Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

11 fév. 2022

Partager :

tendances et marché de l'énergie

11 fév. 2022 lefigaro.fr , 25/01/22

Dalkia Electrotechnics : nouvelle filiale du groupe EDF sur les activités de génie électrique

Le groupe EDF a annoncé son intention de réunir ses activités de génie électrique au sein de sa filiale Dalkia, dédiée aux services énergétiques et la production d'énergie décentralisée. Cette nouvelle entité, qui vise 550 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici à 2026, va permettre au Groupe d’étendre « sa gamme d'offres pour accompagner avec efficacité ses clients dans la transition énergétique », souligne Marc Benayoun, directeur d'EDF en charge du pôle Clients, Services et Territoires. Avec sa nouvelle filiale baptisée Dalkia Electrotechnics le groupe souhaite proposer à ses clients « des contrats avec garantie de performance » sur l’électricité (continuité du service, efficacité énergétique, décarbonation...), basés sur le modèle de service garanti dans les prestations thermiques. La nouvelle entité réunit Citelum France, EDF Electrotechnics et les équipes de Dalkia dédiées au génie électrique. Dalkia Electrotechnics agira notamment sur la fabrication et la rénovation de postes et transformateurs, les installations électriques de sites industriels et tertiaires et les services à destination des villes (éclairage, signalisation, vidéo, mise en valeur du patrimoine...). « De nombreuses opportunités de convergence dans les territoires entre les solutions thermiques, bien connues de Dalkia, les solutions électriques et les solutions numériques vont ainsi naître et permettre d’accélérer la transition énergétique de nos clients », se félicite Sylvie Jéhanno, PDG de Dalkia.

11 fév. 2022 lagazettedescommunes.com , 25/01/22

France Chaleur Urbaine : un nouveau service public dédié aux réseaux de chaleur

Le gouvernement et la FNCCR (Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies) ont lancé à l’échelle nationale le nouveau service public France Chaleur Urbaine. Ce dispositif doit permettre de faciliter et de multiplier les raccordements aux réseaux de chaleur existants, grâce à un guichet unique d’information. Une première expérimentation avait été menée durant l’été 2021 en Île-de-France. Le service était initialement destiné aux copropriétés pour les accompagner dans toutes leurs démarches, mais a été étendu aux bâtiments tertiaires, publics et privés. « Les collectivités locales pourront utiliser le service comme source d’informations ou tout simplement le faire connaître à leurs administrés », souligne Florence Levy, chargée de mission à la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement, de l’aménagement et des transports (DRIEAT) d’Île-de-France. Un outil de cartographie en ligne leur permettra « d’identifier les zones où il serait intéressant de développer de nouveaux réseaux » de chaleur. France Chaleur Urbaine, également définie comme « une start-up d’État », est cofinancée par la Direction interministérielle du numérique, l’Ademe Île-de-France (Agence de la transition écologique) et la Direction générale de l’énergie et du climat au ministère de la Transition écologique.

11 fév. 2022 batiweb.com , 27/01/22

Bilan record pour l’Anah en 2021

Thierry Repentin, président de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) a présenté, le 26 janvier dernier, les résultats de l’activité de l’établissement public. En 2021, l’Anah a permis de rénover 751 646 logements, dont plus de 701 000 concernant la rénovation énergétique. L’Agence nationale de l’habitat a pu s’appuyer en 2021 sur une enveloppe de 3,11 milliards d’euros, dont 1,44 milliard au titre du plan de relance. Ce nombre de rénovations est « une augmentation plus que sensible, de 244 % par rapport à l’année précédente », souligne la directrice générale de l’Anah, Valérie Mancret-Taylor. Le principal moteur de ces résultats a été le dispositif MaPrimeRénov', avec 644 000 primes accordées en 2021 contre 141 000 en 2020. 68% des aides ont bénéficié aux ménages à revenus modestes ou très modestes. L’Anah a pour objectif de dépasser les 800 000 rénovations en 2022.

11 fév. 2022 actu-environnement.com , 28/01/22

Grand Paris : réalisation de la cartographie du potentiel de géothermie de surface

À l’issue de travaux menés depuis 2020 par la métropole du Grand Paris, le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) et l’Atelier parisien d’urbanisme (APUR), une cartographie des zones favorables à la géothermie de surface sur les 131 communes de la métropole a été élaborée. Réalisée avec le soutien de l’Agence de la transition écologique (Ademe), l’étude s’inscrit dans le cadre du Plan Climat Air Énergie Métropolitain (PCAEM). Il en ressort que l’Île-de-France disposerait de la plus importante source d’énergie locale, inépuisable et quasiment décarbonée du territoire. Le potentiel de la géothermie y est considérable, mais est, pour l’heure, insuffisamment utilisé avec seulement 900 exploitations. Théoriquement, selon cette analyse, la moitié des besoins en chauffage et eau chaude des 131 communes pourrait être couvert par la géothermie. Elle pourrait s’appuyer sur deux techniques d’extraction : les échangeurs verticaux et les doublets qui exploitent les calories des nappes.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

01 juil. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 01 juil.

A la une : Énergies renouvelables : consommation en hausse en 2021

24 Juin. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 24 Juin.

A la une : Gaz à effet de serre : poursuite de la baisse en France

17 Juin. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 17 Juin.

A la une : Batteries électriques : L’Europe ambitionne d’augmenter sa capacité de production

Voir toutes les revues de presse