Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

23 juil. 2021

Partager :

tendances et marché de l'énergie

23 juil. 2021 batiweb.com, 09/07/2021

Expérénos : un appel à expérimenter pour accélérer la rénovation énergétique

L’Ademe (Agence de la transition écologique) et le Plan Bâtiment Durable ont lancé le 7 juillet 2021 le deuxième appel à expérimenter « Expérénos ». Cette initiative vise à accélérer le développement de projets innovants et les expérimentations locales dans le secteur de la rénovation énergétique. Cet appel à expérimenter s’adresse à des acteurs privés ou publics. Les candidats doivent présenter des projets visant à faciliter et sécuriser les parcours de rénovation, accompagner les ménages, proposer de nouveaux financements, ou encore améliorer la lisibilité et les complémentarités des offres d’appui à la rénovation auprès du grand public. L’Ademe et le Plan Bâtiment Durable sélectionneront en octobre 8 à 12 projets, en se basant sur leur caractère innovant, leur potentiel pour accélérer la rénovation et leur réplicabilité. Les lauréats se verront offrir, durant un an, un accompagnement par une équipe d’experts pour tester le modèle économique, le marketing, le design et la communication.

23 juil. 2021 lemondedelenergie.com, 15/07/2021

La hausse de la demande d’électricité inquiète l’AIE

La reprise économique de 2021 devrait faire croître de 5% la demande mondiale d’électricité, note l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) dans son rapport semestriel sur le marché électrique publié le 15 juillet 2021. En raison du retard dans le déploiement des énergies renouvelables, près de la moitié de la demande sera couverte par des combustibles fossiles. Pour l’AIE, cela risque de « porter les émissions de CO2 du secteur électrique à des niveaux record en 2022 ». La part d’énergie renouvelable devrait augmenter de 8% en 2021 et de 6% en 2022, selon les estimations de l’Agence. Malgré cette forte progression, seule la moitié de la demande supplémentaire devrait être couverte par les énergies renouvelables. 45% le sera par les énergies fossiles et le reste par le nucléaire. Par conséquent, les émissions de CO2 repartiront à la hausse, avec une augmentation de 3,5% en 2021 et de 2,5% en 2022. « L’électricité d’origine renouvelable croît de façon impressionnante en de nombreux endroits du monde, mais pas assez encore pour nous placer sur la voie du zéro émission net au milieu du siècle », alerte Keisuke Sadamori, directeur marchés et sécurité énergétique de l’AIE. « Pour passer sur une trajectoire durable, nous devons relever massivement les investissements dans les technologies propres, en particulier les renouvelables et l’efficacité énergétique » ajoute le directeur. L’AIE estime que, pour atteindre la neutralité carbone en 2050, la production électrique issue du charbon doit baisser de plus de 6% par an entre 2020 et 2025. Pourtant, pour l’heure, les estimations de l’AIE pour 2021 et 2022 sont à la hausse.

23 juil. 2021 euractiv.fr, 14/07/2021

Les électriciens européens demandent une taxe carbone sur les importations d’hydrogène

Dans une lettre publiée le 29 juin 2021, huit acteurs européens du secteur de l’électricité, dont EDF, demandent à la Commission européenne d’instaurer un tarif carbone sur les importations d’hydrogène dans l’Union. Cette démarche est proposée « afin d’éviter que des importations d’hydrogène d’origine fossile et fortement émetteur » ne pénètrent sur le marché européen. Les auteurs estiment que « de telles importations introduiraient une concurrence déloyale avec la production naissante d’hydrogène propre basée dans l’UE, entravant ainsi le développement d’une chaîne de valeur industrielle de l’hydrogène dans l’UE ». Dans ce contexte, les signataires de la lettre demandent « l’inclusion du secteur de l’hydrogène dans le prochain règlement sur le mécanisme d’ajustement aux frontières pour le carbone ». L’Allemagne, la Belgique, l’Espagne et les Pays-Bas souhaitent avoir la possibilité d’importer de l’hydrogène vert à grande échelle afin de soutenir leurs industries de transformation. À l’inverse, certains pays de l’Union européenne, dont la France, sont défavorables à l’importation d’hydrogène, estimant qu’il faut en priorité encourager le développement d’une filière européenne. Les industriels de l’hydrogène européen y sont également opposés. La quasi-totalité de l’hydrogène actuellement produit l’est à partir de combustibles fossiles, tels que le gaz naturel. Pour les signataires de la lettre, « il existe un risque que des niveaux élevés d’émissions de CO2 soient intégrés dans l’hydrogène importé, ce qui serait en contradiction avec la stratégie de l’UE en matière d’hydrogène et le contrat vert de l’UE ».

