Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

10 jan. 2020

Partager :

tendances et marché de l'énergie

10 jan. 2020 france3-regions.francetvinfo.fr, 01/01/20

La région Centre-Val de Loire, terreau des emplois verts

Selon les chiffres publiés par l’INSEE en 2016, la part des métiers verts en région Centre-Val de Loire représente 0,7 % des emplois. L’institut inclut dans ses calculs les emplois verts (entretien des espaces naturels, gardes forestiers, etc.) et les emplois verdissants (architectes, jardiniers, poseurs en isolation thermique, etc.). Cette seconde catégorie englobe des métiers dont les nouvelles compétences tendent à prendre en compte l’environnement. Les premiers représentent en Centre-Val de Loire 7 000 emplois, tandis que les seconds sont estimés à 140 000. A titre de comparaison, c’est en Indre-et-Loire que la part de ces métiers est la plus importante (0,9%), et dans l’Eure-et-Loir qu’elle est la plus basse (0,4 %). Cependant, la part des emplois verts et verdissants dans la région observe une tendance à la baisse entre 2006 et 2016 (0,3 %) alors que la tendance nationale est en augmentation (0,2%).

10 jan. 2020 ouest-france.fr , 04/01/20

Aezeo forme la Bretagne à l’autonomie énergétique

L’entreprise Aezeo, basée à Larmor-Plage, propose depuis 2010 des formations à l’autonomie énergétique dans le bâtiment, destinées aux particuliers et aux professionnels. Son fondateur, Samuel Le Berre, souligne l’intérêt grandissant des collectivités pour ce type de formations : « les collectivités nous font venir, pour une bonne part pour des formations autour des panneaux solaires et photovoltaïques ». Les agents des collectivités ainsi formés deviennent autonomes, de la fabrication à la maintenance des panneaux, en passant par leur installation, et sont en mesure d’équiper tout type de bâtiment municipal. Aezeo travaille notamment avec les villes de Lorient, d’Hennebont, de Saint-Brieuc et de Val d’Ille-Aubigné. D’autre part, la start-up collabore avec les villes de Lorient et Plymouth sur un projet financé par l’Union européenne, SunPeople, pour développer « un produit qui permettra de booster le solaire thermique en tant que chauffage central ». Enfin, le conseil régional de Bretagne vient d’accorder à la société de formation une subvention de 36 000 euros pour finaliser l’installation d’un « plateau technique pour la formation en itinérance pour les collectivités de la région ».

10 jan. 2020 lemonde.fr , 31/12/19

La ville de Rennes interdit le chauffage en terrasse

Le conseil municipal de Rennes a voté, en juin 2019, l’interdiction des terrasses chauffées pour les bars et les restaurants à compter du 1er janvier 2020. L’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) et les corps intermédiaires ont validé cette décision, qui fait de Rennes la première ville de France à interdire ce type d’installations. Si le syndicat estime que la mesure est positive et qu’elle n’aura pas forcément d’impact sur la fréquentation des établissements, les commerçants rennais sont inquiets, eux, des conséquences d’une telle décision sur leur activité. La mesure prise par la ville de Rennes fait réfléchir les autres métropoles françaises, notamment la ville de Bordeaux, qui entame dès ce mois-ci une concertation sur le sujet avec ses commerçants. A Paris, un groupe d’élus a déposé une proposition le 12 décembre 2019 pour une mesure similaire, à laquelle le Conseil de Paris a répondu en proposant de « réaliser un bilan du règlement des étalages et terrasses de Paris, et à l’issue, de lancer une concertation en 2020-2021 pour aboutir à la révision de ce règlement ».

10 jan. 2020 lemondedelenergie.com , 30/12/19

La mobilité électrique sera majoritaire en 2037

Les instituts de sondage attribuent à la voiture électrique en 2019 une part de marché de 2,2% sur la totalité des véhicules vendus, une dynamique qui s’explique par la diversification des offres des constructeurs en matière de véhicules 100% électriques. L’institut de recherche américain Bloomberg New Energy Finance vient de publier une étude intitulée « Les perspectives du véhicule électrique », dans laquelle il avance que le prix d’un véhicule électrique devrait être similaire à celui d’un véhicule thermique aux environs de 2037. Le prix des batteries de stockage devrait continuer à baisser à mesure que leur production en usine va s’étendre et la technologie s’améliorer, jusqu’à permettre à la mobilité électrique de dépasser la mobilité thermique à la date avancée par l’institut. « A l’horizon 2040, nous prévoyons que 57% des ventes de voitures particulières, et plus de 30% de la flotte passagers totale, sera électrique », affirme Bloomberg New Energy Finance.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

16 oct. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 16 oct.

A la une : 40 maires demandent un soutien de l’Europe pour la transition écologique et énergétique

09 oct. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 09 oct.

A la une : EDF dévoile sa stratégie de développement

02 oct. 2020
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 02 oct.

A la une : Au 2è trimestre 2020, un tiers de la consommation électrique provenait des EnR

Voir toutes les revues de presse