Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

22 jan. 2021

Partager :

tendances et marché de l'énergie

22 jan. 2021 actu-environnement.com , 15/01/21

3,5 millions de personnes en précarité énergique en 2019

Le 14 janvier 2021, l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) a publié ses données sur la situation de précarité énergétique des ménages français pour l’année 2019. Selon ce rapport, 3,5 millions de personnes, soit 11,9% des Français, consacraient environ 8% de leur revenu à leurs factures énergétiques. « Cet indicateur est en léger recul mais ne préjuge pas de la situation des plus pauvres », commente l’ONPE. L’institution met en garde sur l’avenir : « la précarité énergétique risque de s'intensifier en 2020 et 2021, avec des difficultés plus importantes en période de confinement pour les ménages précaires ». L’Observatoire s’appuie sur deux indicateurs pour évaluer la précarité : le taux d’effort énergétique et le ressenti du froid. Le premier indicateur a connu une baisse en 2019 en raison de températures hivernales plus douces, et de « l'amélioration sensible des performances d'une partie des logements et des équipements de chauffage ». Quant au ressenti du froid, le chiffre est à la hausse du fait d’une mauvaise isolation thermique des logements dans 40% des cas. Par ailleurs, l’ONPE note que « 14% des Français déclarent avoir souffert du froid au cours de l'hiver 2019, pendant au moins 24 heures ». L’Observatoire national de la précarité énergétique réunit une trentaine de partenaires, dont l'Agence de la transition écologique (Ademe), l'Agence nationale de l'habitat (Anah), ou encore l’énergéticien EDF.

22 jan. 2021 environnement-magazine.fr , 12/01/21

56,3 GW d’énergies renouvelables au troisième trimestre 2020 en France

D’après le dernier baromètre Observ’ER, la France comptait 56,3 GW d’énergies renouvelables électriques installées au 30 septembre 2020. Le parc renouvelable a produit 123,9 GWh au troisième trimestre 2020, permettant de couvrir 27,3% de la consommation électrique française. Parmi les sources d’énergie, l’hydraulique représentait près de la moitié du parc avec 25,9% GW installés, suivi de l’éolien avec 17,3 GW, puis du solaire photovoltaïque avec 10,5 GW. Toutefois, ces chiffres n’atteignent pas les objectifs fixés par la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE). D’autre part, le baromètre met en exergue la baisse continue des coûts moyens de production du MWh. Entre 2008 et 2019, le coût actualisé de l'énergie, ou LCOE (Levelized Cost Of Energy), de l’éolien terrestre a chuté de 42%, passant de 104 euros/MW à 60 euros/MW. Il devrait encore baisser de 25% en moyenne entre 2019 et 2030, puis de 20% entre 2030 et 2050. L’éolien offshore devrait connaître une situation similaire : « comme pour les autres filières, l’allongement de la durée de vie des équipements et la diminution des coûts de capital et d’exploitation conduisent à des évaluations des coûts complets entre 35 et 54 € le MWh pour l’éolien en mer posé et 58 et 71 pour le flottant », commentent les auteurs du baromètre. Du côté des installations solaires au sol, « les évolutions font état d’une diminution de l’ordre de 50% du coût complet moyen d’ici à 2050 ».

22 jan. 2021 connaissancedesenergies.org , 11/01/21

Vers un rebond des émissions de gaz à effet de serre liées à l’énergie en 2021 ?

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a indiqué, au cours d’une conférence en ligne le 11 janvier 2021, craindre un rebond des émissions mondiales de gaz à effet de serre liées au secteur énergétique en 2021. Cette hausse interviendrait après une baisse de 7% en 2020, principalement due à la crise sanitaire et économique. « De nombreux gouvernements n'ont pas mis en place les bonnes politiques énergétiques : avec le rebond économique, nous allons aussi voir les émissions remonter », a regretté Faith Birol, directeur exécutif de l’AIE. L’Agence a par exemple relevé des émissions de CO2 plus élevées qu’avant la crise en Chine. Le directeur espère toutefois que 2021 sera une « année charnière », grâce à la mise en place de politiques en faveur du climat. Il a mis en avant certains grands pays ayant fixé des objectifs de neutralité carbone, notamment l’Union européenne, la Chine ou le Japon, et a salué le changement d’administration aux États-Unis.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

26 fév. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 26 fév.

A la une : Transition énergétique : 2020 marque un record des investissements mondiaux

19 fév. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 19 fév.

A la une : Rénovation énergétique des bâtiments : la France est en retard

05 fév. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 05 fév.

A la une : La rénovation des logements en 2021

Voir toutes les revues de presse