23 juil. 2021 latribune.fr, 12/07/2021

Rénovation énergétique des logements : l’ANAH est optimiste

Le Grenelle de l’Environnement a fixé en 2007 l’objectif de rénover énergétiquement 500 000 logements par an. Ce chiffre pourrait être atteint pour la première fois en 2021, puisque 380 000 dossiers ont déjà été déposés pour accéder à MaPrimeRénov’. Ce dispositif d’aide versé aux particuliers pour la réalisation de travaux d’efficacité énergétique vient d’être élargi aux propriétaires bailleurs, ce qui devrait accélérer le rythme des rénovations. Au premier semestre 2021, l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) a engagé 862 millions d’euros au profit de MaPrimeRénov’, pour près de 4,2 milliards d’euros de travaux réalisés. Dans un entretien pour La Tribune, le président de l’ANAH, Thierry Repentin, fait le point sur la rénovation énergétique : « avec 15 000 à 16 000 dossiers déposés par semaine, nous devrions en effet atteindre les 750 000 rénovations en 2021. Le rythme ne faiblit pas, après 185 000 dépôts au premier trimestre, il y en a eu 195 000 au deuxième. 297 000 dossiers ont ainsi été acceptés ». Face à l’afflux de demandes, l’ANAH a « voté un budget supplémentaire pour 2021. De 1,7 milliard d'euros, nous passons à 2,4 milliards pour anticiper et honorer le montant des contributions de l'Agence. Les bénéficiaires, que nous nous efforçons de suivre, se disent déjà à 88% satisfaits de la qualité de service ». Thierry Repentin se satisfait de la typologie des ménages faisant appel à MaPrimeRénov’ : « 63% des ménages modestes et très modestes souscrivent à la prime, contre 33% de ceux aux revenus intermédiaires et seulement 4% pour les plus riches. Le pari est gagné, c'est important pour l'ANAH dont c'est historiquement l'ADN, depuis sa naissance il y a cinquante ans ». Les changements de systèmes de chauffage sont les travaux les plus réalisés : « outre le chauffage (64%) et l'isolation (32%), les autres travaux représentent 4% des demandes. Parmi ceux-ci, la ventilation apparaît souvent dans les travaux programmés de la même manière qu'elle constitue un argument pour les prescripteurs de travaux », explique le président de l’Agence. L’ANAH contribue également au dispositif de revitalisation des villes-moyennes, « Action Cœur de Ville », aux côtés d’Action Logement et de la Banque des Territoires. Ce programme, prolongé jusqu’en 2026, a été lancé en mars 2018 avec un financement de 5 milliards d’euros sur cinq ans, dont 1,2 milliard provenant de l’ANAH. « Pour la réhabilitation de copropriétés dégradées ou de logements indignes, il faut travailler à la petite cuillère en acquérant appartement par appartement et commerce par commerce. L'extension du calendrier laisse de la profondeur et offre des perspectives », souligne Thierry Repentin. Pour conclure, le président estime que « malgré l'engagement des acteurs publics et la dynamique enclenchée, il reste encore beaucoup de pédagogie à faire et d'ouverture à l'information sur les systèmes coercitifs. Il existe un vrai gap et en même temps une vraie marge de progression. Nous devons travailler non pas en silo, mais de façon concertée sur le réseau d'information ».

Toute l'actualité du marché de l'énergie

24 sep. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 24 sep.

A la une : Ademe : un nouveau programme pour encourager les collectivités à aller plus loin

17 sep. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 17 sep.

A la une : Chauffage urbain : un système efficace mais encore trop peu exploité selon la Cour des comptes

10 sep. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 10 sep.

A la une : EDF lance une vaste opération de consultation des citoyens sur la transition énergétique

Voir toutes les revues de presse