08 oct 2015

Rapport Courbe de Charge est un outil efficace pour la mise en œuvre de notre politique de management énergétique dans les lycées de la région Rhône-Alpes

138 lycées de la région Rhône-Alpes bénéficient du service Rapport Courbe de Charge*. Objectif : fournir aux gestionnaires des établissements des indicateurs de consommation d'énergie pour mieux maîtriser leur dépense et donner aux chargés de site de la direction du patrimoine immobilier les moyens d'un contrôle énergétique de leur parc.
Entretien avec Véronique Richalet, responsable des questions énergétiques pour le patrimoine des lycées au Conseil Régional.

138 des lycées de la région Rhône-Alpes sont équipés de Rapport Courbe de Charge depuis 2005. Que vous apporte ce service ?

En 2005, nous avons décidé d'équiper 258 lycées du service di@lege et Rapport Courbe de Charge a été mis en place dans les établissements équipés de compteurs à télérelève. Au niveau local, Rapport Courbe de Charge contribue à la mobilisation des gestionnaires des établissements qui peuvent suivre l'évolution de leurs consommations et identifier les éventuelles dérives ou anomalies grâce à la batterie d'indicateurs fournis. Au niveau régional, Rapport Courbe de Charge est un outil efficace qui permet aux chargés de sites de la direction du patrimoine immobilier de mettre en place un contrôle fin des anomalies. Rapport Courbe de Charge nous a notamment permis d'identifier de fortes disparités de consommation d'énergie entre établissements pendant les périodes creuses ou en dehors de l'année scolaire. Sur la base de ces données, nous avons alimenté un audit énergétique approfondi sur les 10 plus « mauvais élèves » dont nous aurons bientôt les résultats et souhaitons mettre en œuvre en 2009 des audits spécifiques pour solutionner les anomalies repérées dans les courbes de charge. C'est donc aussi un outil d'aide à la décision. La mise en œuvre d'une politique de management énergétique rigoureuse nécessite des outils de suivi et d'analyse performants. Nous sommes une des premières régions à avoir créé une banque de données des consommations d'énergie de notre patrimoine immobilier et disposons d'un historique complet des consommations depuis 1998.

Le Conseil Régional de la région Rhône-Alpes a mis en place un système d'intéressement aux économies d'énergie tout à fait innovant pour encourager les lycées à maîtriser leurs consommations... quel est votre premier bilan ?

Dans le système de dotation classique, en moyenne glissante des trois dernières années écoulées, plus un lycée consommait de l'énergie et plus son budget augmentait... un tel mode de fonctionnement est difficilement compatible avec une politique de management énergétique efficace. Si un établissement fait des efforts pour maîtriser ses consommations d'énergie, il est normal qu'il bénéficie en retour d'une partie des économies réalisées. C'est le principe de notre système d'intéressement, qui consiste à fixer pour chaque lycée une valeur cible des consommations d'énergie en volumes et à les comparer chaque année avec les consommations réelles. Les lycées qui auront fait des économies d'énergie peuvent conserver l'enveloppe correspondant à 50 % de l'économie réalisée, après ajustement de la dotation en fonction du prix de l'énergie et des conditions climatiques. L'année suivante, la consommation de référence est révisée. Nous menons depuis 2006 cette opération pilote sur le poste chauffage et eau chaude sanitaire des dotations qui représente 57 % du budget viabilisation des lycées. Les résultats sont concluants : la réduction de la demande en volume a été de 6 % par rapport à 2005 et la part revenue à la région grâce aux économies d'énergie réalisées a été de 600 000 euros. Notre ambition est maintenant de généraliser ce système à tous les lycées de la région, y compris les lycées agricoles, et pour tous les usages. Notre patrimoine de lycées est de 280 établissements, représentant environ 4,3 millions de m2, 692 GWh de consommation d'énergie primaire et un budget fluides et énergies de 32 M€. C'est un gisement d'économies d'énergie considérable pour notre région.

Lors du renouvellement des contrats Rapport Courbe de Charge en 2007, EDF vous a proposé une adaptation du service aux besoins spécifiques des chargés de site de la région Rhône-Alpes...

Chaque équipe de chargés de sites de la direction du patrimoine immobilier du Conseil Régional,constituée d'un ingénieur et d'un technicien, a la responsabilité de la maintenance, de l'entretien et des travaux sur une trentaine de lycées. Ils n'ont pas toujours le temps d'analyser les données. EDF l'a bien compris et a adapté le reporting  Rapport Courbe de Charge de manière à créer un véritable système de pré-diagnostic avec des codes couleurs pour alerter les chargés de site sur des critères que nous avons établis ensemble. C'est un accompagnement très appréciable.

Il semblerait que d'autres collectivités territoriales envisagent d'intégrer le principe d'intéressement aux économies d'énergie à leur politique de management énergétique...

Plusieurs régions nous ont contacté pour avoir des informations sur notre démarche et sur notre méthodologie. Des réflexions sont également menées en région Rhône-Alpes, par des communautés urbaines et des bailleurs sociaux.

* Rapport Courbe de Charge remplace @viso

Haut de page