Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

26 nov. 2021

Partager :

tendances et marché de l'énergie

26 nov. 2021 actu-environnement.com , 16/11/21

Conseillers éoliens et photovoltaïques : les lauréats annoncés

À l’occasion du Salon des Maires et des Collectivités Locales, qui s’est tenu du 16 au 18 novembre 2021, le ministère de la Transition écologique et l’Agence de la transition écologique (Ademe) ont annoncé les lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) encadrant la mise en place d’un réseau de conseillers éoliens et photovoltaïques. L’objectif de ce nouveau réseau, souhaité par le groupe de travail national dans ses propositions établies en 2018, est d’offrir aux collectivités un conseil gratuit et indépendant. « Les conseillers techniques viendront appuyer les collectivités lors de projets éoliens ou photovoltaïques initiés par un développeur. Ils pourront notamment les sensibiliser sur le déroulé d'un projet d'énergie renouvelable, sur le rôle qu'elles peuvent y jouer et les moyens à leur disposition pour devenir le facilitateur du projet dans l'écosystème territorial. Les conseillers techniques feront également le lien avec les stratégies de développement territoriales pour aider au positionnement de la collectivité et assurer que le projet s'inscrive bien dans ce cadre », indique le ministère de la Transition écologique. La plupart des régions de France métropolitaine et d’Outre-mer ont eu des lauréats sélectionnés lors de cet AMI, seules quatre régions n’auront pas de porteurs en 2021. Au total, 26 postes seront créés dans les territoires. Les structures retenues par l’AMI pour accueillir les futurs conseillers photovoltaïques et éoliens recevront une subvention de l’Ademe sur trois ans, qui s’élèvera à 30 000 euros maximum par poste à temps plein et par an. Les régions pourront également apporter un soutien financier, à hauteur de 60 000 euros, sur les différentes missions de communication, d’organisation d’événements, d’animation, ou encore de formation.

26 nov. 2021 actu-environnement.com , 16/11/2021

Réduction de la consommation énergétique : lancement du concours Cube.écoles

Le programme « Cube.écoles », qui vise à accompagner, pendant deux ans, 200 écoles primaires dans la réduction de leur consommation d’énergie, a été lancé le 16 novembre 2021 durant le Salon des Maires et des Collectivités Locales. Porté par l’Institut français pour la performance du bâtiment (Ifpeb), la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) et le Cerema, il est financé par les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) et soutenu par le programme CEE Actee. Les organisateurs sont déjà à l’origine du challenge Cube.s déployé dans les collèges et lycées, qui permet aux établissements participants de réaliser des économies d’énergie de 12% en moyenne dès leur première année. Les collectivités sont invitées à candidater à ce nouveau concours en proposant au minimum six établissements scolaires de leur territoire. Les écoles bénéficieront d’un accompagnement d’un an par le Cerema, de prestations de formation, d’animation et d’encadrement, et de ressources pédagogiques pour mettre en œuvre des actions éducatives et de sensibilisation. Chaque année, des prix seront remis aux meilleures réalisations, à la fois au niveau de la réduction de la consommation mais aussi de la démarche participative. « Le suivi des consommations est prolongé durant quatre années pour ajuster les actions et ancrer cette démarche dans le quotidien de la vie de l'établissement », ont indiqué les organisateurs.

26 nov. 2021 avere-France.org , 17/11/21

Mobilité électrique : l’Avere-France et la FNCCR forment les acteurs locaux

Le 17 novembre 2021, l’association nationale pour le développement de la mobilité électrique, Avere-France, et la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR) ont signé une convention pour former les élus et les agents territoriaux sur les enjeux de la mobilité électrique. Dans le cadre d’Advenir Formations, 300 sessions de formation seront prévues afin d’accompagner les acteurs locaux dans la mise en œuvre de projets de mobilité électrique dans leurs territoires. « L'avènement des véhicules électriques et hybrides rechargeables inclut naturellement les élus et acteurs locaux, véritables portes d'entrées de la mobilité électrique. La signature de cette convention entre l'Avere-France et la FNCCR nous paraît ainsi être une évidence. Nous en sommes d'autant plus persuadés que la mobilité électrique peut s'inscrire dans divers projets permettant aux collectivités d'enrichir l'offre de mobilité sur leur territoire, avec par exemple la mise à disposition de services d'auto partage ou l'incitation au covoiturage en véhicule électrique », explique Cécile Goubet, déléguée générale de l'Avere-France. Le développement de la mobilité électrique « doit s'accompagner d'une montée en compétence des élus sur ces sujets et qui dépasse les seuls enjeux d'implantation de bornes. C'est dans cette logique que les formations avec l'Avere-France pourront apporter aux décideurs locaux les clefs de politiques de mobilité décarbonée réussies et au service de tous », complète Jean-Luc Dupont, vice-président de la FNCCR en charge de la mobilité.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

28 jan. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 28 jan.

A la une : Hydrogène vert : l’IRENA prévoit des changements géoéconomiques et géopolitiques

21 jan. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 21 jan.

A la une : Électricité : l’AIE appelle à la décarbonation face aux records de pollution

14 jan. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 14 jan.

A la une : L’électrification de l’économie pour lutter contre le réchauffement climatique

Voir toutes les revues de presse