05 jan 2018

À Marseille, l’eau de mer souffle le chaud et le froid

Il prend sa source dans le port de Marseille pour chauffer, rafraîchir et alimenter en eau chaude sanitaire une vaste zone d’aménagement. Le nouveau réseau de thalassothermie Massileo – conçu, réalisé et exploité pour 27 ans par Optimal Solutions, filiale de Dalkia, groupe EDF – ouvre une ère nouvelle dans la gestion de la production décentralisée d’énergie.

Depuis plusieurs années, Marseille accueille Euroméditerranée, le plus grand chantier de rénovation urbaine en Europe. Plusieurs zones d’aménagement y sont regroupées, parmi lesquelles, Euroméditerranée 2, où le groupe Eiffage construit l’éco-quartier Smartseille : 58 000 m2 de bâtiments à vocation tertiaire, résidentielle, commerciale et hôtelière répartis sur 2,7 hectares. C’est là qu’a été inaugurée, le 13 octobre dernier, une solution énergétique innovante, faisant appel à l’énergie thermique de la mer.

Le réseau Massileo repose sur trois modules principaux. Tout d’abord, l’eau de mer est pompée sur le port de Marseille et une partie de son énergie est récupérée via des échangeurs thermiques. L’eau de mer est ensuite restituée à son milieu naturel sans risques pour la faune et la flore. L’eau de mer, 100% renouvelable, locale et fiable, a un autre avantage : sa température varie peu et n’atteint jamais de valeurs négatives.

Seconde « brique » de Massileo : une boucle d’eau tempérée achemine les calories de l’eau de mer jusqu’aux pompes à chaleur (PAC) installées dans le sous-sol des bâtiments desservis. Les PAC ont pour fonction d’augmenter ou de diminuer la température de l’eau, afin de produire chauffage, climatisation et eau chaude sanitaire.

À cela s’ajoutent des sous-stations de livraison de l’énergie calorifique – également logées dans les sous-sols –, qui permettent de répondre aux besoins spécifiques de chaque abonné.

Solidarité énergétique

S’il innove en recourant à l’eau de mer comme source d’énergie inépuisable, Massileo le fait aussi en assurant l’échange de calories entre bâtiments complémentaires. Ainsi, la chaleur dégagée par la production de climatisation pour les bureaux peut être récupérée et utilisée pour produire l’eau chaude sanitaire des logements, et inversement. De quoi limiter au minimum le gaspillage énergétique, ainsi que les consommations pour les abonnés – qui, du fait de cette performance, bénéficient d’une réduction de 5,5 % sur leur facture de chauffage.

Grâce à Massileo, les habitants et les usagers de l’éco-quartier disposent d’une énergie à 75 % locale et renouvelable, ce qui réduit de 80 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à une solution classique au gaz naturel.

Et demain, ces bienfaits seront largement partagés. La production de chaud et de froid requise par Smartseille (2,5 MW) ne représente qu’une faible partie de la capacité totale disponible (21 MW), si bien que le réseau a vocation à desservir une zone beaucoup plus vaste, allant jusqu’à 500 000 m² !

Haut de page