Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

16 oct. 2020

Partager :

tendances et marché de l'énergie

16 oct. 2020 lemonde.fr , 11/10/20

40 maires demandent un soutien de l’Europe pour la transition écologique et énergétique

Une quarantaine de maires de grandes villes françaises et présidents de communautés d’agglomération a signé une tribune dans Le Journal du Dimanche dans laquelle ils demandent à l’Union européenne de les soutenir dans leurs actions en faveur de la transition écologique. « En tant qu’élus locaux, nous savons où investir au plus près des citoyens pour traduire en actions concrètes les mesures de transition. Mais nous ne pouvons pas y arriver seuls. L’Europe doit être à nos côtés dans cette bataille », soulignent les signataires. Ils demandent à l’Union européenne de « soutenir et accompagner nos actions dans les territoires. Les centaines de milliards d’euros du plan de relance européen doivent être une opportunité d’accélérer la transition écologique, de financer le Green Deal européen et de relever l’ambition climatique de notre continent ». Les élus appellent les dirigeants européens à « adopter au plus vite un objectif climatique à la hauteur de la crise climatique », et s’inscrivent dans l’objectif du Parlement européen d’une réduction de 60% des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030. Enfin, les signataires appellent à ne pas financer des « projets néfastes à l’environnement ou qui créeraient un risque pour les citoyens ».

16 oct. 2020 greenunivers.com , 06/10/20

La Bretagne présente un bilan de sa consommation énergétique

La région Bretagne a réalisé une étude sur l’évolution des consommations et productions d’énergie dans sa région. « À situation démographique et économique constante, on constate une réduction de la consommation énergétique qui se traduit par une baisse de l’intensité énergétique depuis 2000. Ramenée à l’habitant, la consommation d’énergie en Bretagne équivaut à 24,6 MWh d’énergie finale contre 27,7 MWh en 2000 », expliquent les auteurs de l’étude. Cette performance tiendrait de l’amélioration énergétique du secteur du bâtiment. Le secteur résidentiel breton a en effet diminué de 14% sa consommation d’énergie en près de vingt ans. Toutefois, la Bretagne doit continuer ses efforts en matière de transition écologique : la production d’énergie renouvelable et de récupération ne couvre pour l’instant que 15,2% de la demande, bien qu’elle soit en hausse constante (+3,6% par an). Le bois-énergie et l’éolien terrestre, représentant respectivement 51% et 20% de la production énergétique en Bretagne, sont les principales ressources exploitées. La région mise sur l’agrandissement de son parc éolien avec les nouvelles éoliennes offshores posées de Saint-Brieuc et flottantes de Groix et Belle-Ile. Avec l’ambition de développer une filière de l’éolien en mer, le conseil régional vient de signer un partenariat avec EDF dans ce sens.

16 oct. 2020 actu-environnement.com , 07/10/20

Le data center de Marseille refroidit ses serveurs grâce au « river cooling »

Les data centers cherchent à optimiser leur consommation d’énergie, qui représente 5,15 MWh/m2/an. En cause, la nécessité de refroidir le matériel par d’importants dispositifs de climatisation, représentant 30 à 40% de la consommation totale d’énergie. Le data center de Marseille a trouvé le moyen de réaliser d’importantes économies d’énergie grâce au « rRiver cooling ». Il s’appuie sur une galerie souterraine de 14 Km, créée en 1907 pour évacuer les eaux minières, qui relie l’ancienne mine de charbon de Gardanne à la mer. La galerie, dont la température de l’eau est constamment de 15 degrés, est en partie détournée pour le data center. Son eau passe à travers un échangeur thermique et vient refroidir l’eau provenant des serveurs, réchauffée à 29°C. L’eau et l’échangeur permettent de créer de l’air à 20°C, qui sera utilisé pour la climatisation. L’eau minière, quelque peu réchauffée, est ensuite rejetée dans la mer. À terme, elle devrait chauffer un écoquartier. Le « river cooling » permet au datacenter d’améliorer sa performance énergétique, et d’éviter l’utilisation énergivore de groupes froids, qui représentent 18 000 MWh par an, tout en produisant 22 MW de chaleur naturelle. De plus en plus gros, techniques, et énergivores, l’efficience et la performance énergétique des data centers sont devenues incontournables, alors qu’ils représentent 25% des émissions de gaz à effet de serre du secteur numérique.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

09 oct. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 09 oct.

A la une : EDF dévoile sa stratégie de développement

02 oct. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 02 oct.

A la une : Au 2è trimestre 2020, un tiers de la consommation électrique provenait des EnR

25 sep. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 25 sep.

A la une : Une économie du « zéro carbone » en 2050 envisageable selon les géants de l'industrie

Voir toutes les revues de presse