Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

28 oct. 2022

Partager :

tendances et marché de l'énergie

28 oct. 2022 latribune.fr, 18/10/2022

Économies d’énergie : 59% des Français font des efforts

Publié le 18 octobre 2022, le baromètre annuel du Médiateur de l’énergie montre que 59% des Français estiment faire déjà suffisamment d’efforts en matière d’économie d’énergie et 31% sont prêts à modifier leurs comportements. « Les consommateurs d'énergie sont d'accord pour participer à l'effort national de sobriété énergétique », souligne le médiateur de l'énergie, Olivier Challan Belval. Leur première motivation est de faire baisser leurs factures. L’étude indique que 69% des foyers ont réduit le chauffage chez eux dans cet objectif, contre 53% en 2020. Sur ce sujet, l’Agence de la transition écologique (Ademe) rappelle qu’un degré de chauffage en moins permet d’économiser 7% d’énergie et que le chauffage représente plus de la moitié des consommations énergétiques d’un logement. Afin d’aider les ménages à rénover et favoriser l’isolation des logements, le Gouvernement a augmenté le montant de MaPrimeRenove à 2,6 milliards d’euros en 2023, contre 2 milliards en 2022. Outre la baisse de la consommation d’énergie, le Médiateur de l’énergie propose de décaler certaines consommations dans la journée, en dehors des périodes de forte consommation que sont les tranches 8h00-13h00 et 17h30-20h30. « Décaler une partie de sa consommation d'électricité à un autre moment que lors des pics de consommation est l'un des gestes moins souvent évoqués, probablement, car il n'est pas encore bien compris », indique-t-il.

28 oct. 2022 AFP, 20/10/2022

Métropole de Dijon : deux îlots à énergie positive seront implantés à Fontaine d’Ouche

Le 13 octobre 2022, la métropole de Dijon a annoncé la création de deux îlots « à énergie positive » d’ici 2023 à Fontaine d’Ouche, un quartier prioritaire. Ils devront générer 20% d'énergie en plus de leur consommation et émettre 75% de gaz à effet de serre en moins. Ce vaste projet d’énergie « positive » comprend 487 logements ainsi que des bâtiments publics. Il s’agit de « la plus grande opération d'autoconsommation énergétique collective de France ». Le coût du projet s’élève à 9,1 millions d’euros, dont 7,4 millions apportés par l’UE dans le cadre de Response (solutions intégrées pour une énergie positive et des villes résilientes). Outre une diminution de la facture d’électricité des logements sociaux concernés, cette initiative devra aussi permettre de réaliser plus de 15% d’économies d’énergie grâce à l’isolation thermique des bâtiments, explique Eric Tourte, copilote du projet Response chez EDF. Élue « ville phare » du programme Response visant la neutralité carbone de l'Union européenne à l’horizon 2050, Dijon a été choisie car elle fait partie des premières villes signataires de la Convention des maires. Ses adhérents s’engagent à réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre en 2030 et à atteindre la neutralité carbone en 2050. D’ici 2023, la métropole bourguignonne sera également dotée d’une nouvelle usine de méthanisation produisant du biogaz qui viendra en appoint de l'actuel chauffage utilisant le bois et l'énergie d'une usine d'incinération d'ordures ménagères.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

17 mar. 2023
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 17 mar.

A la une :  Une base de données nationale des bâtiments pour booster la rénovation énergétique

10 mar. 2023
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 10 mar.

A la une :  Transition climatique : l’importance du rôle des collectivités locales

03 mar. 2023
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 03 mar.

A la une :  Métropole Nice Côte d'Azur : création de son réseau local d’énergies renouvelables

Voir toutes les revues de presse