15 fév 2016

EDF aux 17e Assises Européennes de la Transition Energétique à Dunkerque

Les Assises de l’Energie devenues les Assises Européennes de la Transition Energétique se sont déroulées du 26 au 28 janvier 2016 à Dunkerque. Cet événement organisé par la communauté urbaine de Dunkerque, la communauté urbaine de Bordeaux, l’ADEME et Energy Cities réunit chaque année près de 3000 participants. Intervention en plénière, organisation d'un atelier, participation aux carrefours de l’énergie… Le Groupe EDF était largement présent sur ces trois jours dédiés à la transition énergétique.

Intervention de Jean-Pierre Frémont en plénière « Quoi de neuf ? Rétrospective subjective de l’année 2015 »

Jean-Pierre Frémont, Directeur Collectivités et Délégué à l’Action Régionale est intervenu aux côtés de Denis Baupin, député EELV et co-rapporteur de la loi Transition Energétique pour la Croissance Verte (TECV) et d'Anne-Catherine Husson-Traoré, Directrice Générale de Novethic. En balayant les faits marquants du marché de l'énergie tout au long de l'année 2015, cette séquence a notamment permis de revenir sur les objectifs du projet stratégique CAP 2030 et de mettre en lumière l'importance des initiatives locales dans la réussite de la transition énergétique.
A cette occasion, Jean-Pierre Frémont a également rappelé l'exemplarité de la communauté urbaine de Dunkerque (CUD), pionnière en matière d'énergie avec le premier réseau de chaleur urbain mis en service il y a plus de 30 ans !

Stand EDF et signatures de conventions

Le stand EDF commun avec Dalkia a été pendant trois jours un véritable lieu de rencontres conviviales et d’échanges, entre acteurs publics du domaine de l’énergie et interlocuteurs EDF. Les filiales du Groupe EDF à forts enjeux business dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie étaient également présentes sur le stand : Dalkia, TIRU, EDF Energies Nouvelles, LNG Dunkerque.

Les Assises ont aussi été l’occasion pour EDF de signer ou de renouveler des conventions avec ses partenaires.ƒ Une convention entre EDF et l’Agence d’Urbanisme et de Développement de la Région Flandres Dunkerque (AGUR) a été signée par Jean-Pierre Frémont et Bernard Weisbecker, président de l’AGUR et maire de Leffrinckoucke. Cette convention fait suite à celle signée au niveau national entre EDF et la Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme (FNAU) en décembre dernier, visant à favoriser les échanges entre les directions régionales d’EDF et les agences d’urbanisme autour des grandes thématiques de planification urbaine et énergétique.ƒ Partenaire de cette 17e édition des Assises, EDF a également renouvelé son partenariat avec la communauté urbaine de Dunkerque pour l’organisation de l’événement, en présence de Jean-Pierre Frémont et de Patrice ergriete, président de la CUD.

Atelier sur la valorisation énergétique des ressources locales

En France, les énergies renouvelables couvrent 1/5t de la consommation d'électricité. En 2030, 40% de notre électricité devra provenir des énergies renouvelables. L'enjeu est donc pour les territoires de parvenir à couvrir leurs besoins par une production énergétique locale. A travers les exemples de témoignages et de projets, l’atelier visait à répondre à la question : Comment tirer le meilleur parti des ressources énergétiques de son territoire ?

Politique énergétique 

Cédric Ghesquières, Directeur Général Ville et Environnement de la CUD est revenu sur la politique énergétique pionnière et exemplaire de la collectivité (21 communes, 200 000 habitants).

La CUD mène depuis des années une politique énergétique ambitieuse. Les actions engagées par la collectivité en faveur de sa transition énergétique sont nombreuses pour répondre aux objectifs suivants :
  • ƒƒ Doubler son réseau de chaleur d’ici 2020
  • ƒƒ Diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050
  • ƒƒ Développer les énergies renouvelables

Potentiel hydroélectrique

Stéphane Caviglia, chargé de mission urbanisme à Métropole Savoie a présenté avec Philippe Adam, Directeur Développement à EDF, une étude pour un projet énergétique original : utiliser le potentiel de l’eau du lac du Bourget, le plus grand de France, pour produire de la chaleur ou du froid.

Cette étude de « préfaisabilité », le projet B’eeau Lac, a été menée par Métropole Savoie avec l’accompagnement d’EDF Collectivités. Cet exemple rappelle que l'énergie est un moyen d'aménagement territorial et d'attractivité des entreprises.
Points clés sur le lac du Bourget, plus grand lac naturel de France avec :
  • 3,5 milliards de mètres cubes d’eau
  • ƒƒ130 mètres de profondeur
  • ƒƒUne eau à 5 degrés constants toute l’année si elle est pompée à 35 mètres.
  • ƒƒPotentiel : 17 000 logements chauffés et du froid pour les entreprises, hôtels ou industries

Valorisation des déchets

Sébastien Chapelet, Directeur Général des Services du SYMEVAD1 et Hervé Béa, expert procédés chez TIRU, à propos de l’unité « TVME »2 d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), construite et exploitée par Tiru, qui transforme les déchets ménagers non recyclables en énergie. Tout comme l’hydraulique, l’éolien et le bois, les déchets constituent une source d’énergies renouvelables. Opérationnelle depuis juin 2015, cette unité TVME est une première: une installation innovante, véritable alternative à l’enfouissement et à l’incinération ! Elle fait le lien entre la collecte de déchets ménagers et les besoins des industriels locaux (par exemple, les cimentiers qui sont de gros consommateurs d’énergie fossile).

Points clés:
  • L'unité TVME prévoit de livrer annuellement 32 000 tonnes de CSR3 produits à partir de déchets ménagers et 2,4 millions de m3 de biométhane dans le réseau GrDF.
  • ƒLes CSR sont des combustibles stables à haut pouvoir calorifi que, substituable aux énergies fossiles. Ils sont valorisés en cimenteries.
  • ƒLe biogaz produit par l'usine est épuré pour devenir du biométhane. Ce biométhane, qui présente une qualité similaire au gaz naturel, est réinjecté dans le réseau GrDF.

Eolien en mer

Paul Gérard, PDG du Port d’Ostende en mer du Nord et Romain Bail, maire de Ouistreham ont présenté leurs projets d’éolien en mer, fi lière d’avenir pour les territoires en France.

A 30 km des côtes, Ostende est le port d’attache de concepteurs et de firmes d'entretien pour les parcs éoliens en mer du Nord :
  • ƒ3 parcs éoliens (et un 4e projet en cours avec entrée en service en 2017)
  • ƒ182 turbines
  • Fourniture d'électricité produite à près de 600 000 familles
Le maire de Ouistreham est revenu sur la question de l’acceptabilité locale avec le projet de parc éolien au large du Calvados. Ce projet comprend 75 éoliennes à 10 km au large de Courseulles-sur-Mer, avec une production estimée de 1 500 GWh/an soit l’équivalent de la consommation annuelle moyenne en électricité de près de 630 000 habitants ! La communication et la concertation ont été la clé pour composer avec les sensibilités des différents usagers à propos du projet (pêcheurs, professionnels du tourisme et du transport maritime, habitants, élus, etc). Pour les deux intervenants, l'éolien off-shore profi te au territoire sur le plan écologique, économique mais aussi en termes d'emploi et de tourisme. Pour Romain Bail, cette nouvelle filière est une très belle opportunité pour la Normandie avec des retombées économiques directes et indirectes.
Haut de page