04 oct 2017

Aux côtés des associations de lutte contre l’exclusion

Depuis plus de trente ans, EDF est engagée dans des actions de solidarité pour accompagner les familles les plus fragiles, en coordination avec les pouvoirs publics et les associations. En 2017, EDF a notamment renouvelé ses partenariats avec la Fondation Abbé Pierre, le Secours populaire français et le Secours catholique.
 
D’année en année, la précarité n’est plus seulement monétaire, elle est aussi énergétique. La Fondation Abbé Pierre, qui soutient depuis plus d’une décennie la production de logements d’insertion, en est témoin : « Même s’ils bénéficient d’un loyer peu élevé, de nombreux ménages ont des difficultés financières pour chauffer des logements, qui sont parfois de véritables passoires thermiques », souligne Christophe Robert, son délégué général. Agir sur cette dimension sociale de la transition énergétique est donc un enjeu de premier plan. Partenaire de la Fondation depuis 2008, EDF contribue à son programme « Toits d’abord », qui vise à créer des logements à très haute performance énergétique. Plus de 2 700 logements de ce type ont ainsi pu être réalisés de 2012 à 2015.
Des réhabilitations qui peuvent représenter 900 euros d’économies par an pour un ménage. « En s’inscrivant dans la durée, ce partenariat nous permet d’évaluer et d’améliorer nos réponses aux besoins des plus fragiles », commente Christophe Robert. Entre 1 200 et à 1 400 logements supplémentaires seront financés grâce à la nouvelle convention, signée en 2017.
 

Accompagner et former

Au-delà de ce qu’imposent les lois et les réglementations, EDF multiplie les initiatives solidaires, à l’échelle nationale et régionale, pour lutter contre la précarité énergétique.
Avec le Secours catholique, l’entreprise poursuit plusieurs années de coopération fructueuse pour l’aide de personnes en difficulté : EDF forme les membres de l’association aux économies d’énergie et aux aides existantes, afin qu’ils orientent au mieux les familles qu’ils accompagnent.
Des brochures sur ces thèmes sont mises à disposition dans les lieux d’accueil et un numéro de téléphone dédié permet aux bénévoles d’entrer rapidement en contact avec les conseillers solidarité d’EDF. En parallèle, l’entreprise propose aux personnes identifiées par le Secours catholique une analyse de leur situation énergétique et des conseils personnalisés. Des actions similaires sont en place auprès du Secours populaire français, entre autres l’accompagnement énergie offert aux particuliers dont les dossiers sont portés par l’association. La formation dispensée par EDF à ses bénévoles englobe les procédures d’accueil, de gestion, de facturation et de recouvrement, les bonnes pratiques de maîtrise de l’énergie, de tarifs sociaux de l’énergie et du chèque énergie. EDF garantit aux membres du Secours populaire français un accès privilégié à un interlocuteur dédié dans chaque département et au Pass, le portail Internet réservé aux travailleurs sociaux.
Aujourd’hui, 300 conseillers « solidarité » EDF sont dédiés à l’accompagnement des travailleurs sociaux et des associations. En 2016, ils ont été sollicités près de 400 000 fois.  

Pour en savoir plus sur la transition énergétique :

Haut de page