23 oct 2013

Un projet particulièrement innovant grâce au soutien d’EDF Collectivités

Interview de Guy Rodriguez, directeur de la Sem de Vence (06).

Lancé en 2011, le Fonds Innovation Fédération des Entreprises Publiques Locales (EPL) de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) / EDF Collectivités est destiné à promouvoir et à soutenir financièrement les projets les plus innovants en matière d'efficacité énergétique et de ville durable développés par les EPL pour leurs donneurs d'ordre que sont les collectivités locales et territoriales et d'accompagner l'émergence de la ville durable de demain, sobre en énergie et faiblement carbonée. Le Fonds est organisé en quatre catégories : construction neuve, rénovation, éclairage intérieur ou extérieur, éco-quartier. 5 lauréats ont été récompensés en 2011 et 10 l'ont été en 2012.

La Sem de Vence1 a été lauréat du Fonds Innovation Fédération des EPL de PACA / EDF Collectivités 2012 pour la réhabilitation de la Maison de l'Humanité. Quels sont les points forts de ce projet ?

Avec le concours du cabinet d'architecture Arziari-Parola, la Sem de Vence s'est engagée dans la réhabilitation de ce bâtiment du XVIIIème siècle, ancien hospice de la Ville, avec pour objectif de créer 10 logements sociaux 100 % accessibles PMR (Personne à Mobilité Réduite) et destinés à une population âgée avec de faibles ressources. Un local associatif ouvert sur l'extérieur favorisera les échanges intergénérationnels. Les locataires auront accès au jardin de l'EHPAD (Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) de la Ville qui est mitoyen, mais aussi, selon leurs besoins, aux services proposés par l'établissement comme par exemple la restauration. Le point fort de ce projet est son concept de logement social nouveau, dont l'objectif est un apprentissage, une transition douce entre l'indépendance et la maison de retraite médicalisée, tout en reconstituant une vie de village. L'ouverture de la Résidence Saint-Jacques (c'est son nouveau nom) est prévue pour la mi-2014.

Ce projet a également été salué pour son ambition sur le plan énergétique et surtout environnemental plus globalement. Pouvez-vous nous expliquer ?

Il s'agit d'une réhabilitation lourde, que nous avons voulu exemplaire, de l'utilisation de matériaux éco-performants et des meilleures techniques disponibles au respect de la charte Chantiers Verts2. Le confort estival étant essentiel pour une population sensible à ce critère, nous isolons par l'extérieur avec un produit en bakélite qui a une productivité thermique très faible pour optimiser l'inertie du bâtiment. On sait que la gestion des problèmes d'humidité est une difficulté en rénovation, puis en gestion, des bâtis anciens. Pour éviter ces problèmes, nous avons décidé d'installer un système Mur-Tronic3 qui stoppe les remontées capillaires dans les murs. Nous ne connaissions pas ce procédé qui nous a été recommandé par notre architecte. Nous l'avons placé sur un mur porteur central dès le début des travaux il y a 18 mois. Nous n'avons plus de remontées capillaires dans les murs, les mesures faites avant et après le confirment. Sur tous ces aspects, nous nous sommes fait accompagner par l'association BDM (Bâtiments Durables Méditerranéens)4 dans le cadre de sa démarche du même nom. Alors que nous pensions simplement application de la réglementation qui était la RT (Réglementation Thermique) 2005 au moment où nous avons déposé le permis de construire, le bâtiment sera à 48 kWh/m2/an de consommation d'énergie primaire, donc en dessous du BBC (Bâtiment Basse Consommation) Rénovation qui est de 80 kWh/m2/an dans notre région. Notre projet a obtenu la reconnaissance BDM niveau argent, ce qui signifie qu'il se situe quasiment au plus fort des préconisations de la Région.

Quel a été le coût de l'opération ?

Le coût est de 1 150 euros/m2. Le budget était dès l'origine élevé puisqu'il s'agit d'une rénovation lourde, et le surcoût lié à l'intégration des enjeux d'efficacité énergétique est de 250 euros/m2. Nous avons pu développer ce projet particulièrement innovant grâce notamment au soutien d'EDF Collectivités. Il est clair que ces distinctions apportent une grande visibilité, et donc d'autres appuis, à notre action. Le projet intéresse beaucoup de décideurs. Preuve en est : nous avons reçu une mission gouvernementale chinoise qui est venu s'informer sur le concept de complémentarité entre le logement social et la maison de retraite.

1. Outre son activité de concessionnaire et prestataire de services sur le stationnement réglementé de la commune, la Sem (Société d'Economie Mixte) de Vence s'engage dans le développement économique local avec la Fédération des Commerçants « Les Vitrines de Vence ». En tant que bailleur social, elle s'est également spécialisée dans les opérations d'acquisition/réhabilitation en centre ancien.

2. La démarche Chantiers Verts a pour but de gérer les nuisances environnementales engendrées par les différentes activités liées au chantier en cours, à l'échelle du chantier proprement dit et de son voisinage comme à l'échelle de l'atteinte à l'environnement et à la population.

3. Le procédé Mur-Tronic est un dispositif électronique dont l'action s'exerce sur l'épaisseur totale des murs par la création d'un contre-champ électromagnétique. Celui-ci inverse la polarité des murs quelle que soit leur constitution, ce qui a pour effet d'empêcher les molécules d'eau de remonter. Le procédé est non destructif. Il ne nécessite pas de maintenance et ne consomme pas d'énergie.

4. BDM (Bâtiments Durables Méditerranéens) est une association inter-professionnelle regroupant plus de 200 adhérents. Créée en 2008, elle est labellisée Pôle Régional d'Innovation et de Développement Economique Solidaire (PRIDES)* par la région PACA. Sa première mission est d'accompagner la maîtrise d'ouvrage pour développer qualitativement et quantitativement la demande en bâtiments durables, principalement en région PACA.

*Avec ses Pôles Régionaux d'Innovation et de Développement Economique Solidaire (PRIDES), la région PACA soutient une approche globale de la compétitivité des entreprises, non limitée à la seule innovation technologique. La finalité des PRIDES est ainsi de développer l'activité économique régionale et de nouvelles pratiques chez les chefs d'entreprises avec une stratégie de développement basée sur 5 leviers de performance, dont la responsabilité sociale et environnementale de l'entreprise (RSE).

Haut de page