16 fév 2018

Rénovation d’éclairage public et économies d’énergie : le duo gagnant

Jouer la carte de la modernisation de l’éclairage public pour réaliser des économies d’énergie est une stratégie payante pour de nombreuses collectivités. En effet, l’Ademe confirme que près de 41% des consommations d'électricité des communes est consacré à l’éclairage public(1) : un poste de dépense qui gagne donc à être optimisé !

Un parc d’éclairage public vieillissant : une facture énergétique qui grimpe

De plus en plus de communes optent pour la rénovation de leur parc d’éclairage public, et ce pour 2 raisons principales :
  1. diminuer la pollution lumineuse qui perturbe les écosystèmes et la santé des citoyens(1),
  2. pour ce qui nous intéresse aujourd’hui, réaliser des économies d’énergie conséquentes grâce à la rénovation d’un éclairage public vieillissant.
L’ADEME et le Syndicat de l’éclairage pointent d’ailleurs du doigt la vétusté des éclairages publics qui, dans 40 % des cas, n’ont pas été changés depuis au moins 20 ans.(2) Avec l’arrivée de nouvelles technologies beaucoup plus économiques, comme la LED par exemple, la rénovation des systèmes d’éclairage public est l’occasion pour les collectivités de pallier à la vétusté de leurs installations tout en profitant d’installations plus performantes : une solution efficace pour optimiser leur bilan énergétique.  
 

Économies d’énergie sur l’éclairage public : ces collectivités ont réussi !

Il existe aujourd’hui de nombreux exemples de projets de modernisation de l’éclairage public qui ont permis aux collectivités de réduire leur facture énergétique. La ville de Maubeuge, grâce à son plan lumière, a notamment réalisé 28 % d’économies d’énergie sur son parc existant et vise une réduction des consommations d’énergie de 48 %.
 
Avec l’installation de nouveaux luminaires économes couplée à de nouvelles technologies intelligentes, les communes peuvent atteindre de très beaux résultats. Voici d’autres exemples :
  • installer des ballasts électroniques pour l’éclairage des routes : ils permettent de faire varier la puissance de l’éclairage en fonction de la circulation automobile et de la lumière naturelle. Un chantier mené à Oslo devrait permettre à la ville de réduire sa consommation d’énergie de près de 60 % (4) .
  • passer à l’éclairage LED : ces ampoules durent plus longtemps tout en consommant moins d’énergie. Elles permettent de diviser par 3 ou 4 la consommation d’énergie d’un parc d’éclairage public. (5)
équiper l’éclairage public de détecteurs de présence : Nimes a fait le choix de la sobriété énergétique grâce à des luminaires économes en énergie équipés de systèmes qui détectent la présence d’individus et modulent la luminosité en fonction de l’heure. À la clé ? 60% d’économies d’énergie sur l’éclairage public de la ville en 7 ans. Et ceci tout en facilitant les déplacements !
 

Éclairage public : de nombreuses solutions pour faire des économies d’énergie 

Au fil des innovations, l’éclairage public devient intelligent et s’associe à des services connectés pour répondre aux enjeux de performance énergétique des collectivités. Changement des boules énergivores, suppression des sur-éclairements, installation de lampes basse consommation, de réducteurs de puissance. Ou même changement de la disposition des luminaires pour éviter les déperditions et diminuer la puissance d’éclairage en fonction des besoins… Autant de possibilités pour faire des économies d’énergie sur votre éclairage public et devenir acteur de la transition énergétique.


Pour aller plus loin :   
(1) Source : Ademe « Éclairage public : un gisement d'économies d'énergie »
(2) Source : loi « Grenelle 1 » de 2009, article 41, titre
(3) Source : lagazettedescommunes.com
(4) Source : univers-nature.com « Eclairage public : un potentiel d’économie d’énergie énorme »
(5) Source : Syndicat de l’éclairage «  la rénovation de l’éclairage public une priorité pour les collectivités »
 

 
Haut de page