Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

11 sep. 2020

Partager :

tendances et marché de l'énergie

11 sep. 2020 ladepeche.fr , 06/09/20

Les régions associées au plan de relance

Lors de la présentation du plan « France Relance » le 3 septembre 2020, le Premier ministre, Jean Castex, en a détaillé la méthodologie en insistant sur la concertation avec tous les acteurs locaux. L’un des objectifs de cette initiative est effectivement d’associer les territoires à la relance économique. « Le plan de relance a suivi une méthode rigoureuse, celle du dialogue et de la concertation la plus large possible » a affirmé le Premier ministre. Les maires, présidents de conseils régionaux et départementaux ainsi que l’ensemble des élus locaux ont en effet participé aux discussions. Renaud Muselier, président de l’association Régions de France, confirme qu’elles ont été « largement associées » à la définition des actions liées à leurs compétences. Elles ont ainsi participé au dialogue tant sur les mesures économiques que sur les questions « des enjeux de mobilité, de rénovation énergétique des bâtiments, de transition écologique, d’emploi et de formation professionnelle, de soutien à la culture » précise-t-il. Elles sont ainsi « prêtes à signer immédiatement les nouveaux contrats de plan en augmentant de 30% (de 14 à 20 milliards d’euros) leur participation, conformément à l’accord passé le 30 juillet ». Elles sont également prêtes à gérer les fonds européens et « à servir de relais pour l’exécution des mesures sectorielles du plan de relance ».

11 sep. 2020 connaissancedesenergies.org , 02/09/20

Les raccordements d’installations photovoltaïques se poursuivent

Selon le think tank France Territoire Solaire, 176 MW de capacités solaires photovoltaïques supplémentaires ont été raccordées au réseau électrique au deuxième trimestre 2020, un chiffre équivalent à celui du premier trimestre. En revanche, le nombre d’installations connectées était inférieur à celui du premier trimestre, puisqu’entre avril et juin ce sont des installations plus grandes (plus de 1 MW) qui ont été raccordées. Les installations de plus d’1 MW ont représenté 73 MW au total au deuxième trimestre, soit plus de 41% des raccordements. Si le bilan du deuxième trimestre est « meilleur que ce qu’on aurait pu craindre au regard de la crise », note France Territoire Solaire, le think tank rappelle que le développement du solaire durant les deux trimestres précédents est « loin du rythme qui serait nécessaire pour atteindre les objectifs de la PPE », qui sont de 20,1 GW de capacités photovoltaïques d’ici fin 2023. France Territoire Solaire observe un « niveau record de 4,78% » de la part du solaire photovoltaïque dans la consommation brute d’électricité au deuxième trimestre 2020, un chiffre bien supérieur au deuxième trimestre 2019, où la part était de 3,2%. Cette répartition record dans le mix électrique français est toutefois due à la baisse de consommation durant le confinement et à l’injection prioritaire des énergies renouvelables sur le réseau. Avec 537,7 TW d’électricité produits en 2019, le solaire était la troisième source renouvelable d’électricité derrière l’hydroélectricité et l’éolien, à hauteur de 2,2% de la production nette d’électricité en France métropolitaine.

11 sep. 2020 lenergeek.com , 03/09/20

Les véhicules électriques polluent d’ores et déjà moins que les véhicules thermiques

Une université basée aux Pays-Bas a récemment mené une étude sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) des voitures électriques tout au long de leur cycle de vie. Si les résultats de ce travail de recherche peuvent être nuancés, ils révèlent tout de même des tendances intéressantes. Ainsi, les chercheurs ont notamment découvert que la résistance réelle d’une batterie actuelle de véhicule électrique pouvait atteindre jusqu’à 250 000 kilomètres sans enregistrer de baisse trop importante de puissance électrique, alors que la plupart des études l’estiment à 150 000 kilomètres. Les chercheurs néerlandais ont ensuite évalué les émissions de GES des véhicules électriques en analysant les origines de l’électricité en Europe. Puisque l’électricité est de plus en plus décarbonée, c’est-à-dire, issue de sources renouvelables et qui n’émettent pas de CO2, ils considèrent alors que la recharge des véhicules électriques peut être considérée comme propre. Enfin, l’université a pris en compte les émissions de GES occasionnées par le cycle de production d’une batterie de voiture électrique. S’il s’avère que cette étape est plus polluante pour les véhicules électriques que pour les véhicules thermiques, il en ressort que l’écart d’émissions de CO2 en roulant joue ensuite en faveur de l’électrique. De plus, l’énergie nécessaire pour la production des cellules de batterie est moins de moins en moins importante. Pour les chercheurs, les véhicules électriques émettent déjà moins de GES que leurs homologues thermiques.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

18 sep. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 18 sep.

A la une : France relance : 500 millions d’euros pour réhabiliter les passoires thermiques

04 sep. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 04 sep.

A la une : L’éolien offshore en pleine croissance mondiale

31 juil. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 31 juil.

A la une : L’UE a produit pour la première fois plus d’électricité issue d’ENR que de fossile

Voir toutes les revues de presse