Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

15 jan. 2021

Partager :

tendances et marché de l'énergie

15 jan. 2021 actu-environnement.com, 07/01/2021

Un AMI pour développer les mobilités dans les territoires reculés

L’Agence de la transition énergétique (ADEME) a récemment annoncé le lancement d’un nouvel appel à manifestation d’intérêt (AMI) afin d’accompagner les collectivités et les acteurs concernés dans la mise en œuvre de projets consacrés à l’amélioration des mobilités. Intitulé « France Mobilités – Territoires de nouvelles mobilités durables », cet AMI s’intéresse plus particulièrement au développement de mobilités quotidiennes et durables dans les territoires reculés (peu denses, ruraux et de montagne). Le premier volet de l’AMI porte sur la mise en œuvre de stratégies de mobilité « s’inscrivant dans une logique systémique durable, inclusive et solidaire, et se traduisant par la mise en place d’une démarche de planification de la mobilité des biens et des personnes ». Pour être éligibles, les projets doivent être portés par les autorités organisatrices de la mobilité (AOM) ou les impliquer en tant que parties prenantes. Le second volet vise des projets d’expérimentations de solutions et de services de « mobilité/démobilité, en adéquation avec les enjeux du territoire, et s’inscrivant préférablement dans le plan d’actions d’une démarche de planification de la mobilité ». Il s’adresse aux personnes morales de droit public ayant des compétences en matière de mobilité des personnes ou des biens ainsi qu’aux acteurs économiques et aux associations à conditions d’avoir un partenariat avec au moins deux territoires éligibles.

15 jan. 2021 latribune.fr, 09/01/2021

One Planet Summit : un événement pour relancer la diplomatie verte

Début janvier 2021, la France a organisé le « One Planet Summit » dédié à la biodiversité dans le but de relancer la diplomatie verte reléguée au second plan par la crise sanitaire. Cet évènement a regroupé une trentaine de personnalités politiques et institutionnelles internationales, à l’image d’Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU, de la présidente de la BCE, Christine Lagarde, ou de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Ces derniers ont présenté des initiatives ou pris des engagements en faveur de la protection des écosystèmes terrestres et marins, de la promotion de l’agroécologie, de la mobilisation des financements et du lien entre déforestation, préservation des espèces et santé humaine. En 2020, plusieurs évènements en faveur de la biodiversité (le congrès de l’Union internationale de conservation de la nature et la COP15) et du climat (la COP26) ont dû être annulés et reportés à 2021. Pour l’Elysée, avec le « One Planet », Paris tente de « participer à la construction de la mobilisation » en « montrant qu’il est possible d’agir pour la préservation de la planète, de la biodiversité, de façon très concrète ». Le sommet ambitionne notamment de relancer la « Coalition de la haute ambition pour la nature », créée à l’initiative de la France, de la Grande-Bretagne et du Costa Rica, et d’y intégrer une cinquantaine de pays s’étant engagés à placer 30% de leur territoire en espaces protégés. Le sommet a également pour ambition de réunir plusieurs pays prêts à consacrer 30% de leurs financements publics en faveur du climat à des « solutions basées sur la nature ».

15 jan. 2021 lamarseillaise.fr, 07/01/2021

Le RTE veut multiplier par trois sa production

L’Etat et les collectivités locales des Bouches du Rhône ont l’ambition de tripler en dix ans la production d’énergie renouvelable. La région mise avant tout le développement d’infrastructures photovoltaïques pour rattraper le déficit entre l’énergie produite et consommée. Pour y parvenir, le Réseau de Transport d’Electricité (RTE), chargé de l’élaboration du Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Energies Renouvelables (S3REnR), organise une concertation publique. Son entrée en vigueur est prévue pour fin 2021. L’enjeu est de garantir des capacités d’accueil suffisantes sur le réseau électrique afin d’accompagner le développement de l’énergie solaire. Le schéma recense ainsi tous les projets d’énergie solaire, allant du particulier au parc photovoltaïque. Deux grandes tendances se dessinent : le photovoltaïque diffus avec la multiplication des panneaux en espace urbanisé et la massification de la production sur plusieurs hectares. « Deux tiers de la capacité se situera dans les zones urbaines », annonce le délégué régional RTE en Méditerranée, Jean-Philippe Bonnet. La production solaire pourra être également destinée à l’exportation car « la consommation d’électricité varie de 4 000 MW à 8 000 MW dans la région selon la saison et l’heure de la journée, à terme nous pourrons obtenir un pic de production d’énergie solaire de 8 000 MW », ajoute Jean-Philippe Bonnet.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

26 fév. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 26 fév.

A la une : Transition énergétique : 2020 marque un record des investissements mondiaux

19 fév. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 19 fév.

A la une : Rénovation énergétique des bâtiments : la France est en retard

05 fév. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 05 fév.

A la une : La rénovation des logements en 2021

Voir toutes les revues de presse