Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

12 Juin. 2020

Partager :

tendances et marché de l'énergie

12 Juin. 2020 connaissancedesenergies.org , 02/06/2020

Les premiers projets éoliens offshore français sont en cours de réalisation

Le 2 juin 2020, EDF Renouvelables, Enbridge et wpd, membres du consortium qui porte le projet de parc éolien en mer de Fécamp (Seine Maritime), ont annoncé que le chantier allait pouvoir démarrer grâce à la signature des derniers accords de financement. Avec ses 71 éoliennes installées à 30 mètres de profondeur entre 13 et 22 kilomètres au large des côtes, le site devrait atteindre une capacité de 500 mégawatts, soit l’équivalent de la consommation électrique de 60% des habitants du département (700 000 personnes). D’un coût évalué à 2 milliards d’euros, le parc de Fécamp devrait entrer en fonction en 2023. C’est-à-dire quelques mois après le parc de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), dont le chantier a été lancé en novembre 2019 et qui devrait être le premier opérationnel en 2022. Pour le parc de Fécamp comme pour un autre parc éolien en mer à Saint-Brieuc, c’est une usine Siemens-Gamesa en passe d’être construite au Havre qui fournira les éoliennes. « Ces deux premières commandes fermes, cela nous permet de donner pleinement vie à notre projet d'usine au Havre », explique Andreas Nauen, PDG de la division offshore du fabricant germano-espagnol. Il est à noter que Siemens a récemment dévoilé la mise au point d’une éolienne à la capacité record de 14 MW, laquelle suscite l’intérêt d’EDF, 9e acteur européen du secteur. « Effectivement ça grandit, et on est ouvert à ces grands fournisseurs qui ont démontré leurs capacités », a ainsi commenté Bruno Bensasson, PDG d'EDF Renouvelables.

12 Juin. 2020 environnement-magazine.fr , 02/06/2020

Développement durable : l’urgence de promouvoir les énergies renouvelables

L’Agence internationale de l’énergie (AIE), l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena), la Division de statistique de l’ONU (Udesa), la Banque mondiale et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont publié le 28 mai 2020 leur dernier rapport de suivi consacré aux avancées de l’Objectif de Développement Durable n°7 (ODD 7). Si quelques avancées sont signalées telles que la baisse du nombre de personnes sans accès à l’électricité d’1,2 milliard de personnes en 2010 à 789 millions en 2018, ce rapport prévoit que 620 millions de personnes seront encore privées d’électricité en 2030. Or, l’ODD 7 affiche l’ambition d’un accès universel à l’énergie en 2030. Par ailleurs, la publication révèle qu’ « en 2017, près de 3 milliards de personnes étaient privées d'accès à des moyens de cuisson non polluants, principalement en Asie et en Afrique subsaharienne ». Les auteurs appellent au développement des énergies renouvelables dans les secteurs du chauffage et des transports, « où les avancées sont très en-dessous de leur potentiel ».

12 Juin. 2020 journaldelenvironnement.net , 02/06/2020

2020 sera-t-elle l’année de la décroissance de la consommation d’énergie ?

Enerdata a rendu publiques le 2 juin ses dernières estimations économiques, énergétiques et carboniques à court terme. Le cabinet estime que les pays du G 20 devraient connaître une récession économique de 3% entre 2019 et 2020. Mais cela n’est pas tout. L’arrêt presque total de l’industrie et du transport aurait pour conséquence la baisse de la consommation d’énergie, estimée à 7,5%, tandis que l’aviation commerciale internationale, paralysée au sol, a engendré une économie d’émission de CO2 de 8,5%. La hausse des énergies renouvelables est également un autre facteur favorable au climat. La proportion de la production éolienne et solaire a augmenté de 9% à 17% en Europe durant les 5 premiers mois de 2020. De même, il est à noter un recul de la consommation d’énergie dans bon nombre de pays. La consommation française aurait reculé de 11% (avec un PIB reculant à 7,5% selon l’Enerdata contre 11% annoncé par Bercy). Néanmoins, « un rebond des consommations et des émissions est inévitable au cours des prochaines années », souligne Pascal Charriau, PDG d’Enerdata. Il reste difficile de prédire les tendances de consommation à venir et leurs conséquences énergétiques. « On voit bien que la baisse d’émission que l’on observera cette année n’aura pas d’impact significatif sur les tendances. Elle pourra être effacée rapidement », ajoute Pascal Charriau.

12 Juin. 2020 lemondedelenergie.com , 02/06/2020

Mobilisation de 500 milliards d’euros pour le Pacte Vert européen

Plus d’un million de personnes signataires du Pacte Vert européen, menacé par la pandémie du Covid-19, réclame un budget à hauteur de 500 milliards d’euros. « Avec 3 solutions – l’arrêt des subventions et des investissements (dans les énergies) fossiles, une véritable banque du climat et un réel budget climatique – nous pouvons mobiliser plus de 500 milliards d’euros par an » soutiennent-ils. Présenté par la Commission européenne, le plan prévoit de renforcer le budget de 1.100 milliards d’euros entre 2021 et 2027 grâce à une capacité d’emprunt de 750 milliards d’euros sur quatre ans. Ce plan permet « d’acheminer de nouvelles ressources pour le Pacte vert et le numérique, les deux priorités de l’UE », a affirmé la présidente de l’exécutif européen Ursula von der Leyen. En outre, l’interdiction des investissements et des subventions en faveur des énergies fossiles permettrait de dégager 112 milliards d’euros par an. La création d’une Banque du Climat fournissant 300 milliards par an sous forme de prêt à taux zéro et un budget climat alloué de 100 milliards – financé par un impôt européen de 5% sur les bénéfices des grandes entreprises – compléteraient aussi les financements du Pacte Vert européen.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

10 juil. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 10 juil.

A la une : Boom des emplois dans la filière des énergies marines renouvelables en 2019

03 juil. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 03 juil.

A la une : L’IRENA publie son plan de relance post-Covid-19

26 Juin. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 26 Juin.

A la une : L’Union européenne se mobilise en faveur du développement de l’hydrogène

Voir toutes les revues de presse