16 fév 2018

BEPOS : quand le bâtiment produit plus d’énergie qu’il n’en consomme !

Le secteur du bâtiment représente 24% des émissions de gaz à effet de serre(1) et les consommations électriques des bâtiments ont augmenté de 83% en 60 ans(2). Deux chiffres marquants que la loi de transition énergétique vise à améliorer grâce aux BEPOS, des bâtiments durables et autonomes énergétiquement. 

BEPOS, le rôle d’exemplarité des collectivités

Les BEPOS sont des bâtiments à énergie positive, c’est-à-dire qu’ils produisent plus d’énergie qu’ils n’en n’ont besoin pour fonctionner. Depuis le 1er septembre 2017 par arrêté pris en application sur la loi de transition énergétique, toutes les constructions neuves de l’Etat et des collectivités territoriales doivent répondre aux caractéristiques de performance énergétique et environnementale demandées.
 
Sont donc attendus des bâtiments à énergie positive exemplaires mixant :

Bâtiment à énergie positive, quelle définition fournit la réglementation

Pour le moment, la loi ne caractérise pas exactement les BEPOS. On peut néanmoins les définir ainsi : ce sont des bâtiments qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment pour leur propre fonctionnement(3).
 
Et nous savons déjà que la RT 2020 (Réglementation Thermique), destinée à déterminer la limite maximale de consommation énergétique pour les constructions neuves, va imposer les bâtiments à énergie positive dès 2020.
« Toutes les constructions neuves faisant l'objet d'une demande de permis de construire déposée à compter de la fin 2020 présentent, sauf exception, une consommation d'énergie primaire inférieure à la quantité d'énergie renouvelable produite dans ces constructions, et notamment le bois-énergie. »(4)
De ce fait, les détails du concept de bâtiment à énergie positive seront spécifiés prochainement par la RT 2020 dans le cadre du Plan Bâtiment Durable.

BEPOS : tout se joue grâce aux équipements, l’architecture mais aussi l’humain

Habitats individuels, collectifs, écoles, bâtiments publics, établissements de santé… Chaque typologie de bâtiment peut être un BEPOS. Pour atteindre cet objectif de bâtiment à énergie positive, plusieurs facteurs concourent :
  • Une conception architecturale et des équipements qui permettent la baisse des consommations d’énergie (installations électriques, ventilation et chauffage performants, architecture bioclimatique…),
  • Une participation active des occupants à l’optimisation de la performance énergétique par des comportements écoresponsables,
  • Un juste équilibre entre besoins et consommations réelles grâce, par exemple, au pilotage efficace de l’électricité consommée avec le nouveau compteur communiquant LinkyTM.

Construction ou rénovation, les experts EDF et de ses filiales facilitent l’optimisation énergétique et environnementale de votre collectivité !

A l’échelle d’un quartier ou d’un bâtiment, en construction ou rénovation, nous vous sommes en mesure de vous proposer les meilleurs solutions d’optimisation énergétique pour des bâtiments économes et durables.


Pour aller plus loin :   
(1) ADEME : Le plan de rénovation énergétique de l’habitat (PREH)
(2) Connaissancedesenergies.org : Bâtiment à énergie positive
(3) ADEME : Bâtiments à énergie positive, de quoi parle-t-on ?
(4) Loi n° 2009-967 du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle de l'environnement

 
Haut de page