Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

28 Mai. 2021

Partager :

tendances et marché de l'énergie

28 Mai. 2021 lemonde.fr , 18/05/21

Net Zero by 2050 : l’AIE appelle à ne plus investir dans les énergies fossiles

L’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) a publié le 18 mai 2021 le rapport « net zero by 2050 » à la demande de la présidence de la Conférence Mondiale sur le Climat (COP26) afin d’entamer les négociations sur la décarbonisation du secteur de l’énergie d’ici 2050. Pour limiter le réchauffement climatique, l’AIE appelle à ne plus investir dans de nouvelles installations pétrolières ou gazières, le secteur étant responsable des trois quarts des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. « Cette année devrait encore être l’une des pires en matière d’émissions de CO2. Nous avons réalisé ce rapport pour montrer aux décideurs que le secteur de l’énergie doit réaliser une transformation totale d’ici à 2050. Car, jusqu’ici, beaucoup d’entre eux l’ont mal compris », alerte Fatih Birol, directeur exécutif de l’AIE. Néanmoins, l’Agence anticipe dans sa feuille de route une croissance de la demande mondiale des énergies propres d’ici trente ans : la demande d’électricité doublera et la part de renouvelables sera multipliée par huit, passant de 29% de la production totale d’électricité en 2020 à 90% en 2050. 240 millions de toits s’équiperont de panneaux photovoltaïques, contre 25 millions aujourd’hui. La demande en hydrogène sera multipliée par six tandis que les énergies fossiles feront partie du passé. Pour atteindre ce scénario plus vert, la prochaine décennie sera décisive : l’AIE lance un appel à l’usage « immédiat et massif » des énergies propres et à l’arrêt des investissements dans les énergies fossiles. « L’AIE tourne le dos à l’industrie des hydrocarbures qu’elle a longtemps soutenue. C’est un message très fort. », commente Marc-Antoine Eyl-Mazzega, directeur du centre énergie et climat de l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI).

28 Mai. 2021 actu-environnement.com , 19/05/21

Fonds chaleur : bilan des aides versées en 2020

Le Fonds chaleur de l’Agence de la transition écologique (Ademe) a accordé 350 millions d’euros d’aides en 2020, soit 50 millions d’euros supplémentaires par rapport à l’année précédente. Les projets soutenus en 2020 produiront 4 TWh par an de chaleur renouvelable. « Ces aides sont particulièrement efficientes, avec un montant d'aide publique de 4,4 euros par mégawattheure produit sur 20 ans », rapporte l’Ademe. « Pour atteindre les objectifs fixés par la Programmation Pluriannuelle de l'Énergie (PPE) […], la production annuelle de chaleur renouvelable additionnelle devrait être doublée par rapport à la tendance observée ces dernières années ». Pour y parvenir, le Fonds disposera de nouveau de 350 millions d’euros en 2021, pour un portefeuille de projets identifiés qui permettrait d'atteindre un montant d'aides de 550 millions d'euros. Le plus fort budget du Fonds est consacré aux réseaux de chaleur : en 2020, 374 km de réseaux ont bénéficié de 125 millions d'euros d’aides, soit une hausse de 25% sur un an. Viennent ensuite les chaufferies biomasse, qui ont reçu 91 millions d’euros d’aides.

28 Mai. 2021 euro-energie.org , 20/05/21

EDF Renouvelables entre au capital de GLHD pour développer l’agrivoltaïsme

Green Lighthouse Development (GLHD), l’un des acteurs les plus importants et pionnier des projets solaires agrivoltaïques en France, s’ouvre aux investisseurs afin de développer son activité en pleine croissance. EDF Renouvelables, filiale du groupe EDF, et Cero Generation, un acteur majeur du développement solaire en Europe, ont signé un accord d’achat d’actions qui leur permettra à chacun d’acquérir une participation de 45% dans GLHD. Les fondateurs détiendront les 10% restants. Cet accord permettra de mettre en œuvre les projets solaires français de GHLD en cours de développement, d’une capacité de 2,4 GW. L’agrivoltaïsme a pour ambition de faire coexister agriculture et énergies renouvelables, dans le but de produire une électricité bas carbone et de développer une agriculture plus durable. Ce partenariat intervient alors que l’énergie solaire est au cœur de la stratégie de transition énergétique de la France, qui prévoit le déploiement d’un maximum de 44 GW de capacités solaires installées à l’horizon 2028. Le groupe EDF, qui a lancé un Plan solaire en 2017 visant à atteindre une part de marché de 30% dans ce secteur d’ici à 2035, initie plusieurs actions afin de répondre à ce programme volontariste. Le Groupe a ainsi récemment signé une Charte de bonnes pratiques avec la Chambre d’agriculture France et la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) dans le but de mettre en place des projets photovoltaïques au sol sur des terres agricoles. EDF travaille également, via son service de Recherche & Développement, sur des solutions technologiques innovantes visant à la complémentarité entre agriculture et photovoltaïque. Ce nouveau partenariat permet au groupe d’avancer dans ses ambitions solaires : « EDF Renouvelables accueille avec enthousiasme la perspective d’investir dans Green Lighthouse Development, une société idéalement positionnée pour tirer le meilleur parti du marché émergent de l’agrivoltaïque. L’expérience partagée de Cero Generation et d’EDF Renouvelables aidera GLHD à devenir un acteur majeur de l’agrivoltaïque en France », a souligné Nicolas Couderc, Directeur France d’EDF Renouvelables.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

23 juil. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 23 juil.

A la une : Rénovation énergétique des logements : l’ANAH est optimiste

16 juil. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 16 juil.

A la une : Le programme ACTEE accélère la rénovation énergétique des bâtiments publics

09 juil. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 09 juil.

A la une : Transition énergétique : le numérique comme levier d’accélération

Voir toutes les revues de presse