Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

18 Juin. 2021

Partager :

tendances et marché de l'énergie

18 Juin. 2021 ladepeche.fr , 07/06/21

EDF a organisé un événement digital sur la RSE en Occitanie

EDF a organisé le 17 juin 2021 un forum digital consacré aux actions du Groupe en Occitanie et à la responsabilité sociale des entreprises (RSE) sur le territoire. Cet événement a réuni des associations, des acteurs de l’économie sociale et solidaire, un professeur de la Toulouse School of Economics (TSE) ainsi que des collaborateurs d’EDF issus de ses différentes branches de métiers. La déléguée générale de la Fondation du groupe EDF, Laurence Lamy, le directeur délégué de la centrale nucléaire de Golfech, Thierry Ancelin ainsi que la directrice RSE de Dalkia (filiale du Groupe), Nathalie Natta ont participé à l’événement. La délégation régionale du Groupe soutient des associations locales sur la base des trois priorités nationales fixées par EDF : l’environnement, l’éducation et l’inclusion. Chaque année en Occitanie, l’énergéticien verse près de 200 000 euros d’aides et subventions à des associations, des acteurs locaux et des start-ups.

18 Juin. 2021 lesechos.fr, 08/06/21

Les énergies renouvelables indispensables pour atteindre la neutralité carbone en 2050

« À l'horizon 2050, tous les scénarios supposent un effort substantiel sur toutes les technologies d'énergies renouvelables, sans exception », alerte le gestionnaire de réseau de transport d’électricité, RTE. Il précise que « les besoins d'électrification rapide dans le secteur des transports, ainsi que dans l'industrie et le bâtiment sont clairs ». Selon les estimations, la consommation d’électricité en France pourrait augmenter de 30% entre 2020 et 2050, et atteindre 645 térawattheures par an. À l’horizon 2050, les énergies renouvelables seront indispensables pour atteindre la neutralité carbone, puisque le nucléaire n’aurait la capacité de couvrir au maximum que 50% de la demande, seuil maximum fixé par le Gouvernement. Il existe plusieurs scénarios visant à atteindre la neutralité carbone, en s’appuyant sur diverses sources d’énergies. Dans chacun d’eux, les énergies renouvelables y tiennent une part bien plus importante qu’aujourd’hui. Dans le scénario le plus favorable aux énergies renouvelables, l’éolien terrestre pourrait voir sa puissance installée être multipliée par 4, le solaire par 21 et l’éolien en mer, encore inexistant aujourd’hui, pourrait atteindre 62 GW. Dans le scénario le moins favorable, la puissance éolienne terrestre serait tout de même multipliée par 2,5 et celle du solaire par 7.

18 Juin. 2021 actu-environnement.com , 07/06/21

PACT²e : plus de résilience des territoires pour faire face au changement climatique

Estimant que les villes françaises sont vulnérables face aux aléas climatiques, l’Agence de la transition écologique (Ademe) a lancé le 2 juin 2021 l’appel à projets de recherche (APR) « Planifier et Aménager, face au Changement climatique, la Transition des Territoires (PACT²e) ». L’APR a pour objectif de développer les connaissances sur l’adaptation des territoires et des villes face aux impacts climatiques et de proposer des solutions pour améliorer les documents de planification et d’aménagement territorial. Destiné notamment aux équipes de recherche publiques et privées, aux bureaux d'étude et aux associations, l’APR se structure autour de deux problématiques, à traiter ensemble ou séparément. L’une concerne la réduction de l’impact des aléas climatiques dans les territoires (rafraîchissement des villes et conception de formes urbaines durables), tandis que l’autre porte sur la planification des territoires. Les candidats ont jusqu’au 16 juillet pour déposer leur dossier : les projets retenus seront éligibles à des subventions couvrant de 25 à 100% de leur coût.

18 Juin. 2021 connaissancedesenergies.org , 09/06/21

Neutralité carbone : le soutien financier des pays émergents est nécessaire

Dans un rapport publié le 9 juin 2021, l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) déclare que pour atteindre la neutralité carbone en 2050, l’ensemble des acteurs mondiaux doit soutenir le développement des énergies propres dans les pays émergents ou en développement. Alors que les émissions de CO2 des pays aux économies avancées devraient reculer et celles de la Chine se stabiliser, celles des pays émergents devraient continuer d’augmenter dans les deux prochaines décennies en raison d’une industrialisation et d’une urbanisation croissantes. D’après l’AIE, il faudrait multiplier par sept les investissements dans les énergies vertes dans les pays émergents et en développement. En passant de 150 milliards de dollars par an à plus de 1 000 milliards de dollars par an d’ici 2030, nous pourrions espérer atteindre la neutralité carbone en 2050. « Les régions en développement, qui abritent deux tiers de la population mondiale, génèrent 90% de la croissance des émissions mais [ne] reçoivent [que] 20% des financements consacrés aux énergies propres. Si nous n'agissons pas rapidement pour accélérer ces investissements, ce sujet deviendra la ligne de faille la plus critique dans la lutte contre le réchauffement », alerte le directeur de l’AIE, Fatih Birol. Si le coût d’installation des énergies renouvelables a fortement baissé au Brésil, au Mexique, en Inde et en Afrique du Sud, il reste élevé en Afrique sub-saharienne et en Indonésie. Les frais au démarrage sont toutefois rapidement compensés par des charges opérationnelles moins importantes et des économies sur les combustibles. Pour Fatih Birol, « l'Asie et l'Afrique sont critiques, et les doter en électricité propre, renouvelable, est une priorité ». Il appelle les dirigeants du G7 à se saisir de la problématique : « les gouvernements doivent donner à toutes les institutions financières internationales le mandat stratégique consistant à financer les transitions énergétiques dans les pays en développement ». Investir dans la réduction des émissions dans un pays en développement serait plus avantageux que dans un pays développé : d’après les calculs de l’AIE, les investissements coûteraient deux fois moins cher car il n’est généralement pas nécessaire de passer par la transformation de secteurs entiers.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

30 juil. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 30 juil.

A la une : BEI : plus de 3 milliards d’euros pour les EnR, les réseaux énergétiques et les transports durables

23 juil. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 23 juil.

A la une : Rénovation énergétique des logements : l’ANAH est optimiste

16 juil. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 16 juil.

A la une : Le programme ACTEE accélère la rénovation énergétique des bâtiments publics

Voir toutes les revues de presse