28 jan 2016

Zoom sur le FAPE EDF

En 2014, le Fonds Agir Pour l’Emploi EDF a accordé près de 2 millions d’aide financière et permis la création ou la consolidation de près de 3000 emplois en faveur des personnes en difficulté. Un mécénat original qui repose sur le don des salariés et des retraités du groupe dont « la générosité ne faiblit pas, bien au contraire ! », assure Sophie Ricordel, la secrétaire générale.

La « Fondation Agir pour l’Emploi » a laissé place, côté EDF, au « Fonds Agir Pour l’Emploi EDF » en 2013. Qu’est ce qui a changé ?

Sophie Ricordel, la secrétaire généraleLes deux entreprises (EDF et GDF) évoluant chacune de leur côté, il était dans le sens de l’histoire de se doter d’une structure propre - le FAPE EDF – pour poursuivre le soutien à l’insertion par le travail, des personnes en difficultés tout en réaffirmant les fondamentaux : une gestion paritaire avec les organisations syndicales cofondatrices du fonds et l’appel aux dons des salariés et retraités abondés par le groupe.
Le FAPE EDF accorde des aides financières de 10000 à 25000 euros aux structures d’insertion dont la vocation est de proposer un travail salarié et un accompagnement social et professionnel de qualité pour accompagner le retour à l’emploi durable. Le fonds a également développé son soutien à la création de TPE, par des demandeurs d’emploi bénéficiaires des minimas sociaux dans les quartiers, les zones de revitalisation rurale ou portée par des jeunes de moins de 26 ans très touchés par le chômage.

Le financement du FAPE dépend beaucoup des salariés et des retraités du groupe. N’est-ce pas difficile d’en appeler à leur générosité ?

En 2014, nous avons recensé 14152 donateurs et collecté 783 000 euros abondés à 200 % par les entreprises du groupe. Le nombre de donateurs augmente tous les ans de 5 à 10% en moyenne. Ces chiffres parlent d’eux-mêmes ! La générosité, les valeurs de solidarité des salariés et retraités d’EDF, sont au cœur du FAPE EDF.  Les salariés et retraités s’engagent aussi bénévolement comme instructeurs, experts, membres du comité, parrains, marraines. Le FAPE EDF est véritablement porté par les salariés, les retraités, les syndicats et l’entreprise. Tous unis pour l’emploi.

Dans le secteur de l’économie sociale et solidaire, le FAPE EDF est un acteur de poids…

L’an dernier, le FAPE EDF a attribué exactement 1 951 475 euros à des projets pour l’emploi. Nous travaillons avec des partenaires et des réseaux comme France active, les Régies de quartiers, le Réseau Cocagne, Envie, etc. Le FAPE EDF est reconnu pour le sérieux avec lequel les dossiers sont traités. Huit fois par an, un comité d’engagement paritaire (entreprises, syndicats) examine les demandes et vérifient leur adéquation avec nos objectifs. Les dossiers sont instruits par des retraités bénévoles du groupe et nous avons également deux experts sociaux et deux experts financiers au sein du comité d’engagement. L’aide accordée par le FAPE est un signal fort pour les SIAE, un gage de sérieux qui leur permet d’obtenir plus aisément la confiance d’autres mécènes. Notre ambition, c’est aussi d’avoir cet effet de levier.

Quels types de projets soutenez-vous ?

Plus de 60% des projets tournent autour de l’économie sociale et solidaire avec des impacts sur l’environnement. Les jardins de Cocagne développent le maraîchage biologique depuis 30 ans, de nombreux chantiers d’insertion entretiennent les espaces verts, les forêts, les cours d’eau, et les Ressourceries recyclent et redonnent vie aux objets,…, les garages solidaires favorisent l’accès à la mobilité. Depuis près de 30 ans les structures de l’Insertion par l’activité économique répondent à de réels besoins, et sont très innovantes pour créer des activités et des emplois pour que chacun retrouve une place dans la société.
Haut de page