Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

29 oct. 2021

Partager :

tendances et marché de l'énergie

29 oct. 2021 lemondedelenergie.com , 21/10/21

Les revenus du carbone en forte hausse en 2020

L’Institute for Climate Economis (I4CE) a publié le 21 octobre 2021 une étude sur les « comptes mondiaux du carbone en 2021 ». Les auteurs ont relevé une augmentation de 18% des revenus du carbone en 2020 par rapport à 2019, s’élevant à 56,8 milliards de dollars. 29,5 milliards provenaient d’une taxe carbone et 27,3 milliards des marchés de quotas. L’I4CE a constaté que « plus de 46% des émissions régulées par une tarification du carbone sont couvertes par un prix inférieur à 10 dollars », alors que le « consensus scientifique international estime que le plein effet d’incitation de ces mécanismes est atteint pour des prix entre 40 et 80 dollars par tonne de CO2 en 2020 ». Dans le même temps, les auteurs de la note soulignent que les subventions aux énergies fossiles « représentent encore a minima 450 milliards de dollars en 2020 ». L’utilisation des revenus du carbone est disparate selon les pays : par exemple, la France les réinjecte en intégralité dans le budget général de l’État, tandis que le Japon les destine entièrement à des projets de développement durable. Le sujet du carbone intéresse de plus en plus les pays, qui prennent des mesures pour le réguler. L’Union européenne prévoit de mettre en place un « mécanisme d’ajustement carbone aux frontières » pour les produits importés à fort contenu carbone. L’étude remarque qu’en « réaction à l’annonce européenne, plusieurs pays (Russie, Malaisie, Kazakhstan) ont déjà annoncé la mise en place d’un prix du carbone en 2022 ».

29 oct. 2021 connaissancedesenergies.org , 22/10/21

Centrales à charbon : l’OCDE négocie un accord pour interdire les crédits à l’exportation

Le 22 octobre 2021, l’OCDE a annoncé la signature d’un accord entre plusieurs pays, qui les engage à ne plus octroyer de crédits à l’exportation pour les centrales électriques conventionnelles au charbon. Cet accord a lieu quelques jours avant l’ouverture de la COP26 le 31 octobre en Écosse, alors que l’énergie issue des centrales à charbon est responsable d’environ 40% des émissions de CO2 mondiales. Les pays signataires sont l’Union européenne, l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, les États-Unis, le Japon, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni, la Suisse et la Turquie. L’OCDE a précisé que les crédits à l’exportation pouvaient être des aides directes aux entreprises faisant des affaires à l’étranger ou un soutien sur le paiement d’intérêt. Cette nouvelle mesure entrera en vigueur après son adoption par chacun des pays concernés, « ce qui est prévu avant la fin octobre », indique l’OCDE. La Chine, plus gros financeur public mondial de centrales électriques au charbon hors de son pays, n’a pas signé cet accord mais avait annoncé en septembre qu’elle ne financerait plus de centrales à l’étranger.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

24 Juin. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 24 Juin.

A la une : Gaz à effet de serre : poursuite de la baisse en France

17 Juin. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 17 Juin.

A la une : Batteries électriques : L’Europe ambitionne d’augmenter sa capacité de production

10 Juin. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 10 Juin.

A la une : EDF ENR : publication du bilan 2021

Voir toutes les revues de presse