Réglementation

Revue de presse

20 sep. 2019

Partager :

réglementation

20 sep. 2019 lemondedelenergie.com , 11/09/19

L’Assemblée nationale approuve le projet de loi énergie-climat

L’Assemblée nationale a approuvé, mercredi 11 septembre 2019, la loi énergie-climat, à 95 voix pour, 16 contre et 17 abstentions. Elle devra encore être validée par le Sénat le 26 septembre 2019 pour être définitivement adoptée. Cette loi vise la neutralité carbone d’ici 2050, avec une baisse de 40% de la consommation des énergies fossiles d’ici 2030, la fermeture des dernières centrales à charbon en 2022 et la baisse de 50% de la part de l’énergie nucléaire dans la production d’électricité d’ici 2035. La loi énergie-climat contient également un dispositif pour la rénovation énergétique des logements considérés comme des « passoires énergétiques » et elle pérennise l’existence du Haut Conseil pour le climat.

20 sep. 2019 leparisien.fr , 15/09/19

L’Etat va débourser 43 millions d’euros pour 152 projets de pistes cyclables

Suite à un appel d’offres dans le cadre du « Plan vélo », lancé par le ministère de la Transition écologique et solidaire en 2018, 152 projets de pistes cyclables ont été retenus, sur 275 déposés. Ils seront soutenus par l’Etat à hauteur de 43 millions d’euros, afin de lutter contre la discontinuité des pistes cyclables en aménageant des tunnels ou des ponts, et de rendre les déplacements en vélo plus attractifs. L’objectif affiché est de multiplier par trois la part du vélo dans les déplacements quotidiens des Français afin d’atteindre 9% en 2024. Le Plan vélo ne s’arrête pas là, puisqu’un total de 350 millions d’euros a été annoncé sur 7 ans, soit environ 50 millions d’euros par an. La ville de Paris a décidé de passer de 700 kilomètres de pistes à 1 400 d’ici 2020, en prenant en compte les voies de bus, les marquages au sol ou les contresens accessibles au vélo.

20 sep. 2019 actu-environnement.com , 11/09/19

La CRE va mettre en place un cadre juridique et technique pour le stockage d’électricité

La Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) a décidé de mettre en place une feuille de route juridique, technique et économique afin de permettre l’essor du stockage d’électricité. En effet, le développement des énergies renouvelables entraîne un besoin de flexibilité du système électrique. La CRE estime que pour être rentable, le stockage doit pouvoir fournir plusieurs services systèmes, tels que l’équilibrage ou le réglage de fréquence et de tension. « Par exemple, un dispositif de stockage associé à une ombrière photovoltaïque pourrait à la fois faire du report de charge pour alimenter des recharges ultra-rapides pour des véhicules électriques et participer à la réserve primaire ; un dispositif de stockage utilisé comme moyen de secours pourrait également participer à la réserve primaire » explique la CRE. Un cadre juridique d’opérateur de stockage doit être créé afin de définir les droits et obligations, la fiscalité et la différence entre un producteur, un stockeur et un fournisseur d’énergie. Pour cela, la CRE propose de constituer un groupe de travail dédié au stockage en collaboration avec la Direction Générale de l’Énergie et du Climat (DGEC). La CRE a aussi demandé aux gestionnaires de réseaux de lui fournir, d’ici 2020, une méthode de calcul pour estimer le coût prévisionnel et les services rendus par le stockage à la production.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

11 oct. 2019
Réglementation

Revue de presse du 11 oct.

A la une : 25 mesures pour développer les réseaux de chaleur et de froid renouvelables

04 oct. 2019
Réglementation

Revue de presse du 04 oct.

A la une : Le gouvernement détaille les modalités de la future prime de rénovation énergétique

27 sep. 2019
Réglementation

Revue de presse du 27 sep.

A la une : Le budget du ministère de la Transition écologique et solidaire va augmenter en 2020

Voir toutes les revues de presse