Innovations et projets durables

Revue de presse

25 nov. 2022

Partager :

innovations et projets durables

25 nov. 2022 pv-magazine.fr, 14/11/2022

Démonstrateurs de la ville durable : 39 projets ont été retenus

La Banque des territoires et l’Agence de la rénovation urbaine ont sélectionné, au début 2022, 39 des 127 candidats qui ont répondu à l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Démonstrateurs de la ville durable ». Cet appel avait été lancé par l’exécutif en mai 2021 dans le cadre de France 2030. Le dispositif s’inscrit dans la stratégie d’accélération « Solution pour la ville durable et les bâtiments innovants » et la démarche « Habiter la France de demain ». Les projets retenus sont très variés, mais de nombreux points les rassemblent, dont la lutte contre les îlots de chaleur, la mixité fonctionnelle et le recours à des matériaux bio-sourcés. Certaines collectivités, comme les métropoles de Nantes et Amiens, incluent dans leurs projets la prévention des inondations, tandis que d’autres testent des outils de massification pour industrialiser la rénovation énergétique des bâtiments. Visant particulièrement la performance carbone dans le secteur de Basse-Île de la commune de Rezé, la métropole de Nantes prévoit la construction de 2 300 logements et 65 000 m² de locaux destinés aux activités tertiaires en divisant notamment l’impact carbone de la construction des bâtiments par un et demi. L’ensemble de ces projets, qui sont désormais entrés en phase d’incubation pour trois ans, auront le soutien du dispositif France 2030 lorsqu’ils arriveront à maturité.

25 nov. 2022 latribunerepublicaine.fr , 17/11/2022

Valserhône : Dalkia prévoit la création d’un nouveau réseau de chaleur

Dalkia, filiale du groupe EDF, le Sivalor, la Société d’économie mixte (SEM) et Les Énergies de l’Ain (Léa) travaillent sur la mise en place d’un réseau de chaleur au niveau de Valserhône. L’objectif est de valoriser la chaleur fatale issue de l’usine d’incinération des déchets. Représentant un budget total de 24 millions d’euros, l’installation produira environ 40 000 MWh de chaleur par an à destination d’une partie du centre-ville et des hauts de Bellegarde, à partir de fin 2024. « Ce circuit court permet de ne pas dépendre de la géopolitique et de bénéficier d’un chauffage à un prix plus bas et plus stable, sur la durée, pour les usagers », explique Franck Egidio, responsable de développement chez Dalkia, qui prévoit au moins 10 à 15% d’économie sur la facture annuelle.

25 nov. 2022 lamontagne.fr , 19/11/2022

Chamblet : Luxel construit une deuxième centrale photovoltaïque

À Chamblet, une deuxième centrale photovoltaïque d’une puissance supérieure à 14 mégawatts-crête (Mwc), en cours de construction, va rejoindre la première centrale solaire de 11,5 Mwc, mise en exploitation il y a deux ans. Les deux sites pourront alimenter en électricité plus de la moitié des habitants de la communauté de communes de Commentry Montmarault Néris-les-Bains. « La pose des structures supportant les panneaux solaires est en cours et se poursuivra jusqu’en janvier 2023. Suivront les travaux de raccordement électrique pour une mise en service prévue au premier semestre 2023 », explique Virginie Contal, chargée de marketing et gestion de projets chez Luxel, filiale du groupe EDF. L’exploitant « a fait appel à des entreprises locales pendant les phases de conception du chantier », souligne-t-elle. Outre les retombées financières pour les collectivités locales, les nombreux avantages offerts par le projet ont convaincu le maire de Chamblet, Alain Chanier, comme la préservation de la faune et de la flore locales. L’installation « produira une électricité bas carbone et locale », se réjouit le directeur étude et développement chez Luxel, Étienne Thomassin.

25 nov. 2022 Infos-dijon.com , 19/11/2022

Transport durable : Bruxelles finance cinq nouveaux projets en France

Dans le cadre de son appel à projets CEF-Transport-Alternative fuels infrastructure facility (AFIF) visant à développer des infrastructures de transport durable en Europe, Bruxelles vient de sélectionner cinq nouveaux projets en France. Parmi eux, le projet Mob’hyZee, porté par Hynamics, filiale du groupe EDF. Le projet sera financé à hauteur de 10,2 millions d’euros par la Commission européenne et à 11,3 millions d’euros par la Banque des Territoires (CDC). Il permettra de renforcer le développement d’infrastructures de distribution d’hydrogène bas-carbone dans l’Hexagone sur un axe nord-sud grâce à une station située à Dunkerque, deux stations en Région parisienne et une station à Cannes. La Métropole de Dijon, quant à elle, rappelle, dans un communiqué de presse daté du 18 novembre, qu’elle « a fait de la transition écologique, notamment dans les transports, une priorité » et qu’elle « poursuit son engagement massif en faveur de l’écologie urbaine et des mobilités douces au travers d’un plan très ambitieux basé sur l’utilisation de l’hydrogène ». « Le choix de Dijon parmi les 5 projets français sélectionnés souligne la qualité, le sérieux et l’ambition de notre projet hydrogène et de la politique écologique que nous menons au quotidien en faveur de la préservation de l’environnement et de la lutte contre le changement climatique », a-t-elle précisé.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

03 fév. 2023
Innovations et projets durables

Revue de presse du 03 fév.

A la une :  Hydrogène vert : la clé de la décarbonation de l’industrie lourde

27 jan. 2023
Innovations et projets durables

Revue de presse du 27 jan.

A la une :  Projet Ecocombust d’EDF : l’État donne sa validation

20 jan. 2023
Innovations et projets durables

Revue de presse du 20 jan.

A la une :  Transition énergétique : le numérique a un rôle à jouer

Voir toutes les revues de presse