Règlementation

Revue de presse

22 oct. 2021

Partager :

règlementation

22 oct. 2021 euro-energie.com , 14/10/21

Prix de l’énergie : la Commission européenne annonce des mesures

Pour faire face à la hausse exceptionnelle des prix mondiaux de l’énergie, la Commission européenne a communiqué le 14 octobre 2021 des mesures destinées aux États membres de l’Union européenne. « La hausse des prix mondiaux de l'énergie est une préoccupation majeure pour l'UE. À l'heure où nous sortons de la pandémie et amorçons notre reprise économique, il est important de protéger les consommateurs vulnérables et de soutenir les entreprises européennes. La Commission aide les États membres à prendre des mesures immédiates pour réduire l'impact sur les ménages et les entreprises cet hiver. Dans le même temps, nous recensons d'autres mesures à moyen terme afin de veiller à ce que notre système énergétique soit plus résilient et plus souple pour résister à toute volatilité future des prix au cours de la transition », a déclaré Kadri Simson, commissaire européenne chargée de l'énergie. Afin d’atténuer rapidement l'impact de la hausse des prix sur les consommateurs et les entreprises vulnérables, la Commission propose plusieurs mesures de protection, comme la création d’une aide d'urgence au revenu pour les consommateurs en situation de précarité énergétique. Elle souhaite également pouvoir fournir un accès plus large aux contrats d'achat d'électricité produite à partir d'énergies renouvelables. À moyen terme, la Commission dresse une autre série de mesures pour accélérer la transition énergétique de l’UE vers un système énergétique plus propre et résilient, à même d’absorber les futurs chocs des prix de l’énergie. Parmi les mesures, la Commission européenne recommande de renforcer les investissements dans les énergies renouvelables, les rénovations et l'efficacité énergétique, tout en accélérant les mises aux enchères et les procédures d'autorisation pour les énergies renouvelables. La Commission encourage les États européens à développer des capacités de stockage de l'énergie, avec notamment des batteries et l'hydrogène. Enfin, l’institution souhaite davantage sensibiliser les consommateurs sur leur rôle sur le marché de l’énergie, en leur donnant plus de moyens pour choisir ou changer de fournisseur, produire leur propre électricité ou rejoindre des communautés énergétiques.

22 oct. 2021 lemonde.fr , 12/10/21

La décarbonation de l’économie au cœur du plan France 2030

Le président de la République, Emmanuel Macron, a présenté le 12 octobre 2021 le plan « France 2030 », un plan d’investissement d’avenir pour le pays, doté de 30 milliards d’euros. La transition écologique et la décarbonation de l’économie y ont une place importante, puisque 40% des 30 milliards d’euros y seront consacrés. Les mesures ciblent particulièrement les secteurs les plus polluants, tels que l’aéronautique, l’automobile, l’industrie lourde, ou encore l’agriculture, alors que leur décarbonation est indispensable pour atteindre la neutralité carbone souhaitée à l’horizon 2050. « France 2030 nous projette dans le futur, ce plan prépare la France de demain. En consacrant une très large part à l’écologie, ces investissements visent à ce que d’ici dix ans nous soyons prêts face au défi du siècle. C’est-à-dire que nous fassions émerger les innovations qui nous permettront de décarboner notre économie et d’accroître notre résilience, tout en renforçant notre souveraineté dans des secteurs stratégiques comme l’énergie, les métaux, le bois ou les alternatives au plastique », a commenté la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Un quart des douze milliards d’euros consacrés à la transition écologique porteront sur le secteur des transports, grand émetteur de gaz à effet de serre. La recherche et développement sera par exemple renforcée dans l’aéronautique afin de muter vers des vols décarbonés, grâce à des moteurs électriques ou à hydrogène. Par ailleurs, deux milliards d’euros seront dédiés au secteur de l’énergie afin notamment d’encourager le développement de l’hydrogène vert. L’objectif principal est d’installer des électrolyseurs permettant de le produire à partir d’énergies propres. L’hydrogène est au cœur de la stratégie gouvernementale : le plan de relance de septembre 2020 prévoyait déjà 2 milliards d’euros pour cette filière, tandis qu’il y a un an, l’État prévoyait des aides allant jusqu’à 7 milliards d’euros d’ici 2030. Le plan France 2030 consacrera par ailleurs 400 millions d’euros aux énergies renouvelables, dans le but notamment de relocaliser en France la fabrication d’équipements, tels que les cellules photovoltaïques ou les flotteurs d’éoliennes. Enfin, 40% du budget environnemental du plan national seront dédiés à la décarbonation de l’industrie. L’État cible en particulier les secteurs de la chimie lourde, de l’acier, de l’aluminium et du ciment, responsables de 75% des émissions de gaz à effet de serre de l’industrie manufacturière. L’objectif sera de faire largement baisser les émissions d’une dizaine de sites, et de travailler sur la recherche de matériaux décarbonés utilisant des matières premières biosourcées.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

03 déc. 2021
Règlementation

Revue de presse du 03 déc.

A la une : Le Gouvernement encourage les industries à se décarboner tout en investissant

26 nov. 2021
Règlementation

Revue de presse du 26 nov.

A la une : Une ordonnance fixe les quotas d’achat public de véhicules propres

19 nov. 2021
Règlementation

Revue de presse du 19 nov.

A la une : Énergies renouvelables : le Gouvernement veut encourager les projets citoyens

Voir toutes les revues de presse