Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

22 fév. 2019

Partager :

tendances et marché de l'énergie

22 fév. 2019 actu-environnement.com , 11/02/2019

Esquisse du futur décret sur la rénovation des bâtiments tertiaires

La concertation est en cours pour le futur décret tertiaire sur l’obligation de travaux inscrite dans la loi Grenelle 2 de 2010 et mise à jour dans la loi Elan. Le nouveau décret définit des échéances d’économies d’énergie par rapport à l’année 2010 : -40% pour 2030, -50% pour 2040 et -60% pour 2050. A propos d’un seuil de consommation en valeur absolue, « cette option sera surtout intéressante pour les bâtiments les plus récents, ou pour ceux qui ont déjà fait l’objet de travaux » explique Emmanuel Acchiardi, sous-directeur de la qualité et du développement durable à la Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages (DHUP). Autre évolution : « on ne parle plus de travaux mais d’actions. C’est plus large. Cela inclut les usages, les réglages » ajoute-t-il. Enfin, le périmètre du nouveau décret est élargi aux bâtiments de plus de 1 000 m², quand le précédent ne concernait que ceux de plus de 2 000 m². « On embarque tout le monde » résume Emmanuel Acchiardi. « Mais des modulations seront possibles suite à un changement d’activité ou de volume, ou de l’existence de contraintes économiques, techniques et/ou architecturales ». Le décret est attendu au printemps prochain.

22 fév. 2019 liberation.fr , 13/02/2019

Energies renouvelables : l’Union européenne suit ses objectifs

L’organisme de statistiques européen Eurostat a publié ses données et prévisions sur les énergies renouvelables. La proportion de renouvelables dans l’Union européenne (UE) a augmenté, se situant à 17,5% en 2017, contre 17% en 2016. Le mouvement en cours devrait permettre, s’il perdure, d’atteindre l’objectif de 30% en 2030. Les disparités sont toutefois importantes entre les Etats. La Suède est dans le peloton de tête avec 54% de renouvelables, loin devant les suivants, dans l’ordre, la Finlande, la Lettonie, le Danemark et l’Autriche, entre 41% et 32,6%. Les mauvais élèves sont le Luxembourg, les Pays-Bas et Malte, avec moins de 8%. La France reste encore à 6,7 points des 23% visés en 2020. Globalement, les énergies les plus employées sont le bois et autres biomasses solides (42%), loin devant l’éolien et l’hydroélectrique.

22 fév. 2019 Environnement et technique , 02/2019

Bâtiments : la rénovation freinée par les contraintes budgétaires

Le cabinet CODA Stratégies a réalisé une étude sur la transition énergétique des bâtiments communaux, en interrogeant plus de 70 communes de toutes les tailles, ainsi que des syndicats d’énergie et des organismes financiers. Le parc immobilier des communes compte près de 300 000 bâtiments qui représentent, selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), 76% de la consommation d’énergie d’une commune. Cette consommation représente 3 à 6% des charges totales de fonctionnement. Or l’exigence de rénovation s’est accrue. La loi de transition énergétique de 2015 définit l’objectif d’un parc immobilier entièrement rénové aux normes Bâtiment Basse Consommation pour l’horizon 2050. C’est pourquoi, souligne l’étude, les communes « se doivent de mettre en œuvre pour elles-mêmes, des stratégies ambitieuses d’optimisation énergétique ». Or, « on recense encore de nombreux ensembles immobiliers très mal voire non isolés », et 60% des collectivités interrogées sont déclarées « attentistes voire pas engagées ». Celles-ci mettent en avant des freins financiers. « Le budget devient alors une excuse à l’immobilisme » déplore Sylvain Frodé de la Forêt, président du comité bâtiment du Gimélec. A l’inverse, les communes jugées « dynamiques » font de la transition énergétique une priorité politique « qui structure leur action et influence leur mode d’organisation ». Alors, la question budgétaire « n’est pas considérée comme un obstacle à l’investissement, elle est au contraire le moteur ».

22 fév. 2019 lesechos.fr, 17/02/2019, connaissancedesenergies.org,15/02/2019

Après le « rebond » de 2018, EDF prudent pour 2019

EDF a annoncé avoir réalisé en 2018 un bénéfice de 1,2 milliard d’euros. Par rapport à l’année 2017, qui fût exceptionnelle en raison de cessions de parts dans le gestionnaire de réseau RTE, ce chiffre est en baisse de 62,9%. L’excédent brut d’exploitation est supérieur aux attentes des analystes, en progrès de 11% à 15,265 milliards. Pour 2019, EDF prévoit un excédent brut d’exploitation stable, légèrement en dessous des prévisions des analystes, prudence qui s’explique par la météorologie favorable en 2018, dont il n’est pas assuré qu’elle se reproduise en 2019. « Nous atteignons tous nos objectifs financiers et dépassons tous les objectifs de notre plan de performance » a salué Jean-Bernard Lévy, le PDG du Groupe, dont l’Elysée vient d’annoncer la reconduction pour un nouveau mandat. « Nous avons [...] la nécessité de poursuivre notre programme de cessions, et l’Etat nous soutient à nouveau en prenant son dividende sous forme d’actions nouvelles jusqu’en 2020 » a affirmé le président. Il ajoute qu’ « en soutenant ainsi l’entreprise, l’Etat montre aussi qu’il confie à EDF le rôle de leader de la transition énergétique ». Interrogé sur les prochains chantiers, Jean-Bernard Lévy mentionne la transformation de l’entreprise, qui « manque encore d’agilité », et la nécessaire « démonstration que l’EPR de Flamanville 3 fonctionne, comme c’est le cas de l’EPR en Chine ». Interrogé sur le dispositif de l’Arenh, soit le prix auquel EDF doit vendre un quart de sa production à ses concurrents, « nous nous réjouissons que ce dossier soit ouvert » déclare-t-il. Sur le Brexit, il affirme que « pour les semaines ou les mois qui viennent, nous avons prévu tous les scénarios ».

Toute l'actualité du marché de l'énergie

17 Mai. 2019
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 17 Mai.

A la une : Neutralité carbone : les maires européens se mobilisent

10 Mai. 2019
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 10 Mai.

A la une : Dijon Métropole sera dotée en 2021 d’un réseau de chaleur atteignant les 100 km

03 Mai. 2019
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 03 Mai.

A la une : Le CGDD présente le bilan énergétique national de l’année 2018

Voir toutes les revues de presse