Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

16 déc. 2022

Partager :

tendances et marché de l'énergie

16 déc. 2022 latribune.fr , 06/12/2022

Energies renouvelables : la production devrait doubler d’ici 2027

Le 6 décembre 2022, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a indiqué dans un rapport annuel que d’ici 2027, la capacité mondiale de production d'électricité à partir d’énergies renouvelables devrait doubler et gagner 2 400 GW au cours de la période 2022-2027. Cette prévision de croissance est 30% supérieure à celle de 2021. Elle est portée par la hausse des prix du gaz et de l'électricité, ainsi que les réformes du marché énergétique lancées par les États-Unis, la Chine et l'Inde. « Les énergies renouvelables se développaient déjà rapidement (…). Le monde est prêt à ajouter autant d'énergie renouvelable au cours des cinq prochaines années qu'il l'a fait au cours des 20 dernières années », a déclaré le directeur exécutif de l’AIE, Fatih Birol. Selon le rapport de l'Agence, les énergies renouvelables seront la principale source de production électrique au niveau mondial en 2025.

16 déc. 2022 plein-soleil.info , 06/12/2022

France : une étude sur l’avenir énergétique

EDF ENR, filiale du groupe EDF, a commandé une étude à l’institut OpinionWay pour savoir comment les Français imaginent l’avenir énergétique. L’étude révèle qu’ils souhaitent de plus en plus produire leur propre électricité. 72% des sondés sont prêts à produire leur propre électricité via des installations solaires, afin de réduire leur facture d’énergie. Selon eux, cela va permettre d’effectuer une économie de 32% en moyenne. Pour 25% d’entre eux, l’installation de panneaux photovoltaïques permettrait même de diviser leur facture par deux. Par ailleurs, 60% des Français estiment que la France a les moyens de construire des bâtiments adaptés aux enjeux environnementaux. Un tiers des personnes interrogées considèrent que les énergies renouvelables seront suffisantes pour couvrir l’intégralité de la consommation énergétique de la France. 78% des sondés trouvent toutefois que l'investissement dans l'énergie solaire n'est pas assez important. Enfin, huit Français sur dix sont favorables à la mise en place de mécanismes incitatifs qui pousseraient les particuliers à investir dans ce domaine. « Il s’agit d’un enjeu important pour les Français qui voient majoritairement cette évolution comme un progrès. Et pour y parvenir, l’énergie solaire apparaît comme une solution d’avenir, souveraine et durable, dans laquelle il faut s’engager. La simplification des démarches administratives permettrait sans aucun doute de faciliter le développement de nouveaux projets chez les particuliers, les entreprises et les collectivités. La filière a la capacité de se développer et les perspectives de création d’emploi sont importantes. », a commenté Benjamin Declas, Président d’EDF ENR.

16 déc. 2022 lemondedelenergie.com , 08/12/2022

Hydrogène : la France comptera plus de 225 stations d’ici à 2025

Le 7 décembre 2022, lors d’une réunion organisée par France Hydrogène, le ministre de l’Industrie, Roland Lescure, a rappelé que le Gouvernement avait six mois, à compter du 8 novembre 2022, pour rédiger une stratégie en termes de cadre réglementaire et d’accès aux subventions publiques pour le secteur de l’hydrogène. « Nous devons raisonner en termes d’économies d’échelle pour mettre à disposition des industriels un hydrogène le plus compétitif possible », a-t-il souligné. Le ministre a également assuré qu’il fera tout pour que les grands électrolyseurs puissent conclure des contrats de long terme compétitifs, notamment avec EDF. Par ailleurs, une étude de France Hydrogène a montré que la France devrait compter plus de 225 stations à hydrogène d’ici à 2025. L’analyse prend en compte plus de 250 projets actuels. Pourtant, la majorité de ces projets veulent que l’hydrogène produit soit utilisé dans le secteur industriel (815 000 tonnes), loin devant son utilisation dans le transport (230 000 tonnes). La production de ce gaz par électrolyse de l’eau est « très largement privilégiée par les acteurs de la filière ». Mais cette méthode nécessitera beaucoup d’électricité, car produire 1 million de tonnes d’hydrogène en 2030 exigera plus de 50 TWh, soit 10% de la consommation totale d’électricité prévue à cette date par le gestionnaire du réseau.

16 déc. 2022 generation-nt.com , 09/12/2022

Baisse de la consommation d’électricité

Afin d’éviter le risque de coupures d’électricité durant l’hiver, la France devra baisser sa consommation d’électricité. Pour y parvenir, l'Hexagone mise sur la sobriété énergétique et les éco-gestes. EDF a annoncé une baisse de 10% en novembre 2022 par rapport à 2021 grâce aux efforts réalisés par le secteur industriel et les ménages. Ce recul est plus important que celui d’environ 6 à 7% constaté récemment par le gestionnaire du réseau de transport d’électricité. Cette baisse est liée aux efforts des particuliers en matière de sobriété et de surveillance de la consommation d'énergie, explique EDF. Grâce à l'application EDF&Moi, les particuliers ont pu faire des suivis journaliers ou à la demi-heure de leur consommation sur le compteur intelligent Linky™. Par ailleurs, une baisse de la consommation a aussi été constatée du côté des entreprises en septembre et octobre 2022.

16 déc. 2022 La Gazette des communes, des départements et des régions, 07/12/22

Les réseaux de chaleur ont la côte

Le 6 décembre 2022, lors des 18èmes Rencontres des Réseaux de Chaleur et de Froid, l'association nationale des collectivités, des associations et des entreprises pour la gestion des réseaux de chaleur, de l'énergie, et des déchets (Amorce) a noté que la popularité des réseaux de chaleur est en hausse. En 2021, ils ont assuré 5% de la production de chaleur en France avec un coût stable pour les usagers, a salué le délégué général d’Amorce, Nicolas Garnier. Une bonne nouvelle pour les collectivités, la production de chaleur représentant à elle seule 46% des besoins énergétiques de l’Hexagone. Face aux fortes demandes de raccordements aux réseaux existants, les collectivités ont pu créer de nouvelles infrastructures. 190 villes de moins de 50 000 habitants ont candidaté à l’Appel à projets lancé par l’Agence de la transition écologique (Ademe) intitulé « une ville, un réseau » qui vise à financer les études de faisabilité. La directrice adjointe Bioéconomie et Énergies renouvelables de l’Ademe, Bénédicte Genthon, a annoncé qu’une nouvelle vague d’attributions est prévue au premier trimestre 2023.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

17 mar. 2023
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 17 mar.

A la une :  Une base de données nationale des bâtiments pour booster la rénovation énergétique

10 mar. 2023
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 10 mar.

A la une :  Transition climatique : l’importance du rôle des collectivités locales

03 mar. 2023
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 03 mar.

A la une :  Métropole Nice Côte d'Azur : création de son réseau local d’énergies renouvelables

Voir toutes les revues de presse