Innovations et projets durables

Revue de presse

26 avr. 2019

Partager :

innovations et projets durables

26 avr. 2019 lenergeek.com , 22/04/19

La ville de Paris développe son parc solaire

Le 2 avril 2019, le Conseil de la ville de Paris a autorisé le déploiement de centrales photovoltaïques sur une partie des toitures publiques de la municipalité. Cette décision s'inscrit dans le cadre du Plan Climat Air Energie. Voté en mars 2018, ce plan prévoit que, d'ici à 2030, 45% de l'énergie consommée dans la capitale devra être d'origine renouvelable et que 20% de cette même énergie sera issue d'une production locale. Neuf bâtiments publics - parmi lesquels huit écoles et un centre d'animation - sont concernés par cette nouvelle mesure avec une surface totale de toitures de 4 800m². L'activité de ces centrales solaires devrait débuter à la fin de l'année 2019. Actuellement, la ville de Paris compte onze centrales solaires d'une puissance modeste. Les deux plus grosses installations produisent 463 MWh et couvrent la consommation annuelle en électricité d'environ 145 foyers. Le déploiement de centrales solaires est un véritable défi pour la capitale, qui doit composer avec des contraintes architecturales, techniques et météorologiques. Selon l’Agence Parisienne du Climat, « pour atteindre l’objectif 100% énergies renouvelables en 2050, ce sont 20% des toits parisiens qu’il faudra équiper d’installations solaires d’ici 2050 ».

26 avr. 2019 guadeloupe.franceantilles.fr , 18/04/19

En Guadeloupe, la Sécurité sociale assure sa transition

En décembre 2017, des panneaux photovoltaïques ont été installés sur le toit de la Caisse Générale de Sécurité sociale de la Guadeloupe (CGSS). L'énergie produite par cette installation est exclusivement réservée à l'alimentation du bâtiment. En 2016, cette initiative a été lauréate d'un appel à projet organisé par l'ADEME, le Fonds européen de développement régional (FEDER) et le conseil régional de Guadeloupe. Grâce à cette récompense, le projet, d'un montant de 165 000 euros, a pu être financé à hauteur de 80%. Par ailleurs, la mise en place de ces panneaux solaires a permis à la Sécurité sociale de réaliser des économies importantes estimées à 26 000 euros. En effet, en 2018, les panneaux installés sur le toit du bâtiment ont généré 120 000 kWh et ont évité à la caisse l'achat de 160 MWh. Ce premier succès a poussé la CGSS à développer d'autres projets similaires. Ainsi, cette dernière s'est dotée d'un nouveau bâtiment équipé de panneaux photovoltaïques et a entrepris, toujours avec le soutien de la Région et du FEDER, de rénover son siège.

26 avr. 2019 leparisien.fr , 16/04/19

Dalkia mobilisé pour la performance énergétique des bâtiments suresnois

La ville de Suresnes et Dalkia, filiale du groupe EDF spécialisée dans les services énergétiques, ont récemment signé un contrat de performance énergétique afin de rénover 63 bâtiments publics (médiathèque, mairie et crèches) de la municipalité. Adissa Lorogo, ingénieur énergie à la ville, précise que « l'objectif est de réaliser 10 à 40% d'économie des dépenses en chauffage jusqu'en 2025 ». Les travaux ne seront pas forcément les mêmes selon les bâtiments. La mairie étant difficile à isoler, l'énergéticien a opté pour une approche différente. Dans ce cas précis, les efforts se porteront sur l'amélioration du système de chauffage, qui sera prochainement équipé d'un appareil capable de détecter la présence humaine et de déclencher le chauffage en conséquence. Le contrat précise qu'une maintenance des installations aura lieu chaque année et Dalkia s'engage, en cas d'objectifs non atteints, à payer la différence à la ville de Suresnes. Pour Adissa Lorogo, il s'agit d'un contrat « gagnant-gagnant » car « si jamais un bâtiment a pour objectif de réaliser 100Kwh de dépense énergétique par an et que nous sommes à 50Kwh », les gains sont partagés entre l'énergéticien et la municipalité.

26 avr. 2019 lemonde.fr , 20/04/19

La ville de Toulouse mise sur les réseaux de chaleur

La ville de Toulouse a récemment étendu son réseau de canalisations de trente-six kilomètres et s’apprête à devenir le plus gros réseau de chaleur urbain de l’Hexagone après Paris. Ce réseau de chaleur fonctionne selon le même système que celui d’un chauffage central mais est appliqué sur un périmètre plus important (quartier, ville). La chaleur qui alimente le réseau circule sous forme d’eau chaude et « chaque bâtiment raccordé dispose d’un point de livraison de la chaleur : la sous-station. L’échangeur de chaleur y assure le transfert vers le réseau secondaire, c’est-à-dire vers les radiateurs ou les robinets » précise Valérie Patron, directrice régionale de Dalkia, filiale d’EDF qui a réalisé ces travaux. Cette chaleur est issue de l’énergie fatale d’un incinérateur, de la biomasse ou de déchets urbains. Ce procédé est assez vertueux puisqu’il permet, selon le Syndicat National du Chauffage Urbain et de la climatisation (SNCU), d’éviter l’émission d’environ 20 000 tonnes de CO2 par an dans l’air toulousain. Contrairement aux pays nordiques, les réseaux de chaleur sont peu développés en France et la ville de Toulouse est en avance dans ce domaine. En été, l’excédent d’énergie thermique sera valorisé en froid. Là encore, la Ville Rose innove puisqu’elle sera la première ville française à disposer d’un réseau de froid alimenté à 100% par la valorisation énergétique et renouvelable. Les Toulousains saluent ces initiatives car ils ont vu leurs factures énergétiques baisser. La nouvelle jonction entrera en service cet été et permettra de couvrir les besoins de 16 000 nouveaux équivalents logements. Pierre Trautmann, adjoint au maire et ancien directeur général des services de la ville de Toulouse, insiste sur le fait que ce type d’installation représente un réel investissement et précise que « sans l’aide de l’ADEME [Agence de l’environnement et la maîtrise de l’énergie], qui finance à 40%, la collectivité ne supporterait pas les coûts ».

Toute l'actualité du marché de l'énergie

11 oct. 2019
Innovations et projets durables

Revue de presse du 11 oct.

A la une : L’intelligence artificielle au cœur des stratégies électriques de demain

04 oct. 2019
Innovations et projets durables

Revue de presse du 04 oct.

A la une : Toulouse : Le réseau de chaleur de Dalkia inauguré

27 sep. 2019
Innovations et projets durables

Revue de presse du 27 sep.

A la une : Le parc éolien des Taillades inauguré par EDF Renouvelables en Lozère

Voir toutes les revues de presse