Savo (Val d'Oise) : utiliser di@lege pour réduire les charges locatives en maîtrisant les coûts énergétiques

Entretien avec Jean-François Collas, responsable du patrimoine.

La Savo a décidé d'implémenter di@lege, outil interactif de consultation des consommations d'énergie sur internet. Vos objectifs ?

L'implémentation de di@lege répond à plusieurs objectifs. ESH du groupe Batigère (62.000 logements), la Savo gère 2 680 logements concentrés sur le Val d'Oise et nous menons une politique active en matière de réduction des charges locatives. Nous avons actuellement 140 abonnements sur l'ensemble du parc. Le point que j'ai fait avec ma conseillère EDF a fait apparaître des disparités entre puissances souscrites qui ne s'expliquent pas vraiment en termes de consommations. Avec di@lege, nous allons pouvoir faire une véritable cartographie des puissances et des consommations. C'est un outil d'aide à la décision sur les arbitrages que je vais avoir à faire, le premier objectif étant d'adapter les contrats pour mieux maîtriser les coûts. En tant que responsable du patrimoine, le second objectif pour moi est d'utiliser di@lege comme outil de rationalisation du nombre d'abonnements souscrits.

Comment di@lege peut-il faciliter la rationalisation du nombre d'abonnements souscrits ?

Avec di@lege, j'ai une vue d'ensemble qui me permet d'identifier les disparités et les anomalies. Un exemple : nous avons dix-huit abonnements sur un groupe de 272 logements. Chaque bâtiment a un abonnement pour les services généraux et un autre pour les ascenseurs, ce qui n'est probablement pas justifié. Ce genre de situation est souvent lié au poids de l'histoire et di@lege va me permettre de lancer un programme de mesures correctives.

di@lege va également vous aider à réduire les charges locatives en pilotant les consommations d'énergie...

Nous venons de créer un nouveau poste dédié à l'analyse des charges. Une des missions de sa responsable sera, avec l'aide de di@lege, de comparer les consommations d'énergie entre les sites et de suivre les évolutions d'une année sur l'autre pour identifier d'éventuelles dérives, comme le vol d'énergie dans les parties communes. La Savo a fait de la maîtrise des charges des services généraux un axe fort de sa politique, parce que c'est un des moyens que nous utilisons pour réduire les charges de nos locataires.

... et à valider vos choix techniques en matière de réhabilitation

Ce dernier point intéresse également beaucoup le responsable du patrimoine. Lors des opérations de réhabilitation, nous sommes amenés à faire des choix en nous fondant sur les préconisations des professionnels, bureau d'études et entreprises. Récemment, j'ai opté pour une solution éclairage permanent avec ampoules très basse consommation dans des cages d'escalier aveugles, de préférence au système éclairage incandescent avec minuterie. Avec di@lege, nous allons pouvoir mesurer de manière précise l'impact de cette décision en termes de consommations d'énergie. Valider une solution technique, c'est s'assurer de faire le bon investissement sur le prochain programme.

Accéder au service di@lege

Haut de page