10 juil 2014

Des professionnels de l’énergie performants

Témoignage de Jacky Failly, directeur opérationnel de Moulins Habitat (03)


Quels sont les points forts du partenariat entre Moulins Habitat et EDF Collectivités ?

EDF Collectivités est depuis plusieurs années le partenaire de Moulins Habitat en matière de CEE (Certificats d’Economies d’Energie). L’Association Régionale des Organismes HLM d’Auvergne (AROHLM), dont nous faisons partie, et EDF Collectivités ont engagé un partenariat du même type au niveau régional. Je suis arrivé à Moulins Habitat en 2006. Depuis huit ans, j’observe la qualité de la relation que nous avons avec une équipe d’EDF Collectivités constituée d’interlocuteurs compétents, disponibles et qui nous connaissent bien. A Moulins Habitat, nous n’aimons pas travailler avec des plateformes téléphoniques. Récemment, nous avons eu un problème sur des logements neufs : le branchement gaz devait impérativement être fait très vite afin de mettre les canalisations et les installations hors gel. Nous avons décidé de tester la réactivité d’EDF Collectivités sur la fourniture gaz et nous n’avons pas été déçus. Suite à un appel d’offres, Moulins Habitat a également décidé de confier à EDF Optimal Solutions, filiale du groupe EDF, la réalisation d’un macro-lot technique/énergies pour la construction de la Maison de l’Enfance et de la Famille1 à Moulins.

Pourquoi avoir choisi EDF Optimal Solutions pour la réalisation du macro-lot technique/énergies de la Maison de l’Enfance et de la Famille ?

Dans ce bâtiment BBC (Bâtiment Basse Consommation) conforme à la RT 2012, tout est en filaire, l’objectif étant d’éviter les perturbations par ondes radio ou électromagnétiques. Sa particularité est son niveau très élevé d’instrumentation destinée à mesurer les fluides (gaz, eau, électricité…), mais aussi à assurer le suivi de la qualité de l’air (température, hygrométrie, test d’étanchéité…). En tant que maître d’ouvrage, Moulins Habitat a une philosophie : quand on appuie sur le bouton, il faut que ça marche. Pour la Maison de l’Enfance et de la Famille, j’ai décidé de regrouper l’ensemble des lots techniques – chauffage, ventilation, plomberie, sanitaire, courants forts et courants faibles – parce tout était très lié dans ce projet complexe. Nous voulions avoir un seul interlocuteur, un partenaire unique qui maîtrise l’ensemble de ces lots techniques avec professionnalisme et s’engage sur un résultat. EDF Optimal Solutions, accompagné de NetSeenergy, également filiale du groupe EDF, répondait à ces critères. La Maison de l’Enfance et de la Famille a été inaugurée en décembre 2013. EDF Optimal Solutions s’était engagé à réaliser 15 % d’économies supplémentaires par rapport à un bâtiment standard RT 2012 et les performances énergétiques correspondent exactement aux calculs prévisionnels qui nous ont été présentés. Nos partenaires nous ont accompagnés non seulement dans la démarche d’éco-efficacité énergétique, mais aussi dans le montage du dossier Smartspaces2 que nous avons présenté à la Commission Européenne. La Maison de l’Enfance et de la Famille de Moulins a été le seul projet français retenu dans le cadre de ce dispositif.

Quels sont les critères de choix de la Commission Européenne ?

Je crois qu’il faut avant tout avoir de l’imagination. Avec 4 000 logements, Moulins Habitat est un petit bailleur social et nous en sommes à notre troisième projet européen depuis 2006. Dans le premier, l’objectif était de restituer à 80 locataires leurs consommations énergétiques quasiment en temps réel sur un site web. C’était un peu compliqué et le taux de pénétration d’internet est assez faible chez nos locataires. Le deuxième, réalisé entre 2009 et 2012 et portant sur 300 logements, était très novateur puisque l’objectif était d’utiliser la télévision et non plus l’ordinateur comme média. Aujourd’hui encore, les locataires du quartier Les Chartreux à Moulins peuvent suivre leurs consommations énergétiques sur le canal 66 de la TNT. Pour la Maison de l’Enfance et de la Famille, on remarquera que Moulins Habitat a encore innové en mettant en place un système de surveillance de la qualité de l’air. Il ne sera obligatoire dans ce type d’établissement qu’à partir du 1er janvier 2015. La mesure a toujours été notre combat : pour que les locataires puissent consommer moins, il faut qu’ils aient accès à l’information sur leurs consommations énergétiques, à tout moment, et qu’ils puissent observer l’impact de leurs changements de comportement. C’est la raison pour laquelle Moulins Habitat a mis en place très tôt une assistance technique et sociale aux locataires. Dans un immeuble assez complexe sur le plan technique, nous avons fait faire 47 % d’économies sur les charges aux locataires en l’espace de deux ans, en les informant sur le fonctionnement de la pompe à chaleur pour qu’elle tourne moins, puis en baissant l’abonnement Tarif Jaune avec l’aide d’EDF Collectivités.

De nouveaux projets ?

Nous menons actuellement une réflexion autour des CPE (Contrat de Performance Energétique). Personnellement, j’aime bien monter en puissance étape par étape. Moulins Habitat réalise des bâtiments basse consommation depuis longtemps, nous maîtrisons. Il y a probablement encore de la marge de manœuvre en matière d’économies d’énergie sur les réhabilitations thermiques et la garantie sur le résultat est un point très important pour nous. C’est en travaillant avec des professionnels de l’énergie performants que nous arriverons à progresser encore.

1S’étendant sur 1 640 m2, la Maison de l’Enfance et de la Famille abrite notamment une crèche collective et 30 nouvelles places de crèche hospitalière. Guichet unique de la petite enfance, elle permet de mutualiser les moyens et de regrouper les professionnels autour d’un pôle d’accueil proposant des services accessibles au centre de l’agglomération. Architectes : F. Chalmin et A. Thomas-Charlot.

2Piloté par la Commission Européenne, Smartspaces est un programme de soutien à la mise en place de solutions d’économies d’énergie dans les bâtiments publics européens reposant sur les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC). Il vise à stimuler le recours aux systèmes de pilotage des consommations considéré comme un moyen efficace d’amélioration des performances énergétiques des bâtiments. Doté d’un budget de 7 millions d’euros, le projet est mené sur 11 sites dans 8 pays de l’Union européenne.

Haut de page