10 avr 2014

La politique solidarité d’EDF nous intéresse beaucoup

Maryse Brimont, directrice de l’UR PACT Nord-Pas-de-Calais.


Pourriez-vous nous présenter l’UR PACT Nord-Pas-de-Calais ?

Rappelons tout d’abord que notre région tient une place importante dans l’histoire du mouvement des PACT (Propagande et action contre les taudis) qui s’est structuré dans les années 50. Les PACT du Nord-Pas-de-Calais pensent que c’est par l’insertion par le logement que l’on est utile aux plus démunis dans notre pays. Le projet est simple, sa mise en œuvre compliquée. L’idée est de fournir un logement aux ménages en demande d’insertion ou en situation de difficultés, d’insalubrité, de sur-occupation, de loger les mal logés et ceux qui n’ont pas de logement. Et surtout de travailler avec eux pour réapprendre les gestes du quotidien à ces familles qui ont parfois vécu des choses très dures : payer ses factures, entretenir son logement, respecter ses voisins, retrouver sa dignité et une vie normale dans un logement normal. Ce sont des choses très simples, mais sensibles et cela demande du temps. Nous sommes avant tout des acteurs de l’accompagnement social, c’est cela qui caractérise fondamentalement notre action. Les 9 PACT de notre union régionale totalisent aujourd’hui 543 salariés, dont la moitié de travailleurs sociaux, et 346 administrateurs bénévoles dans les associations. Les PACT du Nord-Pas-de-Calais ont un second métier : la production de logements. Actuellement, notre parc en comprend 8 000, que nous gérons en tant que bailleur (notre troisième métier). Parallèlement, nous avons également une activité de Conseil habitat, qui consiste à aider les propriétaires occupants et les propriétaires bailleurs à monter leurs dossiers de réhabilitation de logement. Nous travaillons sur ce terrain dans le cadre du programme Habiter Mieux*, en particulier avec EDF qui est à l’écoute et très actif dans le traitement de la précarité.

Vous êtes en train de développer un nouvel outil socio-éducatif, la mallette « Mon logement et moi ». De quoi s’agit-il ?

Maryse_BrimontIl y a deux ans, nous avons restructuré et entièrement réhabilité aux normes BBC Rénovation une barre de corons à Douai (produire des logements très performants énergétiquement nous aidera à lutter contre la précarité énergétique et à diminuer les charges). Cette opération a nécessité un très important travail d’accompagnement social. Virginie, le travailleur social du PACT du Douaisis avait, avec ses propres moyens, « bricolé » une espèce de jeu de l’oie pour expliquer aux locataires comment fonctionnerait leur futur logement. L’idée était là. J’ai réalisé que nos travailleurs sociaux, qui sont de grands professionnels, ont droit à des outils professionnels pour mener à bien leur mission. Ca n’existe pas ? Qu’à cela ne tienne, nous allons l’inventer. Nous avons créé un groupe de travail et pendant plus d’un an les travailleurs sociaux de l’UR PACT Nord-Pas-de-Calais ont rédigé le cahier des charges d’une mallette socio-éducative que nous avons appelée « Mon logement et moi ». C’est un ensemble d’outils (maquette en 3D, livret questions/réponses, jeu plateau de type quiz, fascicules,…) destiné à tous les publics : locataires, propriétaires, bailleurs, enfants, personnes âgées, adultes ne maîtrisant pas la langue… L’idée est de faire connaître et de sensibiliser par le jeu sur toutes sortes de thématiques : économies d’énergie, recyclage des déchets, récupération d’eau bien sûr, mais aussi sécurité dans le logement, prévention des accidents domestiques, entretien du logement, respect du voisinage, citoyenneté,… La méthode consiste à utiliser la mallette comme outil pour animer des ateliers collectifs autour de l’amélioration de la qualité de vie dans le logement et de la qualité du vivre ensemble dans les quartiers ou les cités. Notre projet est de faire progresser les familles les unes au contact des autres, sans pression, de créer du lien social, de la solidarité parce qu’elles feront des choses ensemble. Nous avons fait fabriquer 30 mallettes « Mon logement et moi » et organisé depuis novembre dernier des formations pour que les travailleurs sociaux prennent l’outil en main. Le déploiement est prévu pour le début de l’été. Nous avons déjà le retour des quelques ateliers test réalisés : ce sont les familles qui poussent le projet. Il y a une vraie dynamique.

L’UR PACT Nord-Pas-de-Calais et EDF Collectivités réfléchissent actuellement à un élargissement de leur partenariat. Quels pourraient être ces axes nouveaux ?

L’UR PACT Nord-Pas-de-Calais et EDF Collectivités pourraient travailler ensemble à un déploiement d’actions de sensibilisation s’appuyant sur la mallette socio-éducative « Mon logement et moi » auprès de personnes bénéficiant des tarifs sociaux de l’électricité ou en situation de difficultés de paiement. Nous avons également des pistes de travail très intéressantes à développer sur le volet production de logements. L’ouverture d’un compteur pourrait être une occasion à saisir pour lancer des actions de sensibilisation. Ce sont là des choses très concrètes, que nous pouvons mettre en œuvre ensemble. La politique de solidarité d’EDF nous intéresse beaucoup. Je remarque qu’aujourd’hui nous partageons deux grandes préoccupations. La première est que seule la prévention permettra à terme d’éradiquer les situations de précarité énergétique, la seconde qu’on ne porte pas remède à ces situations si les familles continuent à vivre dans des logements qui leur imposent de mauvais usages thermiques.
Haut de page