11 déc 2015

Le Grand Tarbes et EDF main dans la main pour sa gestion du gaz naturel

La communauté d’agglomération du Grand Tarbes a signé en début d’année 2015 un contrat de 2 ans pour le renouvellement de son contrat de fourniture de gaz naturel. Un contrat unique. Retour sur ce succès avec Simon Peyret, chargé de mission Plan Climat Energie Territorial du Grand Tarbes.
 

Dans quel contexte a été signé ce contrat en janvier 2015 avec la Communauté d’Agglomération du Grand Tarbes ?

Simon Peyret : Cela s’inscrit dans l’impérieuse nécessité de s’adapter à l’évolution de la réglementation avec la disparition des tarifs régulés de vente du gaz naturel pour les sites consommant plus de 30 000 kWh par an d’ici au 31 décembre 2015. Nous avons fait le choix d’anticiper ces évolutions réglementaires en intégrant au groupement l’intégralité deséquipements publics alimentés en gaznaturel, soit 184 sites pour une consommation estimée à 25 GWh annuelle.
Pour cela, le Grand Tarbes et ses 15 communes membres (80 000 habitants) ont souhaité mettre en place un groupement de commande pour, d’une part, la fourniture et l’acheminement de gaz naturel et, d’autre part, le soutien aux actions de maîtrise de la demande de l’énergie.
Au travers du contrat de fourniture d’électricité, EDF a déjà fait preuve de sa volonté  d’implication, illustrée par l’optimisation tarifaire de nos contrats d’électricité, les réunions bilans réalisées annuellement, l’accompagnement dans nos projets, pour ne citer que ces points. Nous souhaitions avoir la même démarche de qualité de la part de notre futur fournisseur de gaz naturel.

Depuis 2009 avec la réalisation des premiers audits énergétiques sur ses équipements et renforcé en 2011 avec la mise en place de son Plan Climat, le Grand Tarbes est engagé dans une démarche ambitieuse de réduction des consommations d’énergie et de ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Conformément aux lois Grenelle 1, les établissements recevant du public des collectivités doivent réduire leurs consommations d’énergies d’au moins 38% d’ici 2020. A ce titre, depuis 2011, nous avons déjà réduit nos consommations de 21%. Les services associés au contrat d’EDF de fourniture de gaz naturel doivent nous permettre d’aller plus loin et d’atteindre les objectifs fixés.

Ce marché d’offre de gaz naturel (GN) est le résultat d’un important travail en interne de la Communauté d’Agglomération et de mutualisation entre communes avant l’heure. Pouvez-vous nous expliquer ?

Simon PeyretEn effet, nous souhaitions améliorer en interne nos compétences techniques sur les sujets liés à l’énergie dans le cadre des marchés publics puisque c’est une démarche nouvelle pour nous et nos communes mais qui va devenir périodique pour le gaz naturel et l’électricité. C’est pourquoi toutes les procédures de ce nouveau contrat signé le 23 janvier 2015 ont été réalisées en interne. Cela nous a permis de réaliser des économies substantielles en s’affranchissant des frais d’un bureau d’étude. La bonne connaissance qualitative et quantitative des équipements de nos bâtiments publics – 184 concernés par le contrat – ont rendu ce challenge plus facile à appréhender.

Dans cet appel d’offres, le prix était important mais ça n’était pas le seul critère. EDF n’était pas le fournisseur le moins disant. Quels ont été les éléments déclencheurs de votre choix d’EDF comme fournisseur de Gaz Naturel ?

Dans les critères de l’appel d’offres, le prix représentait 70% et la valeur technique 30%. La valeur technique était appréciée en fonction de différents éléments et notamment, la qualité des prestations d’accompagnement de réductions des consommations d’énergies et des émissions de gaz à effet de serre. Entre les différentes offres, sur les aspects d’accompagnement et des services liés au soutien des actions de maîtrise de la demande en énergie, l’écart était important à l’avantage d’EDF. Ce dernier n’était pas le mieux placé en terme financier mais l’accompagnement proposé par cet opérateur dans son offre sur l’optimisation de la consommation d’énergie a fait une grande différence.

En même temps, EDF a su saisir le contexte favorable en termes de prix du Gaz Naturel pour vous proposer un prix compétitif. En quoi cela a-t-il pesé dans votre décision ?

Oui, c’est vrai. Au final, ce contrat va permettre à la Communauté d’Agglomération du Grand Tarbes et à ses communes membres de réaliser entre 12 et 18% d’économie sur la part fourniture et acheminement du gaz naturel sur une période de deux ans. Ce gain financier, par rapport aux anciens contrats, a été rendu possible par le volume important du groupement, à l‘échelle de commande de la Communauté d’Agglomération, incluant l’intégralité des équipements. On a su attirer son attention, avec un gisement de clientèle intéressant pour lui. Au final, tout le monde est gagnant !

Plus globalement, qu’est-ce qui vous a séduit dans l’offre EDF ?

Nous souhaitions que le futur titulaire du marché ne soit pas qu’un simple fournisseur : nous avons insisté pour qu’il nous accompagne dans une démarche qualitative et pédagogique d’économie de consommation d’énergie. L’offre EDF était la seule sur les trois de l’appel d’offres à être aussi compétitive dans les services associés. Autre point positif : EDF est vraiment réceptif et réactif à nos demandes.

 

Témoignage de Marc Garrocq, maire de la commune de Bours, Vice-Président de la Communauté d’Agglomération du Grand Tarbes, en charge de l’environnement, Président du Syndicat de Collecte des déchets de l’agglomération tarbaise .
Marc Garrocq, maire de la commune de Bours, Vice-Président de la Communauté d’Agglomération du Grand Tarbes, en charge de l’environnement, Président du Syndicat de Collecte des déchets de l’agglomération tarbaise« Pour nous, élus du Grand Tarbes, EDF n’est pas un simple fournisseur d’énergie. C’est un partenaire énergéticien qui nous accompagne dans la réduction de nos émissions carbone, dans la maîtrise de nos consommations énergétiques et qui améliore notre efficience énergétique, et cela se retrouve dans ce contrat. Aujourd’hui, au-delà de la fourniture de gaz naturel, ce qui compte pour nous c’est le professionnalisme de nos interlocuteurs EDF, le relationnel et notre confiance mutuelle, véritable socle de notre relation avec EDF. Je tiens à souligner le véritable « esprit de service » qui anime les salariés d’EDF, c’est une grande source de satisfaction », souligne Marc Garrocq.
Haut de page