Règlementation

Revue de presse

04 Juin. 2021

Partager :

règlementation

04 Juin. 2021 euro-energies.com , 28/05/21

L’État lance des travaux de cartographie pour l’implantation d’éoliennes en France

Au cours d’une conférence de presse le 28 mai 2021, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a confirmé l’ambition de l’État de poursuivre le développement de l’éolien terrestre en France pour atteindre les objectifs de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE). Le déploiement de l’éolien représente un axe structurant de la stratégie énergétique française : la PPE prévoit 35 GW d’éolien terrestre d’ici 2028 et 40% d’électricité d’origine renouvelable à l’horizon 2030. Pour y parvenir, la ministre a présenté une circulaire demandant aux préfets de régions de réaliser une cartographie visant à déterminer les zones favorables à l’éolien terrestre. Ce travail devra cibler les principaux enjeux pouvant influer sur l’installation d’éoliennes, comme les distances avec les habitations, les radars, la biodiversité, les aspects paysagers, ou encore le vent. Les éléments devront être transmis par les régions six mois après les élections régionales pour une finalisation un an après ces élections.

04 Juin. 2021 actu-environnement.com , 28/05/21

Energies marines renouvelables : 127 projets soutenus par les États européens

127 projets liés aux énergies marines renouvelables (EMR) ont bénéficié de 42,7 millions d’euros de soutiens publics en 2019. C’est ce qu’indique le rapport annuel d’OceanSET, projet européen dédié au soutien des EMR dans le cadre du plan Strategic Energy Technology (plan SET) pour les technologies énergétiques en Europe. Parmi les projets, 74 sont dédiés à l'énergie de la houle, 25 à l'énergie des marées et des courants et 29 à des technologies océaniques plus variées. 25 projets présentent un niveau avancé de développement, soit en essais en conditions réelles, soit en cours de déploiement. 12 de ces projets ont pour objectif d’exploiter l’énergie des vagues : les premiers résultats en conditions réelles des équipements houlomoteurs enregistrent des puissances entre 0,15 et 1,15 MW. Concernant les tarifs d’achats d’électricité et les soutiens à la production, le Royaume-Uni propose une enveloppe de 45 euros par mégawattheure, contre 12 euros pour la Suède et 12,4 euros pour l’Allemagne, pour les projets houlomoteurs uniquement. L’Espagne met à disposition 200 euros par mégawattheure pour le seul projet Mutriku, une centrale capable de capter la force des vagues. Les Pays-Bas s’avancent sur un soutien de 120 euros pour les projets renouvelables innovants et matures. La France adresse de son côté une aide au cas par cas aux hydroliennes et attend que les projets houlomoteurs soient suffisamment avancés pour être éligibles à un soutien à la production. Sur les quatorze pays interrogés, le rapport identifie neuf États membres de l’Union européenne engagés dans une stratégie de développement des énergies marines. Huit ont un budget dédié et dix disposent de sites pilotes de test pour les EMR. Le Royaume-Uni et la Suède sont particulièrement avancés avec respectivement 29 et 22 projets, contre 3 projets chacun pour la France et l’Allemagne.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

30 juil. 2021
Règlementation

Revue de presse du 30 juil.

A la une : Marchés publics : la loi Climat et Résilience intègre une clause écologique

23 juil. 2021
Règlementation

Revue de presse du 23 juil.

A la une : Loi Climat : le texte enfin adopté par le Sénat et l’Assemblée

16 juil. 2021
Règlementation

Revue de presse du 16 juil.

A la une : Union européenne : les voitures à moteur thermique pourraient disparaître dès 2035

Voir toutes les revues de presse