Innovations et projets durables

Revue de presse

31 jan. 2020

Partager :

innovations et projets durables

31 jan. 2020 latribune.fr , 24/01/20

Les vélos-cargo d’Ile-de-France Mobilités entrent en piste

Après les vélos à assistance électrique Véligo, Île-de-France Mobilités (IDFM) s’apprête à lancer, en juin 2020, 500 vélos-cargos. Les Franciliens auront le choix entre trois modèles : le biporteur, le triporteur ou le long-tail, tous d’une capacité de charge de 100 kg. Suivant le même principe que les Véligo, ils seront disponibles à la location pour une durée de six mois, prolongeable de trois mois supplémentaires. Les convaincus se verront ensuite proposer une aide à l’acquisition de 600 €, sachant que le coût moyen d’un vélo-cargo s’établit entre 2 500 et 3 000 €. S’ils devraient intéresser les familles, ces vélos-cargos pourraient également séduire les artisans intra-muros pour leurs flux logistiques.

31 jan. 2020 france3-regions.francetvinfo.fr , 23/01/20

Un premier CTE signé à Saint-Flour et Murat

Le 23 janvier 2020, les communes de Saint-Flour et Murat, dans le Cantal, ont signé leur Contrat de Transition Écologique (CTE) sous l’œil de la secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon. Une transition déjà amorcée, comme en témoigne la chaufferie à bois à présent opérationnelle de Saint-Flour Communauté, qui s’ajoute au réseau de chaleur existant. « C’est le plus important des trois réseaux de chaleur que nous avons depuis 2007 sur le territoire de Saint-Flour Communauté. Seize bâtiments sont desservis, ce sont de très gros consommateurs d’énergie. Il y a l’hôpital, le lycée, le collège de la ville haute, les bâtiments de Cantal Habitat donc tous les logements HLM, pour ne citer qu’eux », détaille Céline Charriaud, vice-présidente du Syndicat des Territoires de l'Est du Cantal. À Neussargues, situé dans la communauté de communes du Pays de Murat, les vergers sont en cours de réhabilitation, sous l’égide du Conservatoire des espaces naturels d’Auvergne. D’autres projets sont en réflexion, après avoir été spontanément présentés par les habitants et entrepreneurs durant la préparation du CTE. « On a vu arriver des agriculteurs, des entrepreneurs qui nous disent qu’ils voient bien l’impact de leur production sur la nature en termes de consommation énergétique et qui veulent changer leurs pratiques, mais qui ont peu de temps pour s’informer, qui veulent des réponses et être accompagnés » explique Ghyslaine Pradel, présidente de la communauté de communes du Pays de Murat.

31 jan. 2020 infos-dijon.com , 24/01/20

L’ADEME Bourgogne-France-Comté, soutien de l’éolien à gouvernance locale

Dans un communiqué, l’ADEME Bourgogne-Franche-Comté (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’environnement) revient en détails sur les atouts, les spécificités et le potentiel de l’énergie éolienne. Pour l’agence, la filière éolienne est avant tout, « une véritable « richesse locale ». Employeur impactant, elle représente 1 000 entreprises et 18 000 emplois en France. Elle est aussi directement source de revenus à l’échelle locale, via les taxes dues par les exploitants des parcs éoliens, une plus-value importante possible si les collectivités et les citoyens participent financièrement et s’engagent dans la gouvernance d’un parc éolien sur leur territoire ». L’ADEME Bourgogne-France-Comté encourage ainsi collectivités et populations locales à devenir porteuses de projets et actrices de l’éolien. Elles pourront compter sur le soutien de l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, ainsi que celui du Conseil régional via le dispositif Étincelle. Ce dernier a été conçu afin « d’accompagner les personnes motivées en les aidant à affiner leurs projets d’énergie renouvelable et à les mettre en œuvre, mais aussi de faciliter les liens et les échanges entre les porteurs de projets et les institutions qui forment le tissu socio-économique régional ».

31 jan. 2020 ladepeche.fr , 25/01/20

Convention signée pour la Route de l’Énergie

Inaugurée en 2010, la Route de l’énergie vient d’être confirmée avec la signature par EDF et les collectivités Lot et Tuyère d’une convention prolongeant leur partenariat jusqu’en 2022. La Route de l’énergie, qui s’étend sur les vallées du Lot et de la Truyère, concentre une grande diversité d’aménagements hydroélectriques et présente un patrimoine industriel exceptionnel, faisant d’elle un site touristique régional. Si les élus locaux en reconnaissent volontiers les retombées économiques et touristiques, ils cherchent néanmoins à diversifier les raisons de son attractivité. Le directeur d’EDF Hydro Lot et Tuyère va dans ce sens : « il y a l’envie de travailler ensemble, un patrimoine exceptionnel, un outil d’avenir pour la transition énergétique. Il nous appartient à tous de le valoriser. Cette Route est une volonté collective et pas seulement d’EDF pour être ambitieux et créatif ». Avec cette convention, de nombreuses initiatives locales vont pouvoir rejoindre le giron de la Route de l’Énergie et contribuer à son expansion.

31 jan. 2020 lardennais.fr , 23/01/20

Les Ardennes visent le solaire

Après la méthanisation, les Ardennes misent sur le solaire, nouvel axe de développement dans le cadre du Pacte Ardennes qui vise à convertir le département en producteur d’énergies vertes. Une candidature pour l’obtention du label « département solaire » serait même envisagée. Pour l’heure, les projets et réalisations sont encore peu nombreux. Aux réserves émises concernant la faiblesse de l’ensoleillement dans la région, Climaxion, le dispositif de l’Agence de l’énergie et de la maîtrise de l’environnement et la région Grand-Est, oppose la performance du matériel actuel. Le photovoltaïque représente un investissement abordable pour les collectivités, qui peuvent prétendre à l’obtention d’aides publiques pour les supporter. Dans les Ardennes, les friches industrielles, terrains nus et bâtiments qui pourraient être équipés de panneaux solaires sont légions. Reste à attendre l’attribution par l’État des capacités de production par territoire. Enfin, le solaire photovoltaïque pourrait constituer une aubaine pour les agriculteurs qui seraient désormais aussi producteurs d’énergie verte et disposeraient d’une source de revenus complémentaire non négligeable.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

21 fév. 2020
Innovations et projets durables

Revue de presse du 21 fév.

A la une : Fécamp : un campus grandeur réelle pour l’éolien

14 fév. 2020
Innovations et projets durables

Revue de presse du 14 fév.

A la une : Les stations de ski accélèrent leur transition énergétique

07 fév. 2020
Innovations et projets durables

Revue de presse du 07 fév.

A la une : Carpentras signe le premier CTE du Vaucluse

Voir toutes les revues de presse