09 juil 2015

Aéroport de Toulouse Blagnac : décollage imminent du 100 % renouvelable

Tableaux d’affichage, portiques de sécurité, carrousels à bagages, escalators, éclairage... L’énergie est au cœur du fonctionnement d’un aéroport, une préoccupation permanente et un important poste de dépenses. Pour réduire sa facture d’électricité qui représente 2 millions d’euros par an et 85 % de ses consommations énergétiques et améliorer sa performance énergétique, l’aéroport de Toulouse-Blagnac (ATB) a choisi l’offre de marché d’EDF. Anne Julia, sa responsable environnement, nous explique pourquoi.

Comment vous êtes vous préparés à la fin des tarifs réglementés de vente de l’électricité ?

Il y a une dizaine d’années, nous avions choisi de sortir du marché réglementé. Nous avons ainsi changé de fournisseur à plusieurs reprises, en fonction des offres d’électricité proposées. Nous sommes donc déjà bien aguerris à l’achat de fourniture d’électricité sur le marché.

Vous avez opté, à nouveau, pour l’offre de marché d’EDF. Quels ont été les points déterminants ?

Nous avons, en effet, fait le choix de renouveler notre confiance à EDF. Au-delà des prix compétitifs, en particulier sur l’offre d’électricité issue d’énergies renouvelables, nous avons été sensibles à la qualité des services associés, en adéquation avec nos besoins.

Quelles étaient vos attentes ?

Nous souhaitons favoriser toujours plus les sources d’énergies renouvelables. Notre contrat actuel - l’offre équilibre d’EDF - nous assure que 50 % des kWh consommés par ATB sont d’origine renouvelable. De plus, nous souhaitions bénéficier d’un accompagnement sur des actions de sensibilisation de nos personnels aux économies d’énergie ainsi que d’une expertise sur un sujet ayant trait à l’efficacité énergétique. A partir du 1er janvier 2016 et pour deux ans, nous passerons à 100 % d’énergie d’origine renouvelable et nous avons demandé aux équipes d’EDF de nous aider à mettre en place une action de sensibilisation de tous les collaborateurs qui contribuent à notre démarche ACA*.

En quoi consiste cette démarche ?

C’est une démarche globale en matière de développement durable qui vise à réduire de manière significative nos émissions de gaz à effet de serre et nos consommations énergétiques. L’aéroport est certifié ISO 14001 depuis plus de 10 ans et vient d’obtenir le niveau 2 de l’Airport Carbon Accreditation (ACA), après avoir été l’un des tous premiers aéroports français à obtenir le niveau 1. Cette certification vient récompenser nos efforts et nous encourage dans cette voie. En matière d’énergie, nous nous sommes fixés trois objectifs : réduire nos émissions carbone, maîtriser nos consommations énergétiques et améliorer notre efficience énergétique.

Vous allez installer une "Horloge énergétique". Qu’en attendez-vous au quotidien ?

L’horloge énergétique fait écho à notre politique environnementale. Grâce à un affichage en temps réel des consommations par usage, nos collaborateurs seront en mesure de suivre et de mieux prendre conscience de nos consommations énergétiques. Nous voulons impliquer aussi bien le personnel technique qu’administratif et encourager les comportements éco-responsables. Cela va dans le sens des nombreuses actions d’économie d’énergie déjà mises en place par ATB pour ne consommer que le juste nécessaire.

*L'Airport Carbon Accreditation est un programme de certification en matière de gestion carbone mis en place par l'ACI-Europe. Cette certification évalue et reconnait la démarche entreprise par les aéroports afin de réduire leurs émissions en gaz à effet de serre et exige une vérification par un tiers indépendant. Elle comprend 4 niveaux d'accréditation : la cartographie, la réduction, l'optimisation et la neutralité.

Haut de page