Innovations et projets durables

Revue de presse

25 fév. 2022

Partager :

innovations et projets durables

25 fév. 2022 journalauto.com , 15/02/22

Q-Park et Izivia visent le déploiement de 4 000 bornes de recharge

Q-Park et Izivia, filiale du groupe EDF spécialisée dans la mobilité électrique, ont pour ambition de mettre en place 4 000 bornes de recharge pour véhicules électriques d’ici 2025 sur l’ensemble du territoire national. Les deux partenaires prévoient l’installation de 1 000 bornes dès 2022, puis 1 500 chaque année. Les premières bornes, de 7 à 22 kWh, ont été inaugurées le 15 février 2022 dans le parking Grande Arche Centre, géré par Q-Park et situé à La Défense. Le tarif proposé est de 1 euro la charge et 30 centimes le kilowattheure (kWh), l’électricité représentant 30 à 40% de la facture. Le projet, d’un montant de 20 millions d’euros, est financé par Q-Park. Izivia se chargera de l’ensemble des études, des travaux nécessaires et de la supervision du parc de bornes. La filiale du groupe EDF développera également l’application permettant l’authentification et la facturation des consommateurs.

25 fév. 2022 ouest-france.fr , 17/02/22

Le projet de la centrale solaire de Saumur se concrétise

À Saumur, le futur parc photovoltaïque situé sur le site de l’ancienne déchetterie du Chemin vert commence à prendre forme. Ce projet porté par EDF Renouvelables, filiale du groupe EDF, été lancé en 2017. Après l’obtention du permis de construire en mai 2019, le dossier a été revu et corrigé, avant le lancement du chantier en septembre 2021. Les panneaux devraient être installés en avril et mai pour une mise en service durant l’été 2022. D’une puissance installée de 10 300 MWc, la centrale se compose de 25 000 panneaux solaires et devrait produire l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 5 000 habitants. Ce projet, qui a nécessité un investissement de 9 millions d’euros d’EDF Renouvelables, répond à un double défi : produire de l’énergie renouvelable tout en revalorisant un site artificialisé et en l’intégrant dans un quartier. Le terrain de l’ancienne décharge sera loué à la société PS3, filiale d’EDF EN France, à hauteur de 2 500 euros l’hectare par an.

25 fév. 2022 lyonne.fr , 21/02/22

Le Tonnerrois : signature d’un contrat de relance et de transition écologique

Le 18 février 2022, un contrat de relance et de transition écologique (CRTE) a été signé entre l’État, le département de l’Yonne et la communauté de communes Le Tonnerrois pour accompagner le développement du territoire et renforcer sa cohésion. Un diagnostic a été établi « afin d’identifier les enjeux principaux pour un développement du territoire autour de la transition écologique et le développement économique », a souligné Henri Prevost, préfet de l’Yonne. Ce CRTE a notamment pour objectif de mettre en avant les entreprises tonnerroises et de dynamiser l’attractivité économique du territoire. Développé autour de la cohésion du territoire, il s’oriente en trois axes : le maillage des services structurants du territoire ; le vivre ensemble, l’accueil, le dynamisme économique ; et l’engagement dans la transition sociétale et environnementale. Il s’adresse à toutes les populations, notamment aux agriculteurs avec la mise place d’un réseau visant, entre autres, à accompagner les mutations agricoles. Grâce à ce contrat, une cinquantaine de projets pourraient voir le jour dans Le Tonnerrois.

25 fév. 2022 lemondelenergie.com , 21/02/22

Lancement d’un TER hybride diesel-électrique-batterie en 2023

Le 6 février 2022, Alstom, la SNCF et les régions Centre-Val de Loire, Grand-Est, Nouvelle-Aquitaine et Occitanie ont annoncé le lancement d’un TER hybride. Ce train doit être capable de fonctionner, en alternance, avec l’énergie stockée dans des batteries lithium-ion, l’alimentation électrique par caténaire et les moteurs diesel. Le TER expérimental devrait être mis en service au deuxième trimestre 2023 dans les régions participantes. Les systèmes de stockage d’énergie composés de batteries ont été installés sur la moitié des moteurs diesel, ce qui permet de consommer 20% de moins en mode diesel, et de rouler environ 20 kilomètres à l’aide des batteries uniquement. Cette expérience s’inscrit dans la recherche de solution pour réduire le coût d’exploitation des trains sur des liaisons non électrifiées entièrement, surtout sur les petites lignes. Le coût du projet s’élève pour l’heure à 16,8 millions d’euros, répartis entre les six partenaires. Le constructeur espagnol CAF, qui doit reprendre le site de Reichsoffen en mai 2022 sera associé à l’opération. En plus du stockage par batteries, la SNCF s’intéresse à d’autres types de trains hybrides, qui allient alimentation électrique et batteries, aux trains à hydrogène et aux agrocarburants.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

24 Juin. 2022
Innovations et projets durables

Revue de presse du 24 Juin.

A la une : EDF mise sur l’open innovation

17 Juin. 2022
Innovations et projets durables

Revue de presse du 17 Juin.

A la une : EDF et l’Institut Océanographique Paul Ricard agissent en faveur de la préservation de la biodiversité

10 Juin. 2022
Innovations et projets durables

Revue de presse du 10 Juin.

A la une : EDF : lancement de la huitième édition des Prix EDF Pulse Startup

Voir toutes les revues de presse