03 oct 2016

Dématérialisation des factures : un défi collectif

Au 1er janvier 2017, EDF, comme toutes les grandes entreprises, enverra ses factures de manière dématérialisée à toutes les administrations publiques (Etat, collectivités locales, hôpitaux, établissements publics, etc.). La facturation électronique, rendue obligatoire par l’ordonnance n°2014-697 du 26 juin 2014, permettra, à moyen terme, de dématérialiser 100 millions de factures chaque année en France. Les bénéfices attendus sont multiples : financier, organisationnel, environnemental, ainsi qu’en termes de qualité et de sécurité de la transmission des données. 
 
L’échéance approche à grands pas. Pour vous collectivités comme pour nous fournisseurs, cette ambitieuse réforme voulue par l’Etat a demandé un long travail d’anticipation et de préparation. Avec près de 19 millions de factures par an sur le marché des affaires, EDF fait figure de poids lourd de l’édition de factures. Au fil du temps et du développement de  notre expertise, nous sommes devenus l’un des leaders de la dématérialisation en France. Nous avons en effet souhaité très tôt donner cette option à nos clients, par exemple à de grandes entreprises qui, du fait de leur organisation (des milliers de sites répartis sur tout le territoire), recherchaient un moyen de réduire les coûts de traitement des factures. Nous avons ainsi acquis une solide expérience et des compétences largement reconnues par l’Agence pour l’informatique financière de l’Etat, à qui nous donnons la parole dans ces pages.
 
Sa proximité avec les territoires fait d’EDF un acteur clé de l’accompagnement des collectivités locales dans la prise en main de la solution Chorus Pro, aux côté de l’AIFE et de la DGFiP. Nous travaillons ainsi main dans la main avec tous les acteurs de cette révolution culturelle. Car la dématérialisation des factures n’est pas seulement une  affaire d’informaticiens : tous les services sont impactés et doivent être accompagnés. Le défi majeur d’un tel projet, c’est bien la conduite du changement. Pour qu’elle profite efficacement à tous, qu’elle soit synonyme de compétitivité, de simplification, d’innovation et de développement durable, cette réforme doit être l’affaire de chacun
Haut de page