Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

05 mar. 2021

Partager :

tendances et marché de l'énergie

05 mar. 2021 lemonde.fr 25/02/21 , 25/02/21

EnR : l’UE accélère la cadence sur l’éolien pour atteindre ses objectifs en 2030

En France, la production d’énergies renouvelables (EnR) a atteint en 2020 un niveau historique en générant plus d’un quart de la consommation d’électricité. Pour la première fois, elles ont produit plus que les combustibles fossiles dans l’Union européenne (UE), générant 38% de l’électricité. Malgré ces résultats encourageants, l’UE n’est pas dans la trajectoire de son objectif revu à la hausse de 32% à 40% de renouvelables dans son mix énergétique à l’horizon 2030. « Pour atteindre l’objectif de 2030, l’Europe devra faire tout ce qui était prévu, mais plus rapidement », explique Murray Douglas, directeur de recherche pour le cabinet d’études spécialisé Wood Mackenzie. L’UE doit accélérer la croissance de sa production éolienne et installer 25 GW de capacités éoliennes chaque année, d’ici 2030. Mais la filière doit faire face à quelques freins, dont le principal reste la complexité des réglementations pour encadrer la création de parcs. « Il faut absolument que les États augmentent le nombre de fonctionnaires capables de délivrer les autorisations », explique l’association d’entreprises Wind Europe. La France se place en cinquième position dans l’UE en termes de nouvelles capacités éoliennes en 2020, avec 1,1 GW raccordé en 2020. Toutefois, elle doit elle aussi doubler ses volumes raccordés par an pour atteindre un parc de 24 GW avant fin 2023. Le retard est encore plus important dans l’éolien en mer : la France ne possède pas encore de parcs sur ses côtes. Les premières fermes pilotes d’éolien flottant devraient être livrées d’ici deux ans, ainsi que les premiers parcs d’éolien posé, en commençant par celui de Saint-Nazaire dont la mise en service est prévue en fin d’année prochaine.

05 mar. 2021 est-republicain.fr , 24/02/21

Le bois énergie est la source d’énergie renouvelable la plus exploitée en région Bourgogne-Franche-Comté

L’Observatoire du bois énergie sur la Bourgogne-Franche-Comté a présenté ses données pour l’année 2018. 28% des ménages de la région utilisaient le bois énergie comme source de chauffage : 58% pour le chauffage principal, le taux le plus élevé de France, 28% en chauffage d’appoint, et 11% pour le plaisir. Au total, 930 chaufferies bois étaient en activité en Bourgogne-Franche-Comté en 2018, cumulant une puissance de plus de 782 MW. Leur nombre a été multiplié par quatre en l’espace de douze ans. Ces chaufferies ont consommé 705 000 tonnes de bois et devraient dépasser le million de tonnes d’ici 2025. Les sources de bois-énergie présentent quelques disparités dans la région : la bûche tend à stagner tandis que le granulé bois est en pleine expansion. La bûche reste toutefois la principale source avec 354 000 utilisateurs régionaux, dont 38% des volumes consommés par les particuliers proviennent d’affouages (contre 7,4% à l’échelle nationale), un chiffre en baisse de 13% depuis 2016. De son côté, le granulé a conquis 57 000 utilisateurs régionaux, soit 9,1% du marché. La fabrication régionale de granulés représente 10% de la production nationale, pour un outil de production estimé à 78% de sa capacité maximale, de quoi disposer d’une marge de croissance importante pour répondre à l’augmentation de la demande en bois énergie.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

01 juil. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 01 juil.

A la une : Énergies renouvelables : consommation en hausse en 2021

24 Juin. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 24 Juin.

A la une : Gaz à effet de serre : poursuite de la baisse en France

17 Juin. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 17 Juin.

A la une : Batteries électriques : L’Europe ambitionne d’augmenter sa capacité de production

Voir toutes les revues de presse