, avant l’arrivée des usagers, doit parfois être revu à la hausse lorsque certaines parties du bâtiment sont de construction ancienne, ce qui implique généralement une inertie thermique plus importante.

Plus de 300 000 euros d’économies quantifiées

Au sein du portefeuille géré par Julien Benvenuto figure le conseil départemental du Pas-de-Calais, qui a confié à Netseenergy la mission de l’accompagner sur 166 sites – dont une grande majorité de collèges, mais aussi des gymnases, des maisons des solidarités ou encore le bâtiment de la préfecture.
Le service déployé auprès de cette collectivité s’appelle « So Wize ». Il repose en particulier sur la mise à disposition de la solution de management énergétique personnalisé iBoard.
« L’une de mes missions est de former les techniciens du conseil départemental aux règles d’utilisation de l’outil. À ce jour, près de 200 personnes l’ont été, explique Julien Benvenuto. Nous échangeons également pour façonner iBoard en fonction de l’évolution des besoins : une nouvelle version sera prochainement déployée, afin d’aider le client à établir des prédictions de consommation. »

Depuis le premier marché, en 2013, plus de 300 000 euros d’économies ont été réalisés. Sans compter les fuites d’eau et les situations de surconsommation que l’accompagnement de Netseenergy a contribué à éviter. Actuellement, dans le cadre du nouveau marché, Netseenergy planche sur un projet d’envergure : le déploiement du protocole LoRa, qui permet la communication à bas débit d’objets connectés.

« Par rapport à un réseau cellulaire classique, l’avantage réside dans l’autonomie et la faible consommation d’énergie des récepteurs. C’est une rupture technologique à l’intérêt économique évident ! »

Pour aller plus loin :
Haut de page