Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

26 Juin. 2020

Partager :

tendances et marché de l'énergie

26 Juin. 2020 lenergeek.com , 16/06/2020

La stratégie d’EDF et RTE pour garantir l’approvisionnement énergétique cet hiver

Dans leur déclaration conjointe du 12 juin 2020, EDF et RTE annoncent que le confinement aura un impact sur le réseau électrique national au moins jusqu’à la fin du prochain hiver. La crise du coronavirus aura en effet retardé les travaux de maintenance des réacteurs nucléaires. « L’allongement des arrêts de réacteurs entraîne une baisse de 6 000 mégawatts de la puissance électrique disponible pour novembre et décembre par rapport au planning prévu avant la crise et 3 000 mégawatts en moins pour février », précise RTE. En cas d’hiver rude, EDF et RTE favoriseront l’effacement industriel. Ainsi, les appels d’offre pour 2021 proposeront un tarif de 60 000 euros par MW effacé, soit le double du montant actuel. Du côté des particuliers, EDF et RTE généraliseront l’application Ecowatt déjà expérimentée en Bretagne. « Le dispositif alerte les citoyens quand la consommation électrique est trop élevée et les incite à adopter des écogestes comme limiter le nombre d’ampoules allumées », explique RTE. Par ailleurs, le gouvernement allouera une prime de 150 euros aux foyers qui installeront un thermostat connecté, permettant des ajustements en cas d’hiver rigoureux.

26 Juin. 2020 euro-energie.com , 18/06/2020

Approvisionnement électrique : les énergies renouvelables aptes à soulager le réseau

Dans un communiqué en date du 11 juin 2020, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, soulignait le risque dans lequel pourrait se retrouver la France quant à son approvisionnement électrique durant la période hivernale. En effet, à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus, les capacités du parc nucléaire français ont connu une baisse. Afin de remédier à ce risque, les énergies renouvelables, électriques et thermiques, pourraient être mobilisées afin de soulager le réseau. Par ailleurs, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a émis trois propositions en faveur du développement de la chaleur renouvelable dans le secteur du résidentiel, à savoir : élargir le périmètre du CITE forfaitaire à l’ensemble de la population, établir une règlementation RE2020 et enfin contraindre l’Etat et les collectivités locales à raccorder leurs bâtiments se situant dans le périmètre des réseaux de chaleur ou de froid vertueux.

26 Juin. 2020 lemonde.fr , 18/06/2020

Les trente mesures de l’AIE pour un plan de relance durable

Le 18 juin 2020, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a publié un rapport en collaboration avec le Fonds monétaire internationale (FMI) dans lequel elle énumère un certain nombre de mesures susceptibles de garantir un plan de relance durable sur les trois prochaines années. Dédié aux gouvernements et aux décideurs, l’AIE souligne que ce plan de relance, estimé à 1000 milliards de dollars d’investissement pour son déploiement, stimulera la croissance mondiale de 1,1 point de pourcentage par an en moyenne. Il pourra en outre favoriser la création d’environ 9 millions d’emplois chaque année, avec une réduction des émissions mondiales de gaz à effet de serre liées à l’énergie à l’horizon 2023. Six secteurs sont concernés par ce plan : l’électricité, les transports, l’industrie, les bâtiments, les carburants et les technologies bas carbone. Le rapport stipule par exemple que près d’un tiers des dépenses annuelles sera alloué à l’efficacité énergétique et que les investissements dans le secteur du bâtiment, en termes notamment de construction et de rénovation, devront connaitre une accélération. Quant à l’accueil des propositions de l’AIE par les gouvernants, Fatih Birol, directeur exécutif de l’AIE, précise que « tout le monde n’est pas encore engagé dans la bonne direction. Avec ce rapport, nous ne voulons pas leur dire ce qu’ils doivent faire, mais ce qu’ils peuvent faire. ».

26 Juin. 2020 connaissancedesenergies.org , 15/06/2020

L’Union européenne se mobilise en faveur du développement de l’hydrogène

Lundi 15 juin, plusieurs pays de l’UE ont publié une déclaration conjointe dans laquelle ils affichaient clairement leur soutien au développement de l’hydrogène, tout en invitant la Commission européenne à leur adresser une feuille de route avec des objectifs précis pour 2030 et au-delà. Selon Eric Wiebes, ministre de l'Economie et de la Politique climatique néerlandais, « pour atteindre la neutralité climatique d'ici 2050, nous devons décarboner le système énergétique. L'hydrogène propre est un vecteur énergétique indispensable à la neutralité climatique ». Eu égard au communiqué du conseil de l’UE soulignant l’importance de l’hydrogène dans la création d’emplois en Europe, la compétitivité et la décarbonisation, les pays de l’UE attendent désormais la publication le 8 juillet de la stratégie sur l’hydrogène de la commission. Selon la commissaire à l’Énergie Kadri Simon, la part de l'hydrogène dans le mix énergétique européen pourrait en effet passer de moins de 2% actuellement à 10%, voire 16% d'ici 2050.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

10 juil. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 10 juil.

A la une : Boom des emplois dans la filière des énergies marines renouvelables en 2019

03 juil. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 03 juil.

A la une : L’IRENA publie son plan de relance post-Covid-19

18 Juin. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 18 Juin.

A la une : L’open data au service de la transition énergétique

Voir toutes les revues de presse