Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

17 sep. 2021

Partager :

tendances et marché de l'énergie

17 sep. 2021 lemondedelenergie.com , 07/09/21

Chauffage urbain : un système efficace mais encore trop peu exploité selon la Cour des comptes

La Cour des comptes a publié, le 7 septembre 2021, un rapport sur le chauffage urbain (ou réseau de chaleur). Dans ce document, l’institution estime que le chauffage urbain produit à partir d’énergies renouvelables est « une contribution efficace à la transition énergétique qui reste insuffisamment exploitée » en France. Entre 2012 et 2019, la consommation de chaleur renouvelable par les réseaux est passée de 0,68 à 1,21 de tonnes d’équivalent pétrole (Mtep), enregistrant une croissance annuelle de 10%. Une hausse « insuffisante » selon la Cour des comptes, alors que la loi de 2015 fixe comme objectif de multiplier par cinq la quantité de chaleur et de froid renouvelables entre 2021 et 2030. Dans ce cadre, la France vise une production de chaleur renouvelable de 3,4 millions Mtep d’ici 2030. Sur 800 réseaux de chaleur, la France comptait 154 réseaux neutres en carbone en 2019, contre seulement 19 en 2013. La juridiction rappelle que les réseaux de chaleur offrent de nombreux avantages en matière énergétique dans les villes, en particulier dans les quartiers denses. Dans ce contexte, elle regrette qu’en France, « le taux de pénétration de ces systèmes [soit] en-deçà de la moyenne européenne », et encourage les collectivités à disposer de moyens leur permettant de mieux planifier et piloter ces infrastructures. 80% des réseaux de chaleur urbains français sont gérés via une délégation de service public (DSP). La Cour des comptes note plusieurs cas de contrôles « lacunaires » des collectivités, généralement dus à un manque de personnel et de compétences techniques. « Ces lacunes doivent être comblées par un transfert de compétences adéquates » à toutes les intercommunalités de plus de 20 000 habitants, recommande la Cour. La juridiction préconise plus de transparence sur le prix de vente de la chaleur et plaide pour un soutien public renforcé. Enfin, le rapport met en avant l’avantage du taux réduit de TVA sur les réseaux alimentés en énergies renouvelables, estimant cette mesure « efficace et incitative pour le développement des énergies renouvelables ».

17 sep. 2021 lemonde.fr , 07/09/21

Des responsables internationaux appellent à accélérer la préparation aux effets du changement climatique

En amont de la conférence mondiale sur le climat (COP26), qui se tiendra en novembre 2021 à Glasgow, le Centre mondial pour l’adaptation (CGA) a réuni le 6 septembre une cinquantaine de responsables internationaux. Le CGA, fondé en 2018 et présidé par l’ancien secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, est une organisation internationale qui a pour ambition d’accélérer l’adaptation du monde au dérèglement climatique. Les responsables politiques invités – ministres, maires, chefs d’organisations internationales et banques de développement – et des spécialistes du climat et du développement ont échangé sur les mesures à prendre lors de la prochaine COP. « Les pays sont prêts pour une nouvelle ambition en matière d’adaptation, et sont également prêts pour un financement à grande échelle pour l’adaptation », a annoncé Ban Ki-moon. Alors que la planète a subi des événements climatiques extrêmes cette année, les représentants internationaux ont notamment appelé à accélérer la préparation aux conséquences du changement climatique, telles que les inondations, les tempêtes ou encore les fortes sécheresses. Selon le CGA, les effets du dérèglement climatique « mettront les gens, les communautés et l’économie mondiale en danger comme jamais auparavant et feront peser de nouvelles menaces majeures sur la biodiversité et la santé de l’homme ». Le Centre estime que l’adaptation, qui inclut des systèmes d’alerte avancés, des améliorations agricoles, ou encore l’ajustement des infrastructures, n’a pas reçu autant de ressources ni d’actions sur le terrain que la réduction des gaz à effet de serre. Ce manque de moyens déployés a exposé de nombreuses communautés à travers le monde à une urgence climatique bien plus rapide que prévu.

