Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse

03 déc. 2021

Partager :

tendances et marché de l'énergie

03 déc. 2021 actu-environnement.com , 23/11/21

Agriculture : l’Ademe dévoile le potentiel de réduction des émissions de gaz à effet de serre par régions

En collaboration avec l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae), l'Agence de la transition écologique (Ademe) a mis en ligne treize fiches destinées au secteur agricole. Ces notes mesurent, dans chacune des treize régions métropolitaines, les potentiels de réduction des gaz à effet de serre et de stockage de carbone dans le sol, ainsi que leurs coûts associés. « L'Ademe propose aux acteurs régionaux – décideurs publics et acteurs du monde agricole – des fiches régionales sur les leviers techniques pour la réduction des émissions GES et pour le stockage de carbone dans le secteur agricole », détaille le directeur bioéconomie et énergies renouvelables de l’Ademe, Jérôme Mousset. Les fiches ont été réalisées à partir des résultats du projet de recherche Banco de l’Ademe – une étude publiée en mars 2018 – et de l’étude « 4 pour 1 000 » publiée par l’Inrae en juin 2019. Chaque fiche prend en compte les spécificités régionales liées à l’agriculture et aux émissions de gaz à effet de serre, et mentionne les pratiques clés, leurs coûts ainsi que les dispositifs d’accompagnement existants.

03 déc. 2021 challenges.fr , 29/11/21

Jean-Bernard Lévy : EDF croit en « un avenir neutre en CO2 »

En amont du 8e Sommet de l’Économie, qui s’est tenu le 2 décembre 2021, Jean-Bernard Lévy, PDG du groupe EDF, a accordé une interview à Challenges.fr. Le dirigeant, qui oriente l’ensemble de la stratégie du Groupe sur l’électricité décarbonée, part d’un premier constat : « avec la lutte contre le réchauffement climatique, la part de l'électricité dans nos consommations d’énergies devrait passer de 25% aujourd’hui à environ 55% en 2050, et nous aurons donc besoin de beaucoup plus d’électricité décarbonée qu’aujourd’hui ». La transition énergétique demande des investissements « considérables » : « une étude du Trésor a estimé que cela pourrait représenter une dépense de deux à trois points de PIB par an, en comptant la rénovation des logements, des bâtiments publics, les subventions aux véhicules zéro émission, les réseaux de transport, de distribution et bien sûr la production décarbonée… », explique Jean-Bernard Lévy. Si « actuellement l’essentiel de la production d’électricité reste centralisée (…), avec les renouvelables, ce sera à la fois diffus (surtout le photovoltaïque) et centralisé avec potentiellement beaucoup d’éolien offshore sur la façade Ouest du pays », détaille le PDG du groupe EDF. Le dirigeant s’oppose à un modèle prônant la décroissance. S’il reconnait qu’il faut « encourager la sobriété », il assure que « le but d’EDF n’est pas de réduire le confort de vie. Notre raison d’être – « Construire un avenir énergétique neutre en CO2, conciliant préservation de la planète, bien-être et développement » - repose sur la certitude que le progrès, via l’électricité, permettra de peu à peu remplacer les énergies fossiles dans une multitude d’usages ».

03 déc. 2021 connaissancedesenergies.org , 24/11/215

Empreinte climat des Français : le ministère de la Transition écologique révise ses calculs

Le Service des Données et Études Statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a publié en octobre 2021 la révision de ses calculs sur la série historique de l’empreinte climat des Français. L’empreinte carbone d’une nation mesure les émissions de gaz à effet de serre résultant de la demande de biens et de services par habitant. L’empreinte carbone des Français, calculée à 11,5 tonnes d’équivalent CO2 par habitant en 2018, est passée à 9,2 tonnes eq. Co2 / habitant en 2020. Cette révision de la courbe nationale se rapproche des estimations faites par le Global Carbon Budget, un organisme qui détermine l’impact du CO2 dans l’atmosphère selon les émissions causées par l’activité humaine, et celles de l’Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE). Les nouveaux calculs du ministère tendent à démontrer que l’empreinte carbone par habitant recule depuis 2005, après une période d’accroissement entre 1995 et 2005.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

14 jan. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 14 jan.

A la une : L’électrification de l’économie pour lutter contre le réchauffement climatique

07 jan. 2022
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 07 jan.

A la une : FNTP : deux scénarios pour décarboner les travaux publics

24 déc. 2021
Tendances et marché de l'énergie

Revue de presse du 24 déc.

A la une : Paris 2024 : création d’un comité pour la Transformation Écologique

Voir toutes les revues de presse