24 sep 2013

Sensibiliser les collèges aux économies d'énergie

Interview d'Alain Lambert, ancien Ministre et Président du Conseil général de l'Orne.

Vous avez lancé une première opération de Sensibilisation aux économies d'énergie auprès de trois collèges ruraux de l'Orne en février dernier. Votre plan d'action ?

800 élèves, personnels et enseignants de trois collèges ruraux, ceux de Vimoutiers, Longny-au-Perche et Bellême ont en effet été initiés à de nouvelles pratiques de consommation énergétique à l'occasion de cette opération. A la rentrée, nous avons lancé cette démarche dans trois collèges urbains et plus importants, sur la base du volontariat, car ce projet demande une implication forte de la direction de l'établissement. La motivation est essentielle.

Quels objectifs poursuivez-vous ?

Le Conseil général de l'Orne est très attaché à traduire ses discours dans ses actes. La protection de l'environnement est une exigence qui commande des actions très concrètes. Nous voulons être exemplaires en la matière. Le service de la Jeunesse et de l'Education impulse de nombreuses mesures au niveau des collèges comme le tri sélectif, les circuits courts de restauration, les économies d'eau et d'énergie. Nous veillons aussi à une meilleure maîtrise de nos dépenses de fonctionnement, la collectivité territoriale devant faire face à des contraintes budgétaires extérieures.

Enfin notre démarche est tournée vers la pédagogie en direction des plus jeunes, mais aussi en direction des adultes : il s'agit de modifier les comportements, notamment vis-à-vis de l'énergie. Une démarche que nous avons amorcée en 2012 en généralisant di@lege d'EDF Collectivités à l'ensemble des établissements scolaires pour permettre à leurs gestionnaires de mieux suivre les dépenses d'électricité.

Votre retour d'expérience sur cette première phase ?

L'accueil est positif et les résultats encourageants. Nous sommes persuadés qu'il est possible d'atteindre les 10 % d'économies d'énergie en travaillant uniquement sur le changement de comportement. Il faut poursuivre la sensibilisation, rappeler les éco-gestes, trouver de nouvelles pistes, se rapprocher des collèges pour améliorer encore les résultats. Sans doute devons-nous valoriser les résultats car la jeunesse a besoin d'être encouragée pour rester mobilisée.

Cette forme d'accompagnement proposé par EDF Collectivités est-elle, à votre avis, utile à la collectivité territoriale ?

L'accompagnement d'EDF Collectivités facilite grandement la tâche à l'ensemble des équipes du Conseil général en charge de cette opération. Il en est de même pour l'analyse des informations : nos interlocuteurs d'EDF Collectivités ont une lecture experte des données, leur permettant de poser un diagnostic. Merci aussi de nous aider à communiquer sur le sujet, car sans mobilisation de tous nous progresserions moins vite.

Pour en savoir plus :

 

Haut de page