17 sep. 2021 lemondedelenergie.com , 13/09/21

Autoconsommation : un marché dynamique en plein essor

Selon les données du réseau de distribution d’électricité, plus de 100 000 clients étaient raccordés en autoconsommation individuelle au 1er trimestre 2021. Une centaine d’installations d’autoconsommation collective existantes ou à venir sont également à comptabiliser. Ce marché a connu une très forte accélération ces dernières années, passant de 3 000 installations individuelles en 2015 à 52 000 fin 2019 puis 100 000 début 2021. Du côté des installations, 99,5% des clients choisissent le solaire photovoltaïque pour leurs installations. Cet essor a permis au photovoltaïque d’établir un record avec 546 MW supplémentaires raccordés au premier trimestre de cette année. Les petites installations (moins de 9 KW) constituent 85% des 11 352 nouvelles unités raccordées, mais seulement 8% de la puissance ajoutée. L’Observatoire des Énergies renouvelables (Observ’ER) a recensé, en 2020, 29 130 installations solaires photovoltaïques individuelles de moins de 3 kW, représentant 61 330 kW de capacité installée. Ces installations, en progression de 33%, constituent 89% du marché. « Depuis 2014, la montée en puissance de ce type d’installations sur le segment des particuliers a été particulièrement forte. Au cours des sept dernières années, on évalue à près de 137 800 kW la part des installations photovoltaïques de 3 kW ou moins qui fonctionnent en autoconsommation », relève Observ’ER. Sur ce segment, les équipements avec stockage prennent de l’ampleur puisqu’ils représentaient près de 28% du marché en 2020 contre 10% en 2019. Le segment de 3 à 9 kW, en hausse de 27% en 2020 après avoir subi une baisse constante depuis 2016, dispose de 10 930 installations pour 60 111 kW. Ce dynamisme devrait permettre d’atteindre, voire de dépasser, l’objectif fixé par la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) de février 2020, qui est de 200 000 sites photovoltaïques en autoconsommation avec un cumul de 450 MW d’ici 2023. Le marché de l’autoconsommation représente 4 millions de consommateurs potentiels à l’horizon 2030. L’Agence de la transition écologique (Ademe) estime à 364 GW le potentiel inexploité des toitures.

17 sep. 2021 connaissancedesenergies.org , 10/09/21

L’éolien offshore progresse fortement en 2020

Selon le rapport annuel du Global Wind Energy Council (GWEC), publié le 9 septembre 2021, l’installation de nouvelles capacités éoliennes offshore dans le monde a progressé de 6,1 GW en 2020. Locomotive de l’éolien offshore pour la troisième année consécutive, la Chine a installé plus de 3 GW en 2020, suivie par les Pays-Bas (près de 1,5 GW), la Belgique (706 MW), le Royaume-Uni (483 MW) et l’Allemagne (237 MW). Le parc éolien offshore mondial a atteint une puissance cumulée de 35,3 GW à fin 2020, avec 70% des capacités installées en Europe. Le Royaume-Uni dispose du plus important parc éolien offshore (28,9% des capacités mondiales installées à la fin 2020), suivi par la Chine (28,3%) et l’Allemagne (21,9%). Le rapport du GWEC ne communique par les données sur la production cumulée du parc éolien offshore mondial mais il précise que les facteurs de charge moyens de la filière sont compris « approximativement entre 40% et 50% ». La filière estime que les progrès technologiques permettront au facteur de charge d’atteindre 60% d’ici 2050. Le Global Wind Energy Council évalue, sur la base des politiques annoncées, qu’au cours de la prochaine décennie, 235 GW de nouvelles capacités éoliennes offshore seront installés dans le monde, soit près de 7 fois le niveau actuel.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

24 Juin. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 24 Juin.

A la une : Gaz à effet de serre : poursuite de la baisse en France

17 Juin. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 17 Juin.

A la une : Batteries électriques : L’Europe ambitionne d’augmenter sa capacité de production

10 Juin. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 10 Juin.

A la une : EDF ENR : publication du bilan 2021

Voir toutes les revues de presse