Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

18 sep. 2020

Partager :

tendances et marché de l'énergie

18 sep. 2020 latribune.fr , 07/09/20

France relance : 500 millions d’euros pour réhabiliter les passoires thermiques

Dans le cadre de son plan de relance « France Relance » présenté début septembre, le gouvernement a décidé d’attribuer 500 millions d’euros à la réhabilitation lourde des habitations à loyer modéré (HLM). Si l’attribution de cette enveloppe a été saluée par l’Union sociale pour l’habitat (USH), première fédération professionnelle du logement social, les principaux intéressés ont souligné le flou quant aux critères d’attribution de ce montant. D’après le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique et solidaire, auquel est rattaché le ministère du Logement, le parc HLM ne compte plus que 7% de passoires thermiques. Le SDES explique que « le parc social est sensiblement moins énergivore que le parc privé ». La directrice générale de l’USD, Marianne Louis, estime quant à elle que « si on ne modifie pas trop les règles du fonds européen de développement régional (FEDER) et s’il n’y a pas de mauvais coup, on résorbera ces 7% restants d’ici 2027 ». Les organismes HLM vont poursuivre, en parallèle, la construction de logements neufs afin d’atteindre l’objectif de neutralité carbone en 2050. Pour ce faire, les bailleurs adhérents de l’USH continueront à remplacer environ 10 000 logements par an par des immeubles au fonctionnement plus durable. Peu de temps après l’annonce du plan de relance, le gouvernement a fait savoir qu’il comptait mettre à contribution Action Logement en prélevant 1 milliard d’euros dans ses caisses.

18 sep. 2020 techopital.com , 09/09/20

La Fédération hospitalière de France veut engager sa transition écologique

Début septembre 2020, la Fédération hospitalière de France (FHF) a publié un livre blanc intitulé « 50 propositions pour soutenir la transition écologique des hôpitaux et établissements médico-sociaux ». Dans ce document, la fédération propose notamment « d’identifier un interlocuteur chargé du développement durable au sein du ministère de la santé », de « nommer dans chaque ARS [agence régionale de santé] un référent développement durable faisant office d’interlocuteur régional » et d’assurer la « présence d’un référent au moins dans chaque groupement hospitalier de territoire (GHT) ». La fédération souhaite par ailleurs que les établissements de santé disposent d’un soutien technique et financier pour rénover leur parc, notamment les bâtiments construits dans les années 1970-1980. Pour la fédération, cette rénovation passe également par la conception de bâtiments respectueux de l’environnement, le développement des énergies renouvelables et l’amélioration de l’efficacité énergétique. Ainsi elle préconise d’« intégrer dans tout projet d’investissement, une dimension écologique et développement durable » et de mettre en place des outils afin de mieux gérer les énergies. Enfin, le livre blanc appelle également au développement des véhicules propres et à la mise en place de plans de mobilité.

18 sep. 2020 lyonenfrance.com , 13/09/20

La région Auvergne-Rhône-Alpes investit dans les mobilités vertes

En Auvergne-Rhône-Alpes, les pouvoirs publics ont développé des infrastructures de véhicules électriques dès 2015 dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), et plus particulièrement du « Dispositif d’aide au déploiement d’infrastructures de recharge pour les véhicules électriques (IRVE) ou hybrides rechargeables » porté par l’Agence de la transition écologique (ADEME). En Auvergne-Rhône-Alpes, le secteur des transports est à l’origine de 35% des émissions de CO2 et de 32% de la consommation énergétique. Les voitures des particuliers mobilisent l’essentiel de cette consommation énergétique. Pour y remédier, la direction régionale de l’ADEME estime qu’il est nécessaire d’améliorer l’efficacité énergétique des différents modes de transports et de développer l’usage de nouvelles solutions de mobilité partagée (le covoiturage) et individuelle (le vélo et les véhicules électriques). Si la mobilité électrique est en forte croissance en France – 46 000 véhicules électriques et hybrides ont été vendus depuis début 2020, soit une hausse de 76% par rapport à 2019 -, les besoins en infrastructures de recharge sont de plus en plus importants. Entre 2015 et 2020, la région Auvergne-Rhône-Alpes a mis en place 712 bornes de recharge à accès public. Au 1er janvier 2020, ces bornes représentaient 39% des 1848 bornes régionales installées sur l’espace public et 13% des 14 433 bornes présentes dans l’espace public national. La région se concentre actuellement sur l’amélioration du maillage territorial.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

23 oct. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 23 oct.

A la une : Le groupe de travail « chaleur et froid renouvelables » demande plus de soutien

16 oct. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 16 oct.

A la une : 40 maires demandent un soutien de l’Europe pour la transition écologique et énergétique

09 oct. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 09 oct.

A la une : EDF dévoile sa stratégie de développement

Voir toutes les revues de presse