05 fév 2018

Quel est le rôle des collectivités dans le succès du PREH ?

Le PREH ou Plan de rénovation énergétique de l’habitat a été lancé le 1er mars 2013. Il vise la rénovation énergétique massive de logements privés et sociaux, notamment afin de lutter contre la précarité énergétique. Le rôle des collectivités dans le PREH est central, mais quel est-il exactement ?

Rappel sur les objectifs du plan de rénovation énergétique de l'habitat (PREH)

Les bâtiments résidentiels sont encore très énergivores et représentent 23 % de la consommation finale d’énergie de notre pays. Avec de plus en plus de solutions pour la performance énergétique de l’habitat, ce secteur constitue un formidable potentiel d’économies d’énergie et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.
 
Dans ce contexte, le PREH doit répondre à 3 principaux enjeux :
  • Environnemental : rénover 500 000 logements par an jusqu’en 2017 (380 000 logements privés et 120 000 logements sociaux) pour contribuer à la diminution de 38 % de nos consommations d’énergie et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre à horizon 2020.
  • Economique : structurer le secteur de la rénovation énergétique et générer de nouveaux emplois locaux non délocalisables.
  • Social : lutter contre la précarité énergétique des ménages français modestes grâce au PREH. La loi sur la transition énergétique fixe notamment une réduction de 15 % de la précarité énergétique pour 2020.

EDF et ses filiales aident les collectivités à atteindre leurs objectifs de rénovation énergétique !

Diagnostic de performance pour réduire vos dépenses en énergie, travaux de rénovation énergétique, pilotage des consommations… Profitez de solutions énergétiques durables pour réduire votre consommation d’énergie !

Plan de rénovation énergétique de l’habitat : les 4 principaux rôles des collectivités

Depuis de nombreuses années, beaucoup de collectivités se sont engagées dans des projets écologiques et anticipent les évolutions de l’habitat de demain. Si le PREH soutient et amplifie ces actions locales, de leur côté, les collectivités ont aussi un rôle à jour dans le bon déroulement du PREH. Zoom sur leurs 4 principales missions : 

1. Simplifier les démarches et faciliter l’accès à l’information du PREH

Présent sur l’ensemble du territoire, le réseau des Points rénovation info service (PRIS) aide les ménages gratuitement et de manière personnalisée, à réaliser des travaux d’efficacité énergétique dans leurs logements. Le rôle des collectivités ? Soutenir la communication autour des PRIS, encourager leur activité et continuer de sensibiliser le grand public à la réalisation de ces travaux.

2. Lutter contre la précarité énergétique avec le PREH

Au travers du programme « Habiter Mieux », le gouvernement prévoit plus de 1,2 milliard d’euros d’aides face à la précarité énergétique(1). Dans ce contexte, les collectivités :
  • participent à la mise en œuvre de ce programme au niveau local,
  • repèrent les ménages modestes avec l’aide des élus locaux, travailleurs sociaux et des fournisseurs d’énergie,
  • peuvent, à l’issue d’un diagnostic de solvabilité, fournir des aides financières supplémentaires.

EDF aide les collectivités à identifier les situations de précarité énergétique

Vous souhaitez agir et aider vos concitoyens en difficulté ? EDF est là pour réaccompagner les territoires dans leur politique sociale.

3. Participer au développement de la filière économique de la rénovation énergétique

Pour répondre aux ambitions du Plan de rénovation énergétique de l’habitat (PREH), les collectivités territoriales accompagnent la filière du bâtiment sur les sujets de l’efficacité énergétique. Elles peuvent notamment :
  • coordonner le développement économique et les dispositifs autour de ces nouveaux emplois (Pôle Emploi, missions locales, chambres consulaires…),
  • valoriser des offres globales regroupant différentes entreprises spécialistes de la performance énergétique.

4. Soutenir les dispositifs d’aides financières déjà prévus par le PREH

Les collectivités ont aussi pour rôle d’accompagner financièrement ce programme incitatif pour la rénovation énergétique. Dans ce cadre, elles ont pour mission de piloter les actions locales et d’intervenir en appui supplémentaire. Elles peuvent par exemple :
  • bonifier les aides nationales pour la réalisation de diagnostics et d’audits énergétiques,
  • ajouter des aides financières complémentaires dans le cadre d’une OPAH,
  • développer de nouveaux outils de financement (mécanismes de tiers-financement, dossiers qualité pour faciliter l’acceptation des banques, valorisation des certificats d’économie d’énergie…)


Pour aller plus loin :  
(1) Connaissance des énergies : En quoi consiste le plan de rénovation énergétique de l’habitat ?

 
Haut de page