Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

24 juil. 2020

Partager :

tendances et marché de l'énergie

24 juil. 2020 actu-environnement.com , 06/07/2020

L’État débloque 150 millions d’euros pour la relance de l’automobile

Dès 2020, 150 millions d’euros seront débloqués dans le cadre du plan de relance de l’automobile, en soutien à la recherche et au développement de la filière. Le 2 juillet 2020 s’est tenue la première réunion du Comité d’Orientation pour la Recherche Automobile et Mobilité (CORAM), sous la présidence d’Élisabeth Borne, alors ministre de la Transition écologique et solidaire, de Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, et de Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des Transports. Le CORAM a validé les axes stratégiques d’investissement qui doivent permettre à la filière automobile française de devenir dans la décennie une des premières industries productrices de véhicules propres. Dans un premier temps, le développement des composants stratégiques pour la fabrication des véhicules électriques et hybrides. À plus long terme, les systèmes à hydrogène et les véhicules autonomes.

24 juil. 2020 latribune.fr , 17/07/2020

La filière française de l’hydrogène en ordre de bataille

Alors que l’Union européenne présentait le 8 juillet 2020 son plan de développement de l’hydrogène propre et que l’Allemagne annonçait trois jours plus tard investir 9 milliards d’euros dans la filière, le président du groupe d’études sur l’hydrogène à l’Assemblée nationale et député de Dordogne, Michel Delpon, appelle le nouveau Premier ministre Jean Castex à « donner une impulsion ». Depuis le lancement le 1er juin 2018 du plan Hydrogène doté de 100 millions d’euros, les investissements ont été exclusivement à l’initiative des industriels, à l’instar d’EDF qui a mis sur pied sa filiale Hynamics et est entrée au capital du producteur et distributeur McPhy. Philippe Boucly président de l'Association Française de l'Hydrogène et de la Pile à Combustible (AFHYPAC), observe : « cent soixante projets pour un total de 32 milliards d'euros d'investissement ont été identifiés, c'est considérable ! ». Alors qu’aujourd’hui, l’hydrogène est à 95% gris, c’est-à-dire produit à partir d’énergies fossiles, Philippe Boucly avance : « si vous voulez développer l'hydrogène vertueux, il faut le subventionner en comblant l'écart avec l'hydrogène gris. Nous préconisons de travailler par appel d'offres ». Michel Delpon analyse pour sa part : « nous devons être à la hauteur de la concurrence mondiale. L'hydrogène, c'est de la production en France, de l'emploi dans les territoires. Le changement de paradigme doit se faire, et cette énergie remplit tous les critères ».

24 juil. 2020 actu-environnement.com , 13/07/2020

Près de 7 millions de personnes concernées en France par la précarité énergétique

L’Observatoire National de la Précarité Énergétique (ONPE), une structure pilotée par l’Agence de la transition écologique (Ademe), vient de rendre publiques deux études portant sur les personnes en situation de précarité énergétique, l’une dans le parc locatif social, l’autre dans le parc locatif privé. Celles-ci révèlent que « le phénomène touche un ménage sur trois dans le parc social et un sur quatre dans le parc privé ». 37% des locataires du parc social français (1,59 million de ménages) sont en situation de précarité énergétique, contre 26% dans le parc privé (1,5 millions de foyers). Pour les locataires du parc privé, où près de la moitié des logements ont été construits avant la règlementation thermique de 1948 (contre 9% dans le parc social), l’ONPE relève que ce sont « la qualité des logements et leur fourniture d'énergie qui les pénalisent ». Près d’un tiers des logements sont équipés dans le parc privé de convecteurs électriques, contre un dixième dans le parc social. Les locataires précaires du parc privé consacrent en moyenne annuellement 1 403 euros à leurs dépenses d’énergies, soit légèrement moins que ceux du parc social (1 480 euros). L’ONPE met en garde contre le fait qu’un tiers des résidences du parc privé français sont des passoires énergétiques (avec une étiquette de diagnostic de performance énergétique F ou G) qui « dégradent la situation financière et sociale des ménages qui les occupent ».

Toute l'actualité du marché de l'énergie

31 juil. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 31 juil.

A la une : L’UE a produit pour la première fois plus d’électricité issue d’ENR que de fossile

17 juil. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 17 juil.

A la une : L’AVERE publie des chiffres record pour les immatriculations de véhicules électriques

10 juil. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 10 juil.

A la une : Boom des emplois dans la filière des énergies marines renouvelables en 2019

Voir toutes les revues de